The Secret of Da Vinci : sur les traces de Léonard

01 juin 2006
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Nobilis
  • Sortie initiale 21 avril 2006
  • Genre Aventure

Nouveau poids lourd du domaine, The Secrets of Da Vinci n’atteint tout de même pas le niveau d’un Myst IV, et de ce fait la note maximale. Pour cela, il lui aurait fallu être doté de graphismes autrement plus saisissants. Cependant, il excelle dans tous les domaines abordés et en ajoute en proposant de découvrir un large panel fidèlement représenté des oeuvres de Léonard De Vinci. De plus, il en apprend sur ses relations avec François Ier et au travers des dialogues vous livre certaines anecdotes qui ne pourront que vous faire briller en société. Les énigmes sont concrètes et bien pensées. Les lieux regorgent d’éléments invisibles au premier coup d’œil et donc les rendent intéressants. Hélas, tout cela est bien vite terni par une gestion trop approximative du curseur. Les zones réactives minimalistes sont en contradiction avec le système d’exploration qui au pixel près vous empêchera de penser qu’une action est réalisable, alors que vous aviez trouvé quoi faire. Ajoutez à cela un inventaire difficilement exploitable et vous obtenez un petit clic qui mettra une grande claque à l’intérêt général de ce qui reste néanmoins un titre à conseiller.

Hasard du calendrier, The Secrets of Da Vinci sort quasiment en même temps que l’adaptation cinématographique du livre "Da Vinci Code". Mais ce n’en est pas l’adaptation. Ce titre vous propose d'enquêter dans la dernière demeure du maître, peu après sa mort. Au menu : reconstitution historique, scénario fouillé et de nombreuses énigmes pensées par les ténors du genre. Un retour vers le passé s’impose.

L'histoire débute de nuit, et prend place dans ce château et ses alentours.

Escapade nocturne

Vous incarnez Valdo, disciple de celui qui fut lui-même le dernier élève de Léonard De Vinci, Francesco Melzi. Cependant, ce n’est pas pour lui que vous vous rendez au Château du Clos Lucé. En effet, un mystérieux commanditaire vous demande de retrouver un carnet de notes dans les anciens ateliers de De Vinci. Pourquoi vous ? Certainement parce que vous êtes un spécialiste de sa vie, et que vous aimez l’argent. Quoiqu’il en soit, vous voila arrivé de nuit et la maîtresse de maison n’est pas là. Vous en profitez alors pour reconnaître les lieux. Et prendre le jeu en main. Cette première inspection nocturne permet de collecter un maximum d’objets d’usage banal (couteau, fusain, oeufs) mais surtout fait prendre conscience de la complexité de la tâche qui nous attend. Au travers d'une seule énigme, le ton est donné.

Reconstituez ce concept antique sur le papier et pourquoi pas, refaites le chez vous.

Réfléchir avant d'agir, toujours

Vous regardez autour de vous à 360°, fini les écrans fixes. Passez votre curseur sur ce qui vous semble intéressant pour le voir changer de forme et ainsi indiquer les actions possibles. Mais attention, dans The Secrets of Da Vinci les zones réactives sont réduites au minimum syndical. Celui qui n’a pas les bons indices pourra passer des heures à scruter chaque pixel de son écran. Autant dire qu’il est primordial de réfléchir avant d’agir. Une fois que vous savez où vous allez, collectez, actionnez, dialoguez ou simplement admirez votre environnement. Ce sera très utile car ici vous devrez tout fabriquer ou réparer. Ainsi, ne comptez pas appuyer sur un bouton pour imprimer une page. Fabriquez votre papier, collectez les éléments qui vous sont nécessaires et seulement après, félicitez vous du travail accompli.

De nombreuses apparitions du défunt ponctuent les passages importants et vous guident vers les suivants.

Léonard est un génie

Le détail poussé des décors donne une ambiance historique au titre. Les murs sont recouverts de toiles, les tables de sculptures et les pièces d’inventions de De Vinci. Les créateurs ont donné une touche supplémentaire en restituant les exacts modèles. En cliquant ainsi sur une toile vous connaissez son nom. Quelques concepts sont à reconstituer, comme des jets d'eau mais sans électricité. De cette manière, vous constatez avec respect la dose d’intelligence qu’il a fallu pour les mettre au point. Mais plus que tout, vous voyagez dans le passé. Ne pensez pas retracer une histoire vécue. Ce superbe scénario romancé aux quelques rebondissements et nombreux carrefours n’est que le fruit de l’imagination des créateurs du jeu. Mais il reste probable. La propriétaire des lieux, Marie Babou de la Bourdaisière, est aussi une passionnée du travail du génie. Il est alors très possible qu’elle détienne en sa possession des éléments clés pouvant vous servir. A vous alors de la séduire par tous les moyens afin qu’elle vous ouvre la porte de ses appartements et la vision de ses trésors cachés. Un autre personnage, bourru et mystérieux, est aussi de la partie : son domestique, Saturnin. Il tient une place de choix dans le scénario et son personnage est empreint de sournoiserie. Voila beaucoup de données à gérer, mais voici de loin la plus importante.

La jauge en question, en haut à gauche. Au dessus de cet inventaire sans nom.

L'honneteté paye souvent, mais pas toujours

La gestion d’une barre de niveau Bien/Mal fait son apparition. Celle-ci est influencée par vos actions, et influera sur le cours du jeu. Les dialogues et les actions possibles sont en relation directe avec cette jauge. Les possibilités offertes pour vous tirer de situations délicates dépendront du fait d’avoir menti ou volé auparavant. C’est possible car le titre offre une réelle liberté au joueur. Cette dernière est toutefois légèrement déroutante pour qui n’est pas habitué au genre, sans le réserver à l’élite. Nombreuses sont les fois où vous semblez bloqué, mais l’impression de liberté dont nous parlions auparavant ne cantonne pas votre histoire à celle du scénario. Promenez vous, découvrez, fabriquez des objets qui vous serviront dans un futur plus ou moins lointain, et savourez. D’une manière ou d’une autre, habilement, vous êtes de nouveau sur les rails et avancez tout à fait naturellement là où il y a peu vous étiez face à un mur. Du grand art.
Les Plus
  • Une quantité hallucinante de reproductions des oeuvres de Léonard De Vinci
  • Les décors sont soignés
  • Les énigmes, sans être irréalisables pour le commun des mortels, offrent un bon niveau
  • Le scénario est prenant, très prenant
  • Le système de jauge Bien/Mal offre différentes façons de découvrir le titre
Les Moins
  • Manque de précision dans le pointeur
  • Intérieurs trop sombres
  • Difficile de s'y retrouver dans l'inventaire