Late Shift

15 mai 2017
Testé par sur
Disponible sur
2

La bride est courte

Le scénario sans surprise de Late Shift ne fait pas honneur à ses qualités cinématographiques. Le potentiel est là. Une histoire plus originale aurait pu vous embarquer dans une expérience intéressante. Cela dit, même si l'interactivité très limitée a de quoi rebuter vos habitudes de joueur, pourquoi ne pas tenter l'expérience, au moins deux ou trois fois ? Voila qui vous permettra de comparer les conséquences de vos choix et de mesurer à quel point "vous êtes ce que vous décidez" (la punchline du jeu).

Vous avalez les séries Netflix à un rythme effréné. Vous n'êtes ainsi jamais à l'abri de la petite frustration du simple spectateur face à un twist de l'histoire malvenue. Et si vous deveniez enfin votre propre scénariste ? C'est exactement ce que vous propose le film interactif Late Shift. Même si "exactement" n'est sans doute pas le mot le plus approprié...

L'histoire

Pour financer ses études, Matt occupe le poste de veilleur de nuit dans un parking souterrain de Londres. Un job pénard et sans histoire ? Si c'était le cas, ni ce jeu, ni ce test n'auraient lieu d'être. Une nuit, alors qu'une charmante demoiselle lui demande les clés de la voiture de luxe de son "amant", un bruit suspect l’entraîne vers un coin isolé du parking... S'ensuit la quête d'un bol de riz en porcelaine japonaise, la rencontre avec une équipe de malfrats mal préparés, une vente aux enchères pipée, une course poursuite dans les rues londoniennes, quelques bagarres et coups de feu, le tout évidemment dans le désordre.

Le choix est souvent très simple et les conséquences aussi.

Le principe

Le jeu est basé sur le fameux principe du "chaque choix entraîne une conséquence". Ainsi, en vous donnant la possibilité de choisir à la place du héros, Late Shift déroule un scénario selon vos directives, un peu comme si vous étiez le scénariste. Concrètement, lorsque Matt doit faire un choix dans une réponse à donner au cours d'une discussion ou bien dans une situation précise, plusieurs possibilités s'affichent à l'écran. À cet instant, vous disposez de quelques secondes pour vous décider et orienter la suite de l'histoire. Ainsi grâce à ses 180 points de décisions, Late Shift vous promet jusqu'à 7 fins différentes et plus de quatre heures de film.

Mais dans les faits, le résultat pour vous, joueur, est un peu moins glorieux. La faiblesse du scénario est sans doute le principal défaut du jeu. Vos choix sont irréversibles et certains entraînent même une conclusion accélérée qui vous oblige à reprendre l'histoire depuis le début. Après tout, voici un bon moyen de tester d'autres ellipses scénaristiques, non ? Pas vraiment. Plus vous recommencez, plus le manque d'originalité du scénario vous apparaît flagrant. Et le revisionnage de scènes déjà connues avant qu'intervienne enfin un choix vers une branche de l'histoire inexplorée, c'est long. L'ennui étant le pire ennemi du joueur, vous comprendrez que l'envie de tester toutes les combinaisons s'avère de moins en moins pressante.

Une scène de sexe interactive ? Non mais dites donc, vous vous croyez chez Dorcel ?

Pour qui ?

Late Shift s'adresse d'abord aux curieux. Les films interactifs se font rares, qui plus est avec cette qualité visuelle. L'ambiance est bonne, la photographie relativement classieuse, la bande son sympathique et le jeu des acteurs tout ce qu'il y a de plus correct. Les adeptes des séries comme on peut en trouver sur Netflix peuvent être interpellés. Quant aux joueurs occasionnels, le manque d'interactivité et d'effets pyrotechniques ne jouera pas en leur faveur.

L'ambiance visuelle est plutôt agréable et loin d'une simple série B.

L'anecdote

Late Shift a d'abord été conçu pour les smartphones et tablettes. Sur ces supports, le jeu dispose d'une interactivité plus poussée grâce à l'écran tactile : changer l'angle de vue, composer des digicodes, etc. Ces options disparaissent sur consoles. Dommage, elles apportent une profondeur intéressante. Entre nous, si vous avez le choix, préférez donc une version mobile.

Les Plus
  • Des acteurs impliqués
  • Une mise en scène intéressante
  • Des qualités cinématographiques
Les Moins
  • Un scénario qui manque d'originalité
  • De nombreux choix sans vraies conséquences
  • Un interaction trop limitée pour vous impliquer davantage