Ever Oasis

06 sept. 2017
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Grezzo
  • Sortie initiale 23 juin 2017
  • Genre Rôle

Une aventure joliment japoniaise

En bon action-RPG, Ever Oasis vous fait vivre une belle aventure égyptienne très agréable, et ce malgré ce qui est à la fois son originalité mais aussi son gros point noir : la gestion. Vengez votre frère, combattez monstres et autres créatures plus mignonnes les unes que les autres, et surtout tenez bon, débloquez une ou deux améliorations, et le jeu se révélera être un bijou certes un peu simple, mais beau, scintillant comme le sable sous la lumière lunaire.

Un RPG réussi porte en lui un sentiment de liberté, c’est une ode à la découverte. Son histoire vous agrippe à la manette sans que vous puissiez vous en détacher. Alors, question à un million : Ever Oasis est-il un bon RPG ?

L'histoire

Dans un monde lointain recouvert de sable, le Chaos a corrompu, détruit les dernières Oasis, lieux de paix, de commerce et d’eau, vitale dans le désert qu’est la planète entière. À la suite de la destruction par le Chaos de votre Oasis - dirigée par votre grand frère - vous atterrissez devant un génie de l’eau, Esna. Vous êtes le dernier représentant de l’espèce Granéenne, capable de s’allier à un génie de l’eau pour créer une Oasis. Dorénavant, vous n’avez d’autre but que de vaincre Chaos. Au cours de vos aventures, vous allez rencontrer de nombreux alliés afin de rétablir tous ensemble la paix et ressusciter un temps où les Oasis prospéraient.

Le Chaos envahis l'Oasis ? Vite, sortez votre épee !

Le principe

Ever Oasis est un action-RPG avec une touche non négligeable de gestion. En échange, de quelques services (postaux), des autochtones acceptent de venir s’installer dans votre Oasis. Plus vous possédez d’habitants, plus votre Oasis sera puissante. Ces habitants construisent des commerces appelés boutifleur (mignon !) que vous devez approvisionner en matières premières : les butins gagnés auprès des monstres ou les objets que vous trouverez dans le désert. En ravitaillant ces boutifleurs, vous rendez vos habitants heureux et en conséquence de tant de bonheur, des points de vie. Bonus indispensables dont vous aurez besoin pour aller taper du monstre toute la sainte journée lors de combats en temps réel très simplifiés. Vous avez deux coups à votre disposition : un fort mais lent et un faible mais rapide. Vous pouvez les combiner. Quelques donjons à la Zelda sont placés sur votre chemin, avec quelques énigmes (très simples) à résoudre.

Le principe en lui-même est plutôt sympathique, un mélange de gestion et d’action-RPG qui, sur le long terme, se révèle malheureusement trop répétitif et épuisant. Au début, vous avez de petites zones à couvrir et peu de boutifleurs. Mais plus vous avancez dans le jeu, plus vous avez de composants à aller chercher, de boutifleurs à livrer une à une... Ce qui vous prend un temps fou.

Votre tourbillon magique mettra à mal aussi bien des tas de sables que vos ennemis

L'ambiance

Un des gros points forts d’Ever Oasis, c’est la mignonnerie qui règne sans partage dans ce monde, où tout est trop kawai (insérer un cri suraigu), même les monstres et le grand méchant de l’histoire. La touche japoniaise fonctionne à merveille : le thème Kawai et Égypte antique se mélange bien, créant une atmosphère très apaisante. Les amis que vous vous ferez sont tous trop stylés (les habitants de ce monde posséderaient-ils tous un sixième sens pour tout ce qui est mode ?) et vous ne pourrez vous empêcher d’avoir envie de posséder toutes les peluches des monstres qui veulent vous tuer.

Votre Oasis évolue

Pour qui ?

Le jeu n’est pas très complexe, son histoire est simple, sa jouabilité et ses petites énigmes sont très accessibles. Ever Oasis est adapté et à conseiller pour les débutants des RPG ou les enfants, à qui les parents seront heureux d’offrir une alternative à Yo-kai Watch. Le vétéran lui, s’il ne place pas trop d’attente dans ce petit jeu, peut aussi y trouver son compte.

Collectionnez vos amis comme des cartes Pokémon en les sauvant d'une mort certaine

L'anecdote

Tenez bon ! Pour vous débarrasser de la partie la moins sympathique de la gestion, deux améliorations sont là pour vous sauver : la possibilité de déléguer la chasse de butin à des habitants de votre village et la livraison groupée. Vous n’aurez plus à visiter une à une les 15 boutifleurs de votre oasis. Hourra !
Les Plus
  • Une ambiance égyptienne très mignonne
  • La musique est très belle et épique
  • Un système de combat classique mais efficace
Les Moins
  • Vous jouez trop souvent à La Poste Simulator
  • La partie gestion du jeu : trop simple pour être prenante et trop présente pour être évitable
  • Les vétérans du RPG s'ennuieront peut-être face à la simplicité générale

À propos de l'auteur

Fidjet aime dormir le matin, lire dans un plaid l'après-midi, cuisiner le soir et jouer aux jeux vidéo la nuit. De Zelda à Child of Light en passant par Dream Daddy, Fidjet a des envies vidéoludique plutôt variées. L'important est de lui faire vivre une expérience fantastique.

Ses derniers articles :