SimCity

09 juin 2013
Testé par sur
Disponible sur
2

Le retour d'un jeu mythique

Passons en revue les caractéristiques de SimCity avant de vous expliquer en quoi le contenu global déçoit. L'IA des habitants est censée être celle des Sims, alors pourquoi il suffit de zoomer au hasard de votre ville pour rencontrer des situations farfelues ? SimCity est soutenu par un moteur 3D qui tient la route : pourquoi les cartes sont elles si petites, par peur de ralentissements comme sur la version des années 80 ? SimCity apporte son lot de nouvelles constructions et jonctions : pourquoi avoir oublié l'ergonomie ou plutôt pourquoi avoir confié son développement à des développeurs Nord-Coréens qui obligent à raser un quartier entier pour modifier une route ? Un mauvais équilibrage de l'ensemble et des plantages réguliers finissent de ternir le tableau. Un jeu à garder sous le coude pour y revenir de temps en temps, après avoir oublié ce qu'il promet sur le papier.

SimCity 5 est de retour ! 25 ans que cette suite se fait attendre, et pour une fois cette très longue attente n'a pas épuisé les joueurs pour qui l'évocation de ce titre de légende fait naître un sourire béat. SimCity 5 promet une retranscription fidèle mais améliorée de son prédécesseur, ainsi qu'un mode multijoueur et de nombreuses nouveautés, le tout en 3D. Alors, pourquoi tous ces éléments ne fonctionnent t-ils pas ensemble ?

L'histoire

Vous incarnez le maire d'une ville que vous créez de toutes pièces en répondant au mieux aux désirs de vos administrés tout en gérant votre budget au plus serré. Il y a donc une multitude de scénarios que vous pensez maîtriser en orientant votre ville comme bon vous semble, mais de nombreux évènements inattendus - pour la plupart - ainsi que les contraintes budgétaires remettent sans cesse en cause votre orientation qui peut aller vers une ville industrielle, verte, qui met l'accent sur le scolaire, la sécurité, ou un mélange harmonieux de tout cela.

Un défaut de gameplay bride les nouvelles possibilités de construction

Le principe

Construire est le maître mot : vous bâtissez pour commencer une route vous joignant à l'autoroute proche. De là arrivent vos premiers habitants et leur fournissez des zones pavillonnaires alors les premières maisons poussent d'elles-mêmes. Vous alignez maintenant des parcelles destinées à l'industrie ou au commerce, reliez le tout par des routes plus ou moins importantes et efficaces en fonction de vos budgets : l'économie locale se met en marche. Vous devez également jongler avec les contraintes de la vie réelle comme éloigner les industries polluantes des habitations en faisant attention au sens du vent pour éviter les rejets des usines ne polluent vos Sims, par exemple.

Fournissez ensuite un service de ramassage de poubelles, des policiers, hôpitaux, parcs pour enfants : la liste est très complète. Certains bâtiments possède des possibilités d'amélioration de leur productivité alors que d'autres polluent. La Sim-ulation est totale et axée sur le thème de l'environnement ce qui n'est pas pour déplaire, à part les fans du nucléaire ou des aéroports Nantais. Voici pour le principe de base qui est loin d'être optimisé : souvent vous devez remanier vos quartiers et le fait de détruire vos routes détruit les bâtiments qui y sont collés. De la même manière pourquoi avoir donné des routes courbes alors que vouloir les accompagner de bâtiments carrés signifie une perte de place énorme ?

Le multi

SimCity est à l'ère de l'Internet surpuissant qui rassemble les peuples. Pour cela vous partagez des régions, composées de villes, avec d'autres joueurs. C'est la grosse évolution de ce volet car de ce fait en découle la possibilité de sous-traiter ou encore de louer les services publics tels que les ramassages de déchets, services de police, transports en commun mais encore de l'électricité ou les productions de minerai, de charbon et de pétrole. Vos habitants peuvent travailler dans les industries avoisinantes tout comme vos voisins peuvent faire leurs courses chez vous. Il en est de même pour la pollution que vous récoltez de la ville d'à côté peu soucieuse des problèmes environnementaux. Idéalement il faut trouver des camarades de jeu sensés qui vous permettent de mener à bien des chantiers colossaux telle que la construction d'une station spatiale. Pour cette partie le concept est bonifié au maximum.

L'interface est bien pensée mais n'innove pas réellement

Pour qui ?

SimCity est pour absolument tous les publics, mais surtout celui qui a du temps devant lui ! En effet les parties s'allongent, aidées par un arbre de construction sans fin, des pépins en pagaille et des budgets toujours aussi serrés. Sachez-le : SimCity n'est un jeu pour joueurs occasionnels. Ne serait-ce qu'atteindre le stade de "petite ville" nécessite une heure, voire plus si vous soignez chacune de vos étapes de construction. Avoir un côté mégalomane développé est aussi fortement conseillé !

L'anecdote

Alors que tout semblait bien parti pour une ville saine et sereine, une pluie de météorite vient ruiner tous mes efforts. Pour autant ma population a fortement augmenté juste après la catastrophe... Ça a dû attirer tous les Trekkies du coin !
Les Plus
  • L'nteractivité entre les villes
  • Une beauté graphique indéniable
  • Une simulation financière à part entière
  • Un système de marché d'échange de matières à tester sur le long terme
  • Le message environnemental fort
Les Moins
  • L'IA très moyenne
  • Pouvoir tourner les bâtiments : est-ce du luxe ?
  • Des cartes minuscules
  • Un gameplay pénible, mais pénible ....
  • Trop d'embûches aléatoires
  • Certaines réactions de la population sont incompréhensibles