Pas de lock-out pour NBA 2K12

25 oct. 2011
Testé par sur
Disponible sur
4

NBA 2K poursuit sa quête de réalisme pour notre plus grand plaisir. Encore plus réussi en terme d'ambiance, notamment grâce au cachet visuel des matchs d'antan et plus globalement à la l'aspect graphique du jeu, NBA 2K12 ne laisse pas son gameplay en retrait pour autant. Avec une ergonomie quelque peu simplifiée et un didacticiel enfin digne de ce nom, le titre s'oriente plus que jamais vers le plaisir de jeu, si bien que l'on voit mal qui pourrait détrôner la franchise de 2K Sports sur cette génération de consoles. Certes, les possesseurs du dernier volet peuvent y réfléchir à deux fois avant d'acheter ce NBA 2K12 (et encore), mais les adeptes de basket ne possédant pas l'épisode précédent peuvent se ruer dessus les yeux fermés.

A chaque année son NBA 2K. Après une mouture 2011 excellente et faisant la part belle à Michaël Jordan, on voyait mal comment NBA 2K12 allait réussir à marquer les esprits. En mettant l'accent sur des légendes à foison ? Oui, par exemple. Mais pas seulement.

L'immersion est définitivement au rendez-vous.

Le parquet comme si on y était

Comment ça ? On ne va pas encore vous répétez le même discours que chaque année ? Eh bah si ! Désolé mais ce n'est pas de notre faute si NBA 2K progresse encore et toujours sur le plan visuel. Ainsi, cette franchise de basket-ball reste tout bonnement la référence en matière d'immersion visuelle et sonore. Pour NBA 2K12, les développeurs ont vraisemblablement mis l'accent sur les faciès des joueurs. Ainsi, dès l'introduction du jeu vous remarquerez que leurs visages sont étonnamment bien animés, tout comme leurs cheveux aussi soyeux que ceux de Mike Brant (enfin, je suppose). En sus de cela, le travail a été accentué sur les présentations des matchs ainsi que certains temps morts. Dans un autre registre, soulignons la clarté de l'interface et celle notamment du menu principal : en regroupant les principaux modes de jeu sur un même écran, le titre se révèle moins effrayant qu'auparavant, une bonne chose pour ne pas faire fuir les nouveaux venus sur le parquet. Évidemment, la partie sonore n'est pas en reste avec un public toujours aussi survolté et des commentaires frôlant une fois encore la perfection.

Pour ce volet, l'accent a été mis sur le plaisir et les légendes. Et ça se voit.

Quelques ajustemenst et apports conséquents

Dans le fond, NBA 2K12 a également subit quelques ajustement important. Commençons par souligner l'arrivée d'un didacticiel enfin digne de ce nom. Couplé au menu principal assez clair, celui-ci permettra au novice d'enfin comprendre quelque chose aux subtilités de la franchise. En ce qui concerne le gameplay à proprement parler, on note surtout un énorme travail fait sur la rigidité des joueurs. Ainsi, les pénétrations dans la raquette ou plus simplement les positions de tir semblent bien plus naturelles qu'auparavant. Pareillement, la gestion des contacts a quelque peu été corrigée et est plus réaliste qu'auparavant, notamment à l'abord du panier. Mais le gros de ce NBA 2K12 reste son contenu, et notamment son mode centré sur les légendes de la NBA. Vous demandant de remporter des matchs avec des équipes mythiques afin de débloquer ces dernières, ce mode est aussi l'occasion de s'en prendre plein les mirettes en terme d'immersion. En effet, un travail a été fait sur le visuel et des filtres ont été appliqués pour retranscrire l'ambiance des matchs télévisés de l'époque. Un régal. Pour le reste, vous retrouvez les modes phares de la franchise ainsi que le jeu en ligne. Normal.
Les Plus
  • Une ambiance qui frôle plus que jamais la perfection
  • Sublime graphiquement
  • Moins effrayant qu'auparavant
  • Les légendes et le travail effectué autour
  • Le contenu faramineux, point fort habituel de la licence
Les Moins
  • On cherche...