The Golf Club

05 sept. 2014
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Développeur HB Studios
  • Sortie initiale 19 août 2014
  • Genre Sport

Le club des grands ?

The Golf Club peut laisser sceptique. D'un côté la technique a indéniablement un effet repoussoir, tout comme l'absence d'initiation. A contrario, l'aspect social du titre - et surtout son éditeur de parcours - fait sa force et lui permet de se démarquer de la concurrence. Dans un marché où chaque jeu se ressemble, difficile de ne pas voir en The Golf Club une alternative réaliste et viable. Mais quand même : quel dommage que la technique ne suive pas ! Surtout à ce prix. Reste à voir si le contenu communautaire et les mises à jour suivront au fil des mois.

Il est toujours un peu étonnant de voir un jeu de golf pointer le bout de son club, surtout que ce marché de niche a le vent en poupe depuis l'avènement des jeux téléchargeables (ou portables). Loin des sempiternels titres arcades, The Golf Club tente de jouer sur le green de Tiger Wood PGA Tour.

Le principe

À peine le jeu lancé que le ton est donné : musique classieuse et aspect réaliste sont les maîtres mots. Attention, aspect réaliste ne veut pas dire canon de beauté... A vrai dire The Golf Club est même méchamment vilain, à peine passable pour le XLA de la 360, et donc véritablement catastrophique pour de la One. Toutefois, le fait que HB Studios n'ait pas succombé aux sirènes d'un style simple et mignonnet est plutôt significatif : même moche, le jeu conserve une optique réaliste déjà visible sur le plan esthétique.

Car côté gameplay, pas de super-pouvoirs et autres coups spéciaux. The Golf Club épure sa jouabilité pour y donner une approche réaliste. Si un graphique montrant les dénivelés sur le green est présent, les aides restent limitées. Par exemple, impossible de gérer avec une précision chirurgicale (avec une caméra du dessus) l'endroit exact où retombe la balle : tout se fait depuis le point de vue du golfeur.

De même, si des indications restent présentes pour vous inciter à utiliser tel ou tel club, à mettre tel ou tel effet, aucune jauge de puissance n'est véritablement de la partie. Il faut donc faire vous-même quelques calculs et mettre en relation la portée maximale d'un club, la trajectoire adoptée et la position du golfeur lors du swing ou du putt. Ainsi, plus votre golfeur remontera son swing, plus le coup sera puissant.

Dans les faits, le titre parvient plutôt bien à retranscrire le côté aléatoire du golf (et du sport en général). Dans ce sens, il s'éloigne des jeux récents au surplus de précisions souvent ubuesque. Le souci, c'est que le jeu est par moment frustrant, d'autant qu'aucun tutoriel n'est présent : pour devenir Tiger Wood, préparez-vous à faire vos premiers pas comme un bébé.

L'éditeur permet de créer des parcours plus ou moins désertiques.

Le multi

Mais la vraie différence de The Golf Club, celle qui vaut au jeu son nom, c'est son multijoueur accès sur l'aspect communautaire. Tout d'abord, The Golf Club mise tout sur un côté compétitif, en nous faisant affronter les fantômes d'autres joueurs. Ensuite, et c'est là le principal atout du titre, il permet à tout un chacun de créer ses propres parcours, qui plus est de façon plutôt précise. De l'environnement aux obstacles (arbres, bunkers, etc.), en passant par la taille des portions ou leurs dénivelés, The Golf Club vous permet peu ou prou de créer le tracé de vos rêves. C'est d'ailleurs l'unique point qui justifie le prix assez excessif du jeu, à savoir plus de 30 euros. De même, le titre permet - en plus des traditionnelles compétitions - de jouer dans trois modes de jeu distincts, tous basés sur des systèmes de comptabilisation des points différents.

Ceux qui ne cherchent qu'un cador graphique peuvent passer leur chemin.

Pour qui ?

Dès lors, on peut dire que The Golf Club est destiné aux personnes qui sont prêtes à s'investir dans le titre, et plus particulièrement dans son éditeur de parcours et les compétitions qui en découlent. Hélas, les novices des jeux de golf auront du mal à rentrer dans le titre, pas aidés par la technique au rabais ni par l'absence de tutoriel.

Les coups au putter sont moins aisés à entrer que dans d'autres jeux.

L'anecdote

Si The Golf Club est déstabilisant au début, on finit par prendre nos marques et par apprécier de ne pas être tenu par la main. Ici, le plaisir est masochiste, visuellement mais pas que - diront les mauvaises langues. L'approximation de certaines situations (sorties de bunkers, retour sur le green, etc.) rend la réussite de certains coups très gratifiante. Toutefois, il y a également une sorte de paradoxe : l'impression, parfois, qu'une situation serait moins chaotique dans la réalité.
Les Plus
  • L'éditeur de parcours
  • L'absence d'indications, qui apporte un côté réaliste bienvenu
  • Une durée de vie forcément conséquente
  • Une ambiance épurée sympathique
  • Différent des autres jeux du genre
Les Moins
  • Terriblement moche
  • Pas de tutoriel
  • Une physique parfois un peu frustrante (comme pour tous les jeux de golf)