Mario & Luigi : Dream Team Bros.

13 août 2013
Testé par sur
Disponible sur
3

L'équipe de rêve ?

Mario & Luigi : Dream Team Bros. est un bon jeu. C'est indéniable. Sur le plan ludique, Nintendo n'a plus rien à prouvé, livrant des mécaniques de jeu aussi ingénieuses qu'amusantes. En revanche, la progression se révèle terriblement poussive, donnant l'impression que la cible n'a pas été clairement définie. Parasité par des aides et du blabla inutile,Mario & Luigi : Dream Team Bros. peinera à convaincre les détracteurs du duo italien. Il n'est pas encore là l'épisode qui (re)mettra tout le monde d'accord.

De tous les personnages de jeu vidéo, Mario est assurément celui le plus en vue. Avec trois voire quatre jeux par an, le plombier de Nintendo bosse comme un acharné. Mais à force de trop travailler, ne risque t-il pas de se fatiguer ? C'est ce que nous allons voir avec Mario & Luigi : Dream Team Bros., un RPG qui a le mérite, cette fois-ci, de sortir sur 3DS.

L'histoire

Peach et ses compagnons ont été conviés à un drôle de voyage, sur une île du nom de Koussinos. Dirigé par le mystérieux Dr. Coltard, l'endroit semble réserver son lot de secrets, surtout que certains habitants semblent particulièrement blagueurs. Pour résoudre les mystères de l'île endormie, Mario et Luigi sont plus que jamais obligés de coopérer. Ainsi, Luigi met sa paresse au service de son frère, ce dernier devant parcourir le monde des rêves afin de sauver une vieille civilisation endormie.

Drôle de voyage que celui de nos amis.

Le principe

C'est tout l'intérêt du jeu : permettre au joueur de contrôler aussi bien Mario que Luigi, et ce simultanément. Si le bouton A fait sauter le moustachu rouge, la touche B sert à faire bondir son frangin. Un point important, aussi bien lors des phases d'exploration (nécessitant parfois qu'un personnage spécifique saute) que lors des combats. Semblables à ceux d'un RPG (avec une gestion de l'équipement, des pouvoirs spéciaux et des actions comme "attaquer" ou "fuir"), ces derniers donnent aussi la possibilité d'esquiver les coups adverses en sautant. Un bon timing est évidemment obligatoire... même si le jeu est plutôt simple. C'est le malheur de Mario & Luigi : Dream Team Bros. : avoir l'ambition des grands pour une cible au mieux enfantine, au pire obscure. Car bien que les combats soient efficaces, ils se révèlent trop simples. Et si le level design et les idées de gameplay tutoient le génie de temps à autre (avec des mécaniques de jeu aussi ingénieuses qu'amusantes), dommage que la progression soit si simple. Quand d'autres jeux Nintendo ont, par le passé, suivi une voie similaire avec succès (il suffit de voir l'excellent Kirby au Fil de L'Aventure sur Wii), Mario & Luigi : Dream Team Bros. pâtit d'un début d'aventure poussif. Le joueur se voit sans cesse être tenu par la main, à travers un didacticiel s'étalant sur plusieurs heures. Un ennui renforcé, sans surprise, par la platitude scénaristique de l'introduction. Tout cela est dommage car, une fois encore, Nintendo a du savoir-faire à revendre pour ce qui est du gameplay.

La 3D sert efficacement le gameplay.

Pour qui ?

Difficile de savoir à qui se destine ce Mario & Luigi : Dream Team Bros.. D'un côté, le jeu pourrait convenir aux plus jeunes, qui sont toujours émerveillés par le plombier et veulent le découvrir sous de nouveaux jours. D'un autre côté, le jeu peut aussi convaincre les personnes plus âgés, à la recherche d'un divertissement mignonnet. Une chose est sûre : Mario & Luigi peinera à séduire les joueurs ayant tourné le dos au plombier, la faute à une surexploitation de la franchise et des jeux souvent bons mais sans plus. Dream Team Bros. ne change pas vraiment la donne.

Le style graphique a quelque chose de rétro.

L'anecdote

Mario & Luigi : Dream Team Bros. bénéficie de graphismes atypiques, mêlant 2D et 3D. Ainsi, la modélisation des personnages rappelle la Super Nintendo. Un point qui vous permettra peut-être de rester éveillé pendant les premières heures de jeu...
Les Plus
  • Des graphismes réussis
  • Une 3D sympathique
  • Des idées géniales
  • On s'amuse quand on joue
Les Moins
  • Trop simple
  • Trop bavard
  • Trop d'assistance