Promenez-vous avec Naruto : Rise of a Ninja

17 janv. 2008
Testé par sur
Disponible sur
2

Beau, fidèle, sympathique, Naruto : Rise of a Ninja collectionne les qualités. Malheureusement, l’ensemble devient vite répétitif. L’exploration finit par lasser, tout comme les combats. Pourtant, les possibilités de progression de nombreuses, mais elles ne changent pas suffisamment la donne. Les fans y trouvent leur marques, pour sûr. Les autres peuvent se laisser séduire par ce mélange original d’aventure, de plateforme et de combat. Qu’ils soient prévenus cependant : la voie du ninja peut se révéler monotone passé l’émerveillement des premiers instants.

Naruto est dorénavant un habitué des adaptations en jeu vidéo. Si les combats prennent en général une grande part, la version d'Ubisoft destinée à la Xbox 360 va plus loin que ça. Exploration, plateforme et un soupçon de progression comme dans les jeux d'aventures : Rise of a Ninja dépeint le manga sans en faire un simple jeu de combat.

Le multi-clonage est complexe mais efficace.

La naissance d'un ninja

Si vous n’êtes pas familier de l’univers de Naruto, ne vous inquiétez pas. Naruto : Rise of a Ninja, comme son nom l’indique, retrace l’ascension du petit ninja en survet orange à grand coups de séquences directement tirées du dessin-animé. Au contraire, c’est probablement un des meilleurs moyens de découvrir l’univers en l’explorant vous-même. A la manière d’un jeu de plateforme traditionnel, vous commencez votre apprentissage dans le village des feuilles et rencontrez divers protagonistes qu’il vous faut aider. Pour ce faire, vous manipulez le chakra, une énergie magique, et le jutsu, une série de techniques ninja utilisant le chakra. Démultiplication pour trouver la force de détruire des obstacles, sexy jutsu pour vous transformer en demoiselle et remonter le moral des hommes, etc.

Les séquences de plateforme ne sont pas bien difficiles.

Beau comme une image

Vous passez la majeure partie de votre temps dans le village des feuilles, où les gens vous donnent des missions et vous vendent des objets. Et c’est tant mieux, car la ville est magnifique. Les décors ressemblent à des artworks, tandis que les personnages aux contours marqués ressortent bien. Que cela soit pour retrouver des pièces cachées ou pour livrer des ramens ou encore jouer à cache-cache avec des enfants, vous aurez l’occasion d’explorer en long, en large et en travers. Peut-être un peu trop d’ailleurs, car si ce sont les combats qui vous intéressent, ces séquences risquent de vous paraître répétitives. En dehors de la ville, c’est tout aussi joli, mais le monde ressemble à s’y méprendre à une série de couloirs parsemés d’obstacles. Dommage.

Les combats ressemblent à s'y méprendre au dessin-animé.

Des combats dynamiques

La perspective est bouleversée lors des combats. La caméra se place alors de côté, pour une jouabilité plus proche d’un jeu en deux dimensions. Les principes du combat sont simples et classique, à l’exception de la technique fondamentale de substitution. Ce procédé permet de se téléporter dans le dos de l’adversaire alors qu’il vous assène un coup. Sinon, la stratégie gagnante consiste à envoyer votre adversaire au tapis à l’aide d’une série d’attaque, puis de lancer une attaque jutsu. Celle-ci requiert un court temps de chargement, durant lequel votre ennemi doit réussir à vous interrompre. S’il échoue, une séquence spéciale se lance : le multi-clonage requiert d’appuyer sur deux boutons au bon moment pour asséner une pluie de coups à votre victime. Ces techniques varient, la jouabilité aussi. C’est un évènement dans le combat qui colle bien à l’ambiance du dessin-animé.
Les Plus
  • Des décors magnifiques
  • L'esprit du dessin-animé est là
  • Les techniques jutsu intéressantes
Les Moins
  • Une exploration pas toujours palpitante
  • Un gameplay pas très varié