Anarcute

01 août 2016
Testé par sur
Disponible sur
4
  • Éditeur AnarTeam
  • Développeur AnarTeam
  • Sortie initiale 12 juillet 2016
  • Genre Beat'em All

Jamais émeute n'a été aussi joyeuse

En cette période morose, ce serait vraiment dommage de passer à côté d'Anarcute. Mix entre "anarchistes" et "cute" (mignon) ce simulateur d'émeutes hyper rafraîchissant pourrait même, sans s'en rendre compte, (r)éveiller les consciences sur la nécessité de toujours se tenir debout face à la dictature, quelle qu'elle soit, politique, médiatique ou religieuse. Au delà de ça, vous y trouverez un concept très efficace, réalisé avec soin et pas mal d'astuce. Le jeu idéal de vos vacances histoire de bien préparer la rentrée ! D'ailleurs, entre nous, ça ne vous dirait pas de faire une manif pour qu'il y ait encore plus de jeux comme Anarcute ?

Un simulateur de manifestations. Voila ni plus ni moins ce que vous propose Anarcute. Et il fallait bien être un groupe d'étudiants français de Supinfogame pour imaginer et mettre en pratique un tel concept. Auréolé de nombreuses récompenses, ce projet "so fresh - so French" déboule maintenant sur PC et Xbox One.

Le principe

Dans Anarcute, vous contrôlez une bande de manifestants bien décidés à s'opposer à l'autorité un brin dictatoriale s’exerçant aux alentours. Au fur et à mesure de votre avancée dans les rues de la ville, vous ralliez les passants à votre cause, un peu à la manière d'un Pikmin par exemple. Bien sûr, vos gesticulations ne sont pas aux goûts des autorités locales qui patrouillent un peu partout. À vous de les affronter en utilisant le mobilier urbain (plots de travaux, réverbères, abris bus, boites aux lettres, j'en passe et des meilleurs...) pour leur balancer dans la tronche. Et pourquoi pas faire s'écrouler les bâtiments sur eux histoire de faire un strike ? Vous pouvez également retourner les nombreuses armes des CRS contre eux, voire même tenter de les éviter dans certaines situations proches de l'infiltration, de nuit notamment.

Au delà de ce concept inédit, l'idée géniale du jeu consiste à remplacer les manifestants par des animaux trop mignons, voire parfois même bizarres aussi (avez-vous déjà défilé aux côtés d'une moule par exemple ?). Le tout est emballé dans des graphismes cartoons du meilleur effet qui ne sont pas sans rappeler ceux du sympathique de Blob. Ce parti-pris (qui, de l'aveu des développeurs, n'était pas celui d'origine) donne à Anarcute un ton décalé on ne peut plus rafraîchissant, surtout en ces temps moroses. Côté diversité des environnements, le jeu n'est pas en reste puisqu'il vous qui mènera de Tokyo à Paris, en passant par Miami et même par la géniale capitale islandaise Reykjavik. Notez que le choix de ce dernier lieu n'est sans doute pas anodin, puisque les islandais sont connus pour porter une attention toute particulière à la démocratie participative.

Utilisez le mobilier urbain mais également les engins de chantier pour repousser vos adversaires.

Pour qui ?

Si vous aimez les jeux rapides, qui offrent des sessions courtes et sans prise de tête, Anarcute a déjà pas mal d'atout dans sa main. Mais si en plus vous appréciez les concepts originaux et les emballages fun, là, vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas vous laissez tenter. Côté challenge, la difficulté générale est suffisamment élevée pour permettre aux adaptes du scoring d'y trouver leur compte.

Vous serez parfois seul face aux autorités. Soyez donc malin et discret.

L'anecdote

Le développement d'Anarcute a démarré en décembre 2013, dans le cadre d'un atelier de l'école Supinfogame. L'idée d'origine n'était pas tout à fait celle qui est maintenant disponible sur vos consoles. En effet, il s’agissait au départ de contrôler une horde de zombis au milieu de grandes zones urbaines. La niche "zombis" étant déjà bien encombrée (et c'est peu dire), les développeurs se sont finalement orientés vers un simulateur d'émeute, concept plus original qui permettrait à Anarcute de se démarquer. Je ne sais pas qui dans l'équipe a eu cette idée géniale mais franchement, qu'on lui fasse une bise sur le front de ma part !
Les Plus
  • Un concept super rafraichissant
  • Une réalisation au(x) poil(s) et même aux écailles !
  • Des niveaux qui savent se renouveler et apporter leur dose de surprises
  • Des z'animo trop mimis et parfois surprenants
  • L'ambiance très bon enfant qui fait du bien
  • Une musique ad hoc
  • Les lieux choisis et leur modélisation style cartoon très efficace
  • Des boss originaux
Les Moins
  • Des passages un peu difficiles
  • L'absence de multi ?
  • ... Mais tout ça c'est vraiment pour chipoter !