Harry Potter et les Reliques de la Mort - Deuxième Partie  : du balai !

25 juil. 2011
Testé par sur
1

En résumé, Harry Potter et les Reliques de la Mort - Deuxième Partie est clairement à éviter, surtout si vous appréciez l'univers des livres. Beaucoup moins varié que ses prédécesseurs, cet épisode, en plus d'être repoussant visuellement, se montre rébarbatif dans son gameplay. En quatre heures de jeu, vous avez beau incarner différents protagonistes de la série, vous vous ennuyez ferme à cause, entre autres, d'une I.A. pathétique et d'une narration imbuvable. La compatibilité PS Move relève à peine le niveau mais rien n'y fait, vous avez l'impression qu'un Sortilège de Freinage plane sur la licence depuis plusieurs années...

Comme toute saga contemporaine, celle de J.K. Rowling connaît son lot d'adaptations plus ou moins réussies. Si les versions cinématographiques des aventures de Harry ont gagné en qualité et fidélité au fil des épisodes (mention spéciale à la bobine de Alfonso Cuaron), difficile d'en dire autant des moutures vidéo-ludiques. Après le décevant Harry Potter et les Reliques de la Mort - Première Partie, le jeune sorcier s'apprête à en découdre dans une ultime aventure qui sent bon le pétard mouillé du Docteur Flibuste.

La mère Weasley  : le 'cou roux' à l'état pur...

Grandeur et décadence de la magie noire

C'est un fait : les jeux vidéo Harry Potter sont désormais moins amusants que ridicules. Bien loin l'époque de la Game Cube et de la PS2 et de leurs adaptations plutôt fidèles. Ainsi, Harry Potter et les Reliques de la Mort - Deuxième Partie fait fi du minimum de variété présent dans les opus précédents et se concentre uniquement sur l'action. Vous contrôlez donc le sorcier à lunettes en vue à la troisième personne et devez tirer sur tout ce qui bouge à l'aide de votre baguette. Si plusieurs types de sorts sont à votre disposition, rien ne vous invite réellement à varier les tirs tant l'aspect tactique des affrontements est passé à la trappe. Third Person Shooter à l'I.A. complètement à la ramasse, le jeu, encore réalisé en interne par le studio Bright Light, se joue en ligne droite du début à la fin. Pendant quatre heures qui en paraissent dix, vous tirez dans le tas ; la mise à couvert servant juste à faire joli. Le titre de E.A. demeure un brin plus amusant au PS Move, la couleur du viseur changeant en fonction du sort utilisé. Toutefois, la hitbox est tellement large qu'il faudrait le faire exprès pour ne pas parvenir à toucher sa cible. Graphiquement vieillot et empruntant des raccourcis narratifs douteux, ce volet est de plus très maigre en modes de jeu. Une fois l'aventure bouclée, il n'y a que le mode Challenge à tester ; un mode qui ressemble à une mauvaise farce des frangins Weasley puisqu'il n'est ici question que de refaire le titre en time-attack.
Les Plus
  • Plusieurs personnages à incarner...
  • Des musiques et doublages corrects
  • La compatibilité PS Move amusante
Les Moins
  • …mais un gameplay identique et très répétitif
  • La réalisation graphique datée
  • La durée de vie ridicule
  • Peu de modes de jeu
  • L'I.A. au raz des pâquerettes
  • La narration hachée