TNA Impact! frôle le K.O.

19 oct. 2008
Testé par sur
Disponible sur
2
  • Éditeur Midway
  • Développeur Midway
  • Sortie initiale 12 septembre 2008
  • Genre Sport

TNA Impact! laisse comme une impression d'inachevé. Loin d'être un mauvais titre, il devra encore faire du chemin et tirer partie de ses défauts actuels pour se bonifier. Amusant, surtout en multijoueur, drôlement fun à petites doses, riche en contenu, il possède tous les ingrédients pour devenir une très bonne licence de combats de catch. Son manque de vie et sa répétition l'empêchent néanmoins de sortir du ring en grand vainqueur. Un premier essai mitigé pour Midway, mais aussi et surtout une licence au potentiel certain, qui ne demande qu'à être exploitée plus en profondeur.

Créé dans les années 80, le catch est toujours à l'heure actuelle l'un des sports les plus regardés outre-Atlantique. C'est donc sans grande surprise qu'il se retrouve encore une fois sur nos consoles de salon. Jusqu'alors triomphalement représenté par la série WWE Smackdown Vs. Raw, développée par THQ, il arrive maintenant chez Midway, par le biais de TNA Impact!. Seuls de bons arguments et des concepts novateurs lui permettront de se faire une place face à son seul et unique concurrent, déjà bien installé sur le ring. C'est le moment de revêtir votre plus beau déguisement, le spectacle va commencer !

L'ultimate X est une discipline qui demande beaucoup de patience.

Total Nonstop déjà vu

Loin de proposer un scénario digne de ce nom, TNA Impact! joue tout de même la carte des combats scénarisés, essayant de se rapprocher au maximum des standards du genre. Un catcheur amnésique, vous en l'occurrence, va devoir se reconstruire au travers de différents combats, et progresser échelon par échelon pour faire partie de l'élite des catcheurs de la ligue TNA (Total Nonstop Action). La campagne se décompose en une série de combats, entrecoupés par quelques cinématiques utilisant le moteur du jeu. L'essentiel de la narration se faisant pendant les temps de chargement. Le mode scénario est malheureusement beaucoup trop concis, et les derniers combats de celui-ci sont d'une difficulté déroutante. Néanmoins, le contenu proposé en périphérie de ce mode de jeu reste satisfaisant. Il est par exemple possible d'en découdre en équipe à 4 ou 8 sur le ring, mais également par des modes de jeu plus fantaisistes, comme le fameux "Ultimate X", qui consiste à aller attraper un X géant pendu au dessus du ring, en se balançant le long d'une corde. Le catcheur adverse devant bien sûr vous en empêcher. Étrangement, et malgré tous les modes de jeu disponibles, l'action se montre vite répétitive et lassante. Le partie solo du titre défoule le temps d'un match, mais n'est pas suffisamment addictive pour offrir une bonne durée de vie. Le mode multijoueur se montre nettement plus attirant, vous offrant la possibilité de traverser l'intégralité des épreuves du mode solo avec un ou plusieurs amis. Le côté soporifique du solo est donc très largement balayé par le multi, qui rallonge considérablement la durée de vie du jeu.

Les combats par équipe rajoutent une petite touche de stratégie assez plaisante.

Plutôt jean ou short moulant ?

Du côté des catcheurs, tout y est, les plus grands noms de la TNA sont modélisés dans les moindres détails. En comptant les personnages à débloquer, vous pouvez prendre le contrôle de pas moins de 25 catcheurs différents. Mieux encore, si aucun personnage ne vous convient, il est possible de créer un catcheur sur mesure dès le lancement d'une campagne (il est par la suite disponible également en mode exhibition). La création de personnage ne passe à côté d'aucun détail : le visage, la coupe de cheveux, le costume de scène, les tatouages, les prises spéciales... rien ne manque. Une véritable mine d'inspiration dotée de nombreux éléments est à disposition. En dehors de ça, la maniabilité n'a pas non plus été mise à part, et les commandes sont vraiment accessibles. Nécessitant tout de même un petit temps d'adaptation, la prise en main demeure intuitive et rapide. Aux prises et différents coups se rajoutent la possibilité de saisir une chaise pour frapper son adversaire, mais également celle de monter sur un coin du ring pour lui bondir dessus. Une bonne synchronisation entre l'action et les commandes permet de contrer un coup ou une prise. Ce système de contre est en revanche beaucoup trop réactif et facilite souvent le déroulement d'un combat face à un adversaire manquant de vivacité. Dommage également qu'il faille toujours être parfaitement dans l'alignement de l'opposant pour amorcer une attaque. En effet, le fait d'être un peu décalé laisse sauter le catcheur dans le vide et s'écraser par terre sans interaction de l'adversaire. Il aurait été préférable dans ces situations que le personnage refuse tout simplement d'attaquer, ou se réoriente de lui-même vers l'adversaire. En dépit de petits défauts de ce style, les combats sont plaisants et la difficulté plutôt bien dosée. L'intelligence artificielle n'est pas particulièrement nerveuse et agressive (sauf en fin de campagne), mais elle est clairement suffisante pour un jeu de combat.

La présentation des catcheurs a tout d'un show à l'Américaine.

Un musée d’automates

La réalisation technique est tout à fait correcte. La modélisation des différentes salles est tout aussi réussie que celle des catcheurs. Il n'en est pas de même pour les spectateurs, qui font davantage penser à des marionnettes qu'à des êtres vivants. Il s'en dégage donc un manque de vie, comme si les salles étaient inanimées, laissant souvent un drôle d'arrière goût au spectacle qui s'y déroule. Ce sentiment se laisse progressivement gommer par les commentaires, plutôt réalistes et amusants. Quel dommage que ces commentaires tournent très vite en rond, et manquent de diversité. Idem pour la bande son, qui par son côté Heavy Metal vous plonge dès l'ouverture du premier menu dans l'ambiance d'un match de catch, mais qui se montre aussi trop redondante. Outre ces quelques désagréments, l'ambiance générale est très bien retranscrite, et la présentation de chaque catcheur avant un match, à la manière du show télévisé, est diablement efficace. Même si il est nécessaire de subir plusieurs temps de chargements consécutifs. La gestuelle est elle aussi très fidèle et le travail de motion capture semble avoir été soigné. A l'opposé, de nombreux problèmes de collisions sont à recenser, ce qui semble particulièrement déplorable pour un jeu de combat.
Les Plus
  • Une bonne dose de fun
  • Un contenu riche
  • L'ambiance générale
Les Moins
  • Des problèmes de collisions trop fréquents
  • Une réalisation technique contrastée
  • Le mode scénario presque anecdotique