Thor, un jeu du tonnerre ?

11 mai 2011
Testé par sur
Disponible sur
2
  • Éditeur SEGA
  • Développeur SEGA
  • Sortie initiale 29 avril 2011
  • Genre Action

Thor n'est clairement pas le jeu de l'année. Pâtissant de graphismes désuets, d'un certain manque de diversité et d'un level design trop classique, le jeu n'a semble t-il pas grand chose pour lui. Pourtant, le titre n'est pas forcément aussi mauvais que certaines critiques le prétendent. Les combos sont nombreux et les différents coups de grâce sont très sympathiques à exécuter. Même si véritablement simpliste, le système d'expérience influence notre appréhension du gameplay : choisir entre santé, magie et XP, voilà sur quoi est basé la progression du jeu. Un jeu qui est loin du sommet, mais qui pourrait convenir aux adeptes du film, surtout s'ils sont assez jeunes. Et de grâce, arrêtons de dire que chaque beat'em all et calqué sur God of War. Dans le cas présent, ça n'a pas forcément grand chose à voir.

Comme bon nombre de films, Thor se voit être... Hein ? Comment ? On vous fait le coup à chaque fois depuis 10 ans ? Oui, d'accord, mais ce n'est pas de notre faute si une beaucoup de blockbusters ont le droit à leur mouture vidéoludique. En tant que film de super-héros, inutile de vous dire que Thor ne pouvait y échapper. Mais devons-nous faire tout notre possible pour fuir ce jeu ? Pas forcément.

"Comment ça ? Je suis plus beau en vrai que sur console ? Toi, tu vas te prendre un marteau dans la tronche."

A Thor ou à raison ?

Thor souffre logiquement de défauts propres aux adaptations de films en jeux vidéo. Ainsi, son aspect graphique a tout du jeu sur commande : aliasing, textures peu détaillées et modélisation bancale sont de la partie. Le design des environnements est simpliste et n'a pas grand chose d'original non plus. Les mauvaises langues iront même jusqu'à dire que le jeu à des airs de PS2 HD. Comme il est de coutume ces derniers temps, l'histoire s'écarte même du cadre du long métrage. Le jeu vous place dans la peau de Thor mais relate des événements antérieurs à l'œuvre cinématographique. Si le royaume d'Asgard se voit être envahi par les géants des glaces, le tout apporte quelques éléments inconnus. Avouons que, de toute manière, le film ne donnait pas forcément matière à faire un jeu vidéo fidèle. Dans ce sens, Thor s'approche un peu de X-Men Origins : Wolverine. On regrette toutefois un manque de diversité certains, que ce soit en ce qui concerne les lieux visités ou le bestiaire. D'une dure de dix heures, on aurait aimé avoir plus de types d'ennemis et de boss à affronter. Pas de quoi en faire un drame, mais assez pour rendre l'aventure répétitive et la tirer vers le bas. D'ailleurs, le jeu aurait paradoxalement gagné à être bien plus court. Vraiment dommage.

La mise en scène des coups de grâces et des affrontements contre les boss est assez réussie.

Malgré de nombreuses tares sur le plan technique, Thor parvient presque à s'en sortir grâce à un fond assez sympa. S'il n'a pas grand chose d'original, le titre de SEGA réussi relativement bien ce qu'il entreprend. Comme souvent, le gameplay est basé sur un système de combos. En revanche, ces derniers sont ici particulièrement nombreux, ce qui permet d'éviter l'ennui lors des combats. C'est d'autant plus le cas que le jeu intègre la possibilité de faire des coups de grâce : en chopant des ennemis affaiblis, vous pouvez les achever de trois manière. Contrairement à ce qu'on peut lire ailleurs, cela n'a pas grand chose à voir avec un QTE et s'apparente plus à une action standard lorsque vous attrapez un ennemi. En fonction de votre choix, vous obtenez de la vie, de la magie ou de l'expérience. Ces points d'expérience peuvent être dépensés dans un menu spécifique : à vous de savoir si vous préférez augmenter votre santé, votre magie ou la puissance de vos attaques et pouvoirs. Les pouvoirs, justement, sont assez plaisant et servent autant à vous sortir de situations difficiles qu'à vous frayer des chemins. Votre marteau vous sera aussi d'une grande utilité pour atteindre certains endroits ou éliminer des ennemis au loin. Ce que l'on retient de ce système de jeu, c'est la mise en scène des coups de grâce, vraiment réussie et qui ajoute une certaine dimension au titre. Dans ce sens, le jeu n'a pas trop de mal à retranscrire la puissance du Dieu du tonnerre. L'autre bon point et justement l'utilité de ces finishing moves et la nécessiter de varier les coups pour parvenir à progresser sans difficulté. A cela, ajoutons des boss plutôt sympathiques et le gameplay est donc relativement réussi.
Les Plus
  • Ça se laisse jouer
  • Les coups de grâces
  • De nombreux combos et pouvoirs
  • Un système d'expérience plus que basique mais qui crée l'illusion
Les Moins
  • C'est moche
  • Level design bien trop banal
  • Trop de recyclage
  • Répétitif
  • Trop long ?