Xbox One

27 nov. 2013
Rédigé par sweetange

Une console énorme à bien des points de vue

Vous hésitez à acheter une Xbox One ou avez une opinion bien tranchée sur le sujet. Des arguments imparables sur le prix, les jeux disponibles, les avis techniques, et peut-être même l’apparence de la dernière-née des consoles Microsoft. Nous allons évoquer tout ça et peut-être même tout remettre en question au travers d'un bilan de la soirée de lancement évènement organisée pour l'occasion.

Une console énorme

Première impression : la console est imposante. On se voit très bien lui chercher une place dans son salon pendant... longtemps. Microsoft avait annoncé 27.4 x 33.3 x 7.9 cm. Concrètement, elle fait la taille de nos anciennes box internet en étant plus haute, sans compter le capteur Kinect. A contrario, l’avantage de cette console imposante : elle ne chauffe pas et ne fait pratiquement aucun bruit. Le capteur Kinect a également bien évolué. La sensation du plastique léger du Kinect 1 a bien disparu et vous avez maintenant un objet plus lourd qui parait amplement plus fiable. A juste titre ! Ce Kinect 2.0 est vraiment impressionnant. A 1m40 du capteur, il fonctionnait très bien. S’agissant d’une soirée de lancement et au vu du bruit ambiant, nous n’avons pas pu tester la gestion de la console à la voix. Les équipes de Microsoft nous assurent toutefois qu’elle fonctionne très bien. Concernant les manettes, nous y reviendrons plus tard mais il s’agit là de la bonne surprise de la console.


Gamatomic

Un menu auquel vous êtes déjà habitués.

Des points communs avec votre tablette et votre smartphone

Le dashboard ressemble comme à deux gouttes d’eau à Windows 8. Au démarrage, vous ne voyez que trois onglets : Accueil, Marché et Épingles. C’est surtout ce dernier onglet qui est intéressant car, comme ce nom l’indique, vous allez pouvoir épingler ce que vous voulez pour créer votre propre dashboard, avec par exemple vos jeux préférés, un lien vers YouTube ou vers votre site de jeux vidéo préféré... (ne vous trompez pas !). Il permet de passer rapidement d’une application à une autre, ou d’en concilier plusieurs (jeu et musique par exemple). On connaissait déjà des consoles multi-usages, celles qui vous permettent de lire vos Blu-Ray préférés ou de jouer. La Xbox One en fait partie. Mais elle permet aussi d’utiliser Skype, le logiciel de Microsoft, dans une version spécialement conçue pour votre téléviseur. Microsoft évoque la possibilité de parler jusqu’à quatre personnes du monde entier. Nous, on se voit bien partager quelques parties avec nos amis, comme s’ils étaient à nos côtés. Un point pour la convivialité !


Gamatomic

Le capteur Kinect apparait plus costaud et précis.

Ça vibre, pour votre plus grand plaisir

Comparons succinctement la Xbox One à son ainée, la 360. La différence n’est pas aussi flagrante que lors du dernier passage de génération. Elle se fait surtout dans la fluidité des jeux et dans les détails. La profondeur de vue dans un jeu comme Forza Motorsport 5 est décuplée par exemple. En parlant de Forza 5, le jeu permet d'apprécier tout ce que peut apporter cette nouvelle manette. La révolution se trouve dans les gâchettes, les vibrations sont totalement immersives. Vous avez totalement l’impression de conduire une voiture. C’est vraiment bluffant ! Les sticks sont meilleurs que celle de la manette 360 et la croix de direction est à la fois précise et confortable. Pour résumer, cette manette est vraiment magnifique et même en étant de mauvaise foi, difficile de contredire Microsoft : "Il s'agit de la meilleure manette que nous n’ayons jamais conçue."


Gamatomic

Dead Rising 3 fait mouche et a plutôt bonne figure.

Grosses cylindrées, gladiateurs et zombies

Les jeux disponibles au lancement que nous avons pu tester sont Forza Motorsport 5, Ryse : Son of Rome et Dead Rising 3. Nous reviendrons évidemment dessus dans de prochains tests, mais voici une première mise en bouche. Les graphismes de Forza 5 sont enfin en 1080p et 60 FPS. Concernant le gameplay, l’IA est maintenant remplacée par "drivatar" qui analyse la façon de conduire de vos amis ou des gens sur internet pour la transférer à vos adversaires. C'est une fonctionnalité à prendre très au sérieux. Quant à Ryse : Son of Rome, il s'agit de l’un si ce n’est le plus beau jeu disponible sur Xbox One. Vous avez l’impression de vous retrouver dans la Rome Antique. Par contre, le gameplay apparaît très répétitif. En tant que beat them all sur nouvelle génération, il est possible qu'il déçoive... Toutefois, le jeu reste tout à fait correct surtout en mode multi-joueur ce qui est maintenant (et malheureusement) de plus en plus rare. De son côté, Dead Rising 3 semble être une très bonne suite au deuxième volet. Pour ceux qui ne connaissent pas la licence, c’est très simple : il faut éliminer des zombies par milliers avec tout ce que vous trouverez. Visuellement, avouons-le, la claque next gen n’est pas au rendez-vous. Cela dit, le passage d'une génération se fait sentir avec le nombre conséquent de zombies qui s'affichent à l’écran. Et qui dit plus de zombies dit plus de défoulement. Ce qui rend ce jeu vraiment jouissif pour les amateurs du genre.


Gamatomic

Alors, prêt à repartir avec une Xbox One sous le coude ?

Quelques regrets mais une bonne surprise

Vous l’aurez compris, la Xbox One fait son petit effet et présente un réel intérêt, avec quelques bonnes surprises. Toutefois, nous avons quelques regrets. La liste des jeux de lancement ne contient pas de killer apps. Pour ça, il faudra attendre TitanFall ou Halo . Dommage, surtout quand on sait que pour la plupart des joueurs, les licences disponibles au lancement sont un gros argument de vente. Autre regret : pourquoi n'y a t'il pas de port USB en façade mais sur le côté gauche de la console ? Ce n’est juste pas pratique du tout. Côté design et encombrement, même si elle cumule pas mal de fonctionnalités, la Xbox One reste physiquement imposante. Pour finir, son prix de lancement (aux alentours de 500 euros) peut aussi être un frein à l’achat en ces temps de crise. Malgré ces bémols, Microsoft semble tout de même avoir réussi un joli pari : celui de proposer une nouvelle console à fière allure et innovante, notamment grâce à son excellente manette.


Gamatomic