Squids Odyssey

07 sept. 2014
Testé par sur
Disponible sur
2

Comme en 14... 2014

Squids Odyssey est un jeu pop-corn comme on en voit beaucoup. Typique des jeux smartphone, le jeu peinera à convaincre les joueurs réfractaires à ce support. De plus, à un peu moins de 15 euros, il se positionne assez maladroitement compte tenu de son genre. Un concept relativement sympathique, mais qui a du mal à justifier pleinement l'achat. Au final, votre propension à soutenir le "made in France" sera probablement le facteur déclenchant un éventuel achat. En temps de crise, c'est mal barré.

Squids Odyssey s'est fait connaître pour une bonne raison : il est le premier jeu à profiter du cross-buy sur une machine Nintendo. En effet, si vous achetez le titre sur 3DS, un code pour la version Wii U vous sera fourni. Le jeu vaut-il le coup pour autant ?

Le principe

Si la paragraphe "Histoire" de ce test a été sauté, c'est parce que Squids Odyssey est un jeu symptomatique de notre époque. En fait, et c'est probablement son souci principal, il a tout des jeux "fast-food" disponibles sur smartphone. Des niveaux nombreux, des parties-éclairs, un concept écrasant les à-côtés (scénario, background, etc.), une direction artistique mignonnette... rien de bien original en somme. Mais entrons plutôt dans le vif du sujet. Squids Odyssey vous permet de constituer une équipe de squids afin partir à l'aventure dans un monde fait de méchantes bêbêtes. C'est quoi un squid ? Ni plus ni moins qu'un calamar. Se jouant au tour par tour, le titre vous demande de choisir une direction afin d'y envoyer votre bestiole, vous permettant ainsi de faire des dégâts aux ennemis ou de récupérer des objets. En plus de pouvoir faire tomber les ennemis dans le vide ou de faire des dégât annexes grâce à l'environnement, chaque squids dispose d'un pouvoir qui lui est propre (guérison, onde de choque, tir à distance, etc.).

De plus, chaque niveau dispose d'objectifs secondaires précis (éviter de perdre des squids, terminer l'objectif dans le temps imparti, etc.) qui permettent de glaner des étoiles à dépenser par la suite : squids, équipement permettant d'améliorer ses bestioles... Le titre dispose d'une gestion de l'expérience/argent elle aussi caractéristique des jeux des années 2000. C'est d'ailleurs l'un des rares aspects qui le différencie d'un titre mobile - qui ne se serait pas gêné pour rendre tout cela payant. En revanche, du système de progression et sa structure (des dizaines de niveaux façon Angry Brids) à la domination totale du concept, Squids Odyssey donne surtout l'impression d'être un jeu pop-corn parmi d'autres. On retrouve les tares des jeux mobiles : scénario anecdotique ou incompréhensible, direction artistique mignonnette mais sans éclat, mise en scène inexistante, etc.

Les équipements améliorent les stats et apportent de la diversité. Un peu...

Pour qui ?

Aucun doute : les adeptes des jeux sur smartphone seront aux anges. D'ailleurs, la sortie du jeu sur 3DS et Wii U est plutôt judicieuse. Si le titre est adapté à la mobilité de la portable de Nintendo, il est également en adéquation avec la console de salon et son GamePad permettant de jouer en regardant la TV ou autre. Par contre, inutile de dire que les joueurs agacés par les jeux sur smartphone ne porteront pas Squids Odyssey dans leur cœur. D'autant qu'à un peu moins de 15 euros, le tarif ne joue vraiment pas en faveur du jeu.

Les perles bleues entourant le personnage correspondent à sa jauge d'action.

L'anecdote

En réalité, Squids Odyssey est une version améliorée de Squids, un jeu également développé par le studio français The Game Bakers et sorti sur IOS. Tiens, tiens...
Les Plus
  • Un jeu qui peut plaire aux adeptes des jeux sur smartphone
  • Le (petit) côté RPG
  • Cross-buy
Les Moins
  • Un concept "fast-food" avant tout
  • Background, scénario, etc.
  • Le prix