Destroy all Humans! 2 : ils reviennent vous chercher

21 nov. 2006
Testé par sur
Disponible sur
2
  • Éditeur THQ
  • Développeur Pandemic Studios
  • Sortie initiale 27 octobre 2006
  • Genres Action, Aventure

C’est dans ce GTA-like où l’on pratique le body-jacking que vous pourrez évoluer à deux. Bien qu’il soit impossible de parcourir chacun de son côté les niveaux, car vous êtes liés par la distance, vous vous y amuserez beaucoup. Ce sont donc ces petits plus qui font oublier les défauts du jeu. En effet, les graphismes sont pour le moins fades. La palette de couleur est bien utilisée mais l’ensemble a un effet "grise mine". Le changement d’environnement donne le change, un temps seulement et les bugs sont légions. Cependant, cela n’entache en rien l’humour omniprésent du titre. Que ce soit dans ses personnages, ses dialogues ou ses situations, Destroy All Humans! 2 vous paye une bonne tranche de rigolade dans son univers si particulier. Et rien que ça, c'est déjà beaucoup !

Le premier volet des aventures des "Furons" sur Terre, Destroy All Humans!, avait créé la surprise il y a un an de cela. Ironiquement inspiré des films de Science-Fiction américains des années 60, le ton acide et humoristique du jeu a su séduire son public. Sa suite nous arrive sur la même plateforme, et vous entraine 10 ans après la première aventure dans une ambiance de guerre froide. Plus que jamais, il ne faudra pas vous prendre au sérieux pour profiter pleinement de Destroy All Humans! 2.

Vous voila bien seul sur cette planète. Détruisez ses occupants pour vous occuper.

Mars attaque !

Tout va mal. Votre station orbitale vient d’être détruite par un missile russe. Et bien que vous soyez le premier extra-terrestre à être élu Président des USA (vous êtes très persuasif), votre vie est mise en danger par les agents du KGB. Qu’à cela ne tienne ! C’est avec un plaisir non dissimulé que vous reprenez les armes et lancez votre corps décharné à la poursuite des humains croisant votre route. Bien entendu, votre avancée technologique vous donne l’avantage. Mais c’est plus votre esprit belliqueux et votre hargne qui vous pousse à tendre des pièges à ces bipèdes. Années 60 obligent, les hippies sont légions dans les rues. Ils seront votre principal véhicule et laisser passer à la fois. Voici comment...

Votre principal moyen de locomotion. Au premier plan.

Du racket poussé

En effet, la seule vision de notre ami suffit à déclencher les foudres des forces armées terriennes. Que celles-ci soient du KGB, militaires ou policières. De ce fait il faut utiliser les pouvoirs psychiques de notre héros. Approchez-vous soigneusement d’un terrien et tapotez rapidement la touche "Triangle". Ainsi un rayon se forme entre vous et la victime. A la fin de l’opération, qui ne dure que quelques secondes, elle devient votre marionnette. C'est-à-dire que vous utilisez son corps. Cependant ces faibles êtres fatiguent vite et fréquemment vous devrez en changer, mais attention de ne pas vous faire voir.

Durs à persuader, les policiers peuvent devenir des alliés.

Le bonheur, c'est simple comme un coup de fil

Sinon le niveau d’alerte augmente. Alors plusieurs choix s’offrent à vous. Rattrapez un citoyen effrayé et lancez lui un sort qui lui videra la mémoire. Oui un peu comme le stylo des Men in Black. Ou encore lancez lui un "Amour libre". Ce pouvoir le fera danser lui ainsi que tous ceux à sa proximité. Ils oublieront bien vite votre présence. Mais si le niveau d’alerte est trop fort alors vous devez vous approprier le corps d’un policier et appeler grâce aux cabines téléphoniques son central. Un petit mot pour dire que tout va bien, et l’ambiance se calme. A moins que vous ne préfériez faire une blague téléphonique, ce qui est une option possible.

Les missions en soucoupe sont de la même trempe que le reste du jeu : délirantes.

Ouvrez votre esprit à Crypto

Ce système est aussi utilisé pour scanner les passants. Vous trouvez de cette manière les indices qui vous permettent de remplir vos missions. Ces nombreux objectifs sont très détaillés et facilement accessibles. Une carte, elle aussi bien organisée, vous permet de ne pas être perdu dans ce vaste terrain de jeu. Une fois votre soucoupe réparée, ce qui est assez rapide, vous l’utilisez dans des missions aériennes. Le terrain de jeu n'en est que plus vaste. Alors s’offre à vous la possibilité de vous camoufler. Cependant, pensez à recharger vos batteries en pompant l’énergie des véhicules terriens à moteur.

Vos armes n'ont de limite que l'imagination des développeurs.

Un geste pour nettoyer la planète

Les armes mises à votre disposition sont elles aussi dans l’esprit du jeu : démesurément loufoques. Mais très efficaces aussi. Ainsi, couplées à votre pouvoir de télékinésie, plus rien ne barre votre passage. Y compris les énormes tanks de l’armée et tout l’arsenal déployé pour vous arrêter. Cet arsenal change en fonction des continents sur lesquels vous vous trouvez. C’est donc sur le sol anglais, russe et japonais que vous mettrez à mal tantôt des monstres sortis de X-OR, ou a contrario des espions de sa majesté frisant le ridicule.
Les Plus
  • Ambiance loufoque
  • Originalité des actions, et du titre
  • Les clins d'oeil et les références cachées
Les Moins
  • Les graphismes ne suivent pas
  • L'action est parfois répétitive
  • Les corps des humains ne permettent pas beaucoup d'actions, ce qui met souvent dans l'embarras