Test Drive Unlimited 2, belles vacances !

09 mars 2011
Testé par sur
Disponible sur
4
  • Éditeur Atari
  • Développeur Eden Games
  • Sortie initiale 11 février 2011
  • Genre Course

Sans pour autant être un jeu absolument à posséder Test Drive Unlimited 2, s'il trouve le chemin de vos étagères, ne peut que rarement vous décevoir. Sauf si bien sûr vous avez peur d'être déçu pour le moment par les problèmes d'instabilité des serveurs car vous ne comptez jouer qu'en ligne. En contrepartie, vous avez à disposition un environnement gigantesque que vous pouvez parcourir comme bon vous semble. Le tout au volant de voitures parfaitement modélisées, toutes avec leurs défauts, leurs qualités et les évolutions que vous voudrez bien leur apporter. Test Drive Unlimited 2 est donc une valeur sûre, et c'est déjà beaucoup.

Quatre années nous séparent de Test Drive Unlimited : c'est le temps qu'il a fallu à l'éditeur Lyonnais Eden Games pour nous concocter une suite automobile encore plus massivement multijoueur. Il y est toujours question de nombreuses belles voitures, de décors de rêves et d'environnements ouverts. Joli gâteau en perspective ? Attendez d'en voir les cerises.

Arrêtez-vous où bon vous semble, et prenez des photos à partager.

Sous le soleil

Le ton est donné dès l'introduction et, sans nuance, il donne dans le chaud : soleil, palmiers, jantes brillantes et belles filles à l'horizon. Alors, il vous est demandé de choisir un personnage parmi ceux présents à une fête, histoire de disposer d'un avatar. Une première surprise survient pour le non-initié : vous déplacez votre personnage en mode "vue intérieure". Ceci annonce la partie sociale du jeu qui, par la suite, permet d'entrer dans des boutiques pour choisir vos vêtements par exemple. Mais encore vous pouvez créer un club de pilotes, y convier vos amis et gonfler le garage que vous avez en commun. Fin du fin : un de vos contacts peut également monter dans votre voiture et vous accompagner durant une balade. Lancez également des défis aux joueurs que vous croisez : un appel de phare suffit à vous affronter. Il est néanmoins utile de préciser que pour le moment les serveurs souffrent d'instabilités. Autre point noir : il n'y a pas de gestion des dégâts. Seuls les policiers peuvent vous inciter à plus de prudence, mais les sanctions ne sont que monétaires. Voici pour les extras, et les gros défauts, voyons maintenant le cœur du jeu et sa, ou plutôt, ses conduites.

Les intérieurs sont extrêmement soignés.

Un jeu pour les amoureux de voitures

Une virée en Ferrari vous indique immédiatement qu'il va falloir composer avec des environnements réalistes mais surtout très ouverts. Rien ne vous empêche de visiter Ibiza comme bon vous semble, le permis de conduire 4X4 et ses véhicules ne le contredisent pas. Donc, ce bout de route en bolide rouge sang vous mène au Solar Crown : le championnat local où bon gré, mal gré, vous y êtes enrôlé. Alors vous êtes pris en main, une voiture vous est fournie ainsi que votre premier logement : une caravane - certes avec piscine. Votre domicile augmente encore le niveau social du titre car, sans aller jusqu'au niveau des Sims, vous pouvez y maquiller votre personnage et imaginer une vie parallèle. Le réel intérêt est bien d'obtenir par la suite une plus grande maison et donc un plus grand garage pour y stocker de magnifiques modèles. Justement, les voitures sont nombreuses et leur modélisation va loin dans les détails : ouvrez votre capote en roulant, baissez les vitres, mettez votre clignotant. Les intérieurs sont détaillés et fidèles aux modèles originaux. D'ailleurs, il est bon de voir d'aussi beaux intérieurs à un époque où ce type de conduite dans les jeux est tout bonnement abandonné.

Gagnez quelques poignées de dollars en conduisant imprudemment.

60 niveaux de compétences

Chaque moment passé sur la route influe sur vos compétences subdivisées en quatre champs : compétition, découverte, collection et social. Pour les augmenter, il faut remporter des courses ou bien entendu accomplir des missions. Et entre chacune de ces options, vous disposez du module F.R.I.M. Il s'agit d'un boitier prenant en compte vos sauts, dérapages et esquives. Lors de vos sessions de free-ride, à chacune de vos cascades, votre capital temporaire augmente. Lorsque vous passez un niveau, vous pouvez alors banquer. L'idée est bonne mais bien vite, vous préférez vous concentrer sur votre conduite. C'est là que le plaisir est immense : contrairement à un Need for Speed : Hot Pursuit et consorts d'où il n'y a qu'une conduite pour tout le jeu, ici chaque voiture a sa propre conduite. D'ailleurs, cela a un effet pervers lorsque durant la première heure dite de "découverte", vous devez composer avec une Mustang de 1950 qui est certes une beauté de V8 mais qui dispose d'une conduite... hasardeuse. Ensuite, lorsque vous investissez dans une européenne récente, le choc est grand et vous savez que tout est configurable à souhait. A vous alors les sessions de Fond de 6 au rupteur sur la highway : smiley de bonheur !

TDU2 en une image.

"Liberté, est-ce toi ma liberté ?"

Bien vite, vous passez votre permis 4X4 : vous pouvez alors visiter les collines, bois, plages, bref tous les recoins de la gigantesque carte. Précisons seulement que le mode de conduite ne diffère que très peu de celui de la route. Profitez-en pour admirer le moteur graphique et sa profondeur de champ. Même si l'ambiance est très ensoleillée, le jour du moins, il est possible qu'il pleuve. Alors votre conduite en est impactée de manière assez réaliste. Il est alors moins facile de profiter des épreuves mises à votre disposition telles que les courses au chrono aux rues désertes. Les courses à plusieurs ne bénéficient pas d'une IA exceptionnelle bien qu'à un moment, le challenge devienne intéressant, mais cela, pour le savoir, il vous faut y passer du temps. Les courses "vitesse minimum" ont pour principe de ne vous faire gagner des points qu'à partir d'une vitesse donnée, les points augmentent en fonction de votre folie. Voici quelques exemples donc qui vous permettent de savourer ce décor agréable à toute vitesse et ce dans des voitures modélisées avec justesse, et à la conduite qui vous convient. Voici un jeu qui tient ses promesses.
Les Plus
  • Graphiquement agréable
  • Énormément de voitures
  • Carte gigantesque
  • Sensation de liberté omniprésente
Les Moins
  • Pas de dégâts !
  • Mutltijoueur instable
  • Les rues sont souvent vides
  • Certaines voix sont crispantes