Raiden V

03 juin 2016
Testé par sur
Disponible sur
4
  • Éditeur MOSS
  • Développeur MOSS
  • Sortie initiale 11 mai 2016
  • Genre Arcade

Une exclusivité aussi improbable que réussie

Raiden V est indispensable à tous les possesseurs de Xbox One. Hélas, le jeu peinera probablement à trouver son public, la faute à un marché de niche. C'est dommage car il demeure l'une des exclusivités les plus improbables de la console. À la fois généreux et "fun", le titre met aussi en avant une marge de progression qui devrait intéresser quelques joueurs plus confirmés. Finalement, nous somme sûrement en présence de l'une des très bonnes surprises de cette année 2016. Rien que ça.

S'il y a un genre qui se fait discret, c'est bien le shoot'em up. Celui-ci est même complètement tombé dans l'oubli, souvent cantonné à une scène indépendante pas forcément originale. Heureusement, parfois, il y a des jeux qui sortent d'on ne sait où. C'est le cas de Raiden V.

Le multi

Si Raiden V suit une drôle de direction, c'est d'abord parce qu'il se révèle être une exclusivité Xbox One. Un drôle de choix pour un genre très "japonais". Toutefois, ce choix est justifié par le développeur : Raiden V se sert du cloud de la console de Microsoft pour partager des informations qui influent sur les parties. En clair, il arrive que des informations apparaissent en haut de l'écran, vous indiquant que tel joueur à détruit tant de vaisseaux ou a obtenu tel nombre de médailles (par exemple). À vous de saluer les exploits en pressant une touche pour envoyer un "cheer". Ainsi, vous aiderez le joueur félicité à remplir sa jauge spéciale, etc. On assiste donc à une vrai interactivité, qui trouve uniquement ses limites dans le marché de niche du jeu, dans l'absence relative de joueurs sur les serveurs (nous vous conseillons d'ailleurs de jouer en soirée). Notez enfin que le jeu ne propose pas de mode multijoueur classique. Si certains verront là-dedans un vrai défaut, rappelons qu'il s'agit avant tout d'un genre oublié, qui reste principalement destiné aux joueurs solitaires (et un peu névrosés...).

À vous de "liker" (ou non) l'exploit présent en haut à gauche, et ainsi d'aider le joueur concerné.

Le principe

Côté gameplay, Raiden V conserve ses atouts, à commencer par une jouabilité nerveuse et festive. Vous choisissez un vaisseau (parmi trois disponibles) ainsi qu'une configuration (avec trois armes disposant de trois variantes chacune). Pour la progression, c'est du classique, à ceci près que le jeu vous permet d'améliorer définitivement votre armement lorsque vous en changer, et ce jusqu'à la fin de la partie. Pour être clair : c'est à vous de gérer l'évolution de vos canons, en prenant l'upgrade au bon moment, en fonction de si vous voulez améliorer l'armement actuellement utilisé, ou par exemple troquer votre laser par un plasma. Dans tous les cas, l'arme montera d'un niveau et ne le perdra pas à moins de mettre fin à la partie. Globalement, le jeu brille par son dynamisme, bien aidé par le système de "cheers" qui vous permet de multiplier les attaques spéciales. D'ailleurs, tout l'intérêt du jeu réside dans sa gestion du scoring et dans sa longueur : comptez une heure pour finir un "run", ce qui est assez long pour le genre. Enfin, soulignons la qualité des musiques, toutes vraiment remarquables et qui confèrent aux batailles un vrai côté épique.

Prenez ce bonus : vous améliorez votre Vulcan. Attendez et vous changerez d'arme et l'améliorerez.

Pour qui ?

C'est la vrai question que pose Raiden V. D'un côté, le genre est quasiment défunt. De l'autre - et malgré la qualité intrinsèque du titre - Raiden V demeure un vrai jeu de niche compte tenu de la plateforme sur laquelle il sort. Les adeptes de l'import ont plutôt tendance à jouer sur une PlayStation 4 proposant son lot de jeux japonais. De ce fait, les amoureux du genre se font certainement plus rares sur la console de Microsoft. Toutefois, pour ceux qui possèdent cette dernière, sachez que Raiden V est probablement l'une de ses plus belles exclusivités. Et si le prix (presque 60 euros) pourra en refroidir certains, le jeu de MOSS reste généreux et base son expérience sur une rejouabilité engageante.

Différents embranchements sont présents.

L'anecdote

Cela faisait longtemps que nous n'avions pas eu de shoot de ce niveau. Si bien que l'on se surprend à enchaîner les parties. À vrai dire, il faut remonter à After Burner Climax en 2010 pour trouver un jeu de cet acabit. Et qu'importe si Raiden V comporte quelques défauts (notamment le manque de visibilité de certains passages - mais rien de méchant), il reste de la trempe des gros titres du début des années 2000. D'ailleurs, son positionnement n'est pas sans rappeler celui des shoot'em up disponibles en fin de vie de la Dreamcast (Ikaruga, Shikigami No Shiro II, etc.). Oui, ça c'est de la nostalgie...
Les Plus
  • Un titre généreux
  • Des musiques somptueuses
  • Une belle ambiance
  • Le système de "cheers"
  • Pour novices et confirmés
  • Une exclusivité qui a un goût particulier
Les Moins
  • Un petit manque de lisibilité sur certains passages
  • Certains reprocheront l'absence d'un "vrai" mode multijoueur (pas nous !)