The Walking Dead : Survival Instinct

15 avr. 2013
Testé par sur
Disponible sur
2

Vivre sans laisser mourir

C'est vrai, à l'image des zombis qu'il contient, The Walking Dead : Survival Instinct est moche, bas de plafond et un peu raide. Mais il propose également une ambiance sympathique, assez respectueuse de l'univers dont il s'inspire, ainsi que des phases de gameplay intéressantes. Cela dit, seuls les fans de la série pourront facilement se laisser prendre au piège. Tant mieux, ce sont eux la cible principale.

C'est bien connu : le succès entraine la convoitise. Après l'essai très réussi de Telltale Games, c'est au tour d'Activision de se lancer dans l'adaptation de l'excellente série TV The Walking Dead. Si Survival Instinct apparait clairement comme un jeu opportuniste, il se pourrait qu'il ne soit pas aussi mauvais qu'il en a l'air. Ou pas.

L'histoire

La série The Walking Dead tient avant tout son succès à son scénario, lui-même issu de la collection de comics éponyme. Ambiance d'exception, personnages complexes, suspense haletant, voilà quelque uns des ingrédients narratifs qui font qu'une fois approché, cet univers ne se lâche plus. Dans Survival Instinct, vous ne retrouvez rien de tout ça, si ce n'est une ambiance qui tient la route. Mais côté scénario, il apparaît très vite inconsistant. Malgré l'intervention de deux héros de la série TV (Daryl et son frère Merle), les personnages ne sont pas attachants, si bien que vous ne vous soucierez pas vraiment de leur destin. Quant à l'histoire à proprement parler, suite à l'apparition d'un virus zombie qui a déjà contaminé une grande partie de la population, il va s'agir de traverser la Georgie pour tenter de récupérer un antidote et finalement rejoindre un site d'évacuation à Atlanta. Précisons que la fin, très ouverte, intervient comme un cheveu sur la soupe.

À vous de choisir la route la plus sûre ou la plus riche en ressources.

Le principe

Survival Instinct vous propose donc d'incarner Daryl dans un FPS tout ce qu'il a de plus basique. C'est en tous cas ce que les graphismes et les interactions suggèrent durant les premières minutes de jeu. Malgré cette simplicité, le gameplay dévoile petit à petit son efficacité, en prenant même un aspect stratégique. Ainsi, vous devez constamment garder un œil sur vos réserves de nourritures, de munitions mais également d'essence (bien pratique pour vous déplacer en véhicule). Attention, ce n'est pas de la haute stratégie mais les items sont suffisamment rares et espacés géographiquement pour vous procurer la petite dose de stress indispensable au maintien de votre l'intérêt.

Côté linéarité, le jeu utilise un stratagème intéressant. Ici, vous devez rejoindre Atlanta. Pour y parvenir, il existe plusieurs routes. Les voies express, rapides, plus sûres aussi, mais qui nécessitent une bonne réserve d'essence. Et les routes secondaires, plus risquées, mais également entrecoupés de villes étapes où vous pourriez refaire le plein en provisions. Bien entendu, plus vous sortirez de votre véhicule, plus les rencontres seront fréquentes. Et dangereuses. Cette impression de libre-arbitre permet de casser la linéarité du jeu et vous avez le sentiment de choisir votre destin. Pas bête.

Pas sûr que l’arbalète soit un bon choix d'arme de proximité...

Pour qui ?

The Walking Dead : Survival Instinct s'adresse bien entendu d'abord aux fans de la série, probablement plus indulgents que les joueurs hermétiques à cet univers. D'ailleurs, si c'est votre cas, n'hésitez pas à retirer un point - minimum - à la note finale de ce test.

Vous pouvez attirer les zombis grâce à des fusées de détresse.

L'anecdote

Les trajets entre chaque niveau de l'intrigue vous donnent la possibilité de choisir entre plusieurs routes. Elles vous obligent à vous arrêtez régulièrement pour récupérer de l'essence, réparer votre véhicule ou même dégager la route. Ces mini niveaux se ressemblent beaucoup et leur intérêt est limité. Heureusement, ils sont aussi truffés de zombies pour ne pas faire baisser la tension. Pourtant, j'ai eu l'occasion de me retrouver sur un niveau dans lequel les rôdeurs n'avaient pas été chargés par la console. J'ai ainsi pu vagabonder distraitement et récupérer ce dont j'avais besoin pour continuer mon périple.
Les Plus
  • L'ambiance intéressante
  • Des scripts efficaces
  • Un emballage fidèle à la série
  • La possibilité de trouver et utiliser les survivants
  • L'aspect infiltration
Les Moins
  • Des graphismes moribonds
  • Des zombies à l'intelligence parfois étonnante
  • L'absence des voix françaises
  • Le manque général de finition
  • Les trajets en véhicules un peu redondants