Devenez gouverneur en 10 leçons

30 oct. 2006
Testé par sur
Disponible sur
3

Glory of the Roman Empire est un mélange subtil entre Empire Earth, SimCity et Caesar. Sans être novateur, il reprend tout simplement les mêmes éléments à succès et les simplifie pour donner un gameplay sans prise de tête. Faire évoluer sa cité, la protéger, gérer le quotidien n'ont jamais été aussi simple. Le graphisme général est impeccable et soigné, comme tous les éléments permettant la réalisation de somptueuses cités. En revanche, la simplicité a ses bons et mauvais côtés. Malheureusement, il est très facile de finir par tourner en rond. Voila pourquoi il semble dommage que les développeurs de Glory of the Roman Empire n'aient pas poussé un peu plus la complexité de jeu, ou qu'il ai été question de faire plusieurs modes, facile ou expert. En tous cas, Glory of the Roman Empire est clairement destiné à un public le plus large possible, au détriment des ténors du genre. C'est un jeu fort sympathique, d'une réalisation soignée et exemplaire, tant au niveau packaging que software, qui mérite clairement sa place au sein de votre ludothèque. Il devrait permettre à beaucoup de joueurs novices en la matière de passer de très bons moments, voir de peut-être leur ouvrir les portes vers d'autres jeux du même genre mais bien plus complexes.

Vous sentez en vous naître l'âme d'un bâtisseur ? Les problèmes de gestion d'une cité ne vous font pas peur ? Et par dessus tout, vous aimez dominer ? Glory of the Roman Empire est fait pour vous ! Avec une sensation plus qu'évidente d'être un Jules César en herbe, ériger des monuments tout comme répondre aux besoins de vos concitoyens sera votre tâche quotidienne, et pas l'unique. S'immerger dans l'Empire romain avec ses contraintes et ses valeurs, mener votre cité à la gloire et la prospérité, voila ce que vous propose Glory of the Roman Empire.

Un menu...superbe !

Rester simple

Glory of the Roman Empire est ni plus ni moins qu'un city builder tel que SimCity, à la différence près qu'il se déroule sous l'Empire Romain. Comme dans les jeux du même type, bâtir n'est pas votre unique tâche, puisqu'il faut également veiller à coordonner l'ensemble pour que vos citoyens puissent s'épanouir pleinement. Résumons cela par 3 "P" : Paix, Prospérité et Prestige. Même si le jeu est édité sur support DVD, l'installation complète ne nécessite que 900 Mo sur le PC, soit une véritable prouesse de nos jours car la plupart des titres actuels dépassant souvent plus du giga de données. Le coffret carton, la présentation générale du produit, comme la finition graphique extérieure laissent transparaitre un soucis du détail qui mérite d'être souligné. Après une installation très rapide, le menu est lui aussi simple et très intuitif. Il donne envie de commencer soit l'une des 30 missions disponibles (réparties sur 10 cités romaines les plus célèbres), soit de faire une partie de construction libre (création d'environnement de jeu sans limites et sans contraintes), ou encore de passer en mode "défi" (réaliser 4 missions le plus rapidement possible pour comparer son score final par internet, et ainsi se placer au mieux dans un classement).

De somptueuses cités en toute simplicité.

Bâtir en toute simplicité

Afin de concevoir votre prestigieuse cité (c'est tout de même le but), vous disposez de plusieurs types de composantes et de quelques zones résidentielles spécifiques : bâtiments de ville (habitations, villas...), de pouvoir, de loisirs (taverne, colisée, bains...), de commerce (boulangerie, charcuterie...), de religion (temples, autel...), des aqueducs, des monuments à votre gloire (statues, fontaines...), et des lieux de production (vin, céréales, bois, pierre...). En fonction du temps passé à sa construction, la cité évolue et d'autres composantes deviennent alors accessibles. Comme toujours, il est possible de contrôler le bon déroulement et l'évolution de la ville avec les différents tableaux (économique, territorial, quête...) et le menu de construction. Ce dernier est très bien fait et regroupe toutes les commandes nécessaires (production, assistance, construction, service...). Dans le mode spécial de construction, il est possible de créer votre environnement de jeu, de A à Z, comme dans SimCity, et d'employer toutes les composantes d'environnement disponibles. Petit bémol : vous ne pourrez pas mettre en commun vos réalisations avec d'autres joueurs, que ce soit sur la toile ou en réseau local puisque le mode multijoueur n'est simplement pas présent. Le mode "défi" semble d'ailleurs le remplacer. Dommage, car voila qui aurait pu donner une dimension supplémentaire très intéressante au titre.

Vos armées savent se débrouiller toutes seules !

Une ville vivante et ordonnée

Qui dit "cité", dit également "citoyens". Comme pour les composantes matérielles, la composante humaine est variée, et doit être bien gérée. Vous retrouvez les simples habitants, les esclaves et l'armée. Donner "prospérité" et "bonheur" aux habitants et du travail à vos esclaves (sans devenir négrier) fait partie des tâches qui vous incombe. Sur ce point, le jeu est assez surprenant car il faut, en parallèle des actions de vos citoyens, gérer également votre puissance "humaine" pour qu'elle soit toujours disponible et qu'elle puisse oeuvrer pour vous. Sinon, la maladie guette et la construction de la ville peut être littéralement ralentie. Vous êtes très souvent sollicité sous forme d'alertes s'il n'y a pas de cohésion majeure entre chaque entité qui compose la cité. Certaines fois, ces sollicitations semblent non justifiées et il n'y a pas, comme dans plusieurs autres jeux du genre, un système permettant de répondre rapidement à la demande. Par contre, l'aide textuelle est présente, et vous pouvez vous rendre sur les lieux ayant provoqué l'alerte, afin de résoudre le problème. Glory of the Roman Empire étant un titre très auto-géré, votre impact sur vos armées est très limité : avec le zoom, il est simplement possible d'assister aux batailles. Par contre, pouvoir zoomer et regarder les citoyens ou les soldat qui s'activent donne une sensation de créateur très agréable.

Quel plaisir de voir évoluer nos citoyens !

Un empire somptueux

Avec un moteur basé sur DirectX9, carte compatible oblige, l'accélération matérielle est bien là, avec des graphismes complexes et une modélisation très précise riche en couleurs (assez naturelles). Il est également possible de faire des mouvements de zoom, sans pénaliser le graphisme global, comme c'est le cas dans Empire Earth. Il est aussi possible de prendre des photos de vos réalisations. En fonction des missions, plusieurs paysages très détaillés sont modélisés (déserts, plaines, montagnes...). Les différences de niveau du terrain sont impressionnantes, et la nature est très diverse et toujours extrêmement bien colorée. Les effets de lumière comme le lever ou le coucher du soleil, le feu et la fumée, l'eau, tout est un sans faute. Pour la partie sonore, elle se mêle sans problème à l'ambiance du jeu, que ce soit dans les menus ou pendant les parties. L'immersion est totale, et toutes les références à l'Empire Romain sont là. Avec Glory of the Roman Empire, l'Empire n'aura jamais été aussi somptueux !
Les Plus
  • Graphismes excellents, environnement de jeu sans faille
  • Bande sonore sans faute
  • Packaging très soigné
  • Prise en main exemplaire
  • La possibilité de créer un environnement de jeu adapté
  • Une grande diversité
Les Moins
  • Pas de mode multijoueur...
  • Pas assez complexe pour attirer les spécialistes du genre
  • Un peu trop de sollicitations des citoyens