Billy Hatcher : A la recherche des oeufs perdus

26 mai 2006
Testé par Nesousx sur
Disponible sur
2
  • Éditeur SEGA
  • Développeur SEGA
  • Sortie initiale 31 mars 2006
  • Genres Action, Plateformes

Billy Hatcher and The Giant Egg est un jeu de plateforme en 3D des plus original. Devoir faire équipe en permanence avec un œuf est très intéressant. Une prise en main enfantine et des graphismes agréables en font un titre très abordable, et ce à tout âge. Cependant, les (trop ?) nombreux "ratés" de la caméra sont regrettables car ils nuisent réellement au fun de l'aventure.

Vous, le petit Billy vêtu d'un magnifique costume de poulet, allez devoir libérer les coqs et mettre fin au règne des rois Corbeaux. Serez-vous assez fort pour en découdre avec les méchants volatiles ? La réponse tout de suite dans Billy Hatcher and The Giant Egg.

Une omelette pour la 12, une !

Les corbeaux ont capturés les coqs et les retiennent captifs dans des œufs en or ! Conséquence directe de ce drame interplanétaire : le matin ne se lève plus. Et oui, sans chant du coq, point de jour ! C'est là que vous intervenez, engoncé dans votre costume ridicule. Afin de mener à bien votre mission, vous avez à votre disposition des œufs. Prenez un œuf, poussez-le, écrasez vos ennemis. En tuant les ennemis, vous récupérez des fruits. Roulez sur ces derniers et votre œuf se mettra à grossir. Une fois arrivé à maturité, il peut éclore grâce à votre magnifique chant ! C'est ainsi que vous récoltez divers bonus ou compagnons, pour vous aider tout au long de votre aventure. Ainsi, vous pouvez faire sortir un petit pingouin de vos œufs. En lançant ce dernier qui s'écrase dans une belle flaque d'eau, vous parvenez à franchir des obstacles enflammés.
 

Tu quoque, fili !

Comme vous le savez bien, on n'est jamais trahi que par les siens. Aussi, le plus grand ennemi de Billy Hatcher est sa caméra ! En effet, les angles de vues sont souvent catastrophiques, si bien que vous risquez de perdre un paquet de vie en tombant ici et là, ou bien en vous faisant croquer l'arrière train par un "cerbère" caché en dehors des limites de l'écran. Te fais pas de bile Billy, tu es tout excusé ! Rappelons en effet qu'il s'agit à l'origine d'un jeu GameCube datant de 2003. La caméra se place vraiment très mal, filme le mur et oublie le personnage principal. Du coup, les nombreux passages escarpés nécessitant une certaine dextérité n'en sont que plus durs, et parfois c'est carrément frustrant. Bref, la caméra n'est très futée ! Jugez-en par vous-même sur les copies d'écran !
 

La simplicité pour épée, les couleurs pour bouclier

Aussi longtemps que la caméra ne s'en mêle pas (ou s'emmêle, au choix), la jouabilité reste excellente. La prise en main est enfantine, et c'est un vrai plaisir de jouer au clavier. Pas besoin de perdre un temps fou dans les options pour reconfigurer les touches. Et même le pire pouvait être redouter en voyant dés le départ des touches "consoles" (A,B, Start..) cela reste très bien géré ; "start" est sur la touche "Entrée", A sur "Espace", et B sur "B". Super intuitif, donc très facile. Autre point fort de Billy Hatcher and The Giant Egg : ses graphismes. Ce titre est vraiment joli ! Les teintes sont vives et les couleurs très variées. Même les textures sont soignées. Ce savant mélange caresse délicatement la rétine, et fait oublier sans mal l'âge d'un tel jeu. Evidemment, ce titre n'est pas technologiquement beau. Il est juste très harmonieux : faisant montre de couleurs judicieusement choisies ainsi que de personnages rigolos et bien dessinés.
Les Plus
  • Les graphismes
  • La prise en main, vraiment très agréable
Les Moins
  • Une caméra vraiment trop capricieuse !