HAWX se prépare au décollage

02 mars 2009
Rédigé par
Prévu sur
  • Éditeur Ubisoft
  • Développeur Ubisoft
  • Sortie initiale 5 mars 2009
  • Genres Arcade, Simulation

Quel autre endroit plus adapté pour la présentation de Tom Clancy’s HAWX que le mythique Musée de l’Air et de l’Espace du Bourget ? C’est dans ce lieu emblématique qu’Ubisoft a invité la presse à essayer sa simulation de combat aérien tant attendue. Développée dans les studios Ubisoft Bucarest, la nouvelle licence Tom Clancy s’apprête à vous donner le vertige. Impressions avant sortie du hangar.

Attention au cœur fragile, la vue cockpit vous donnera le tournis.

I believe I can fly - I believe I can touch the sky

Dans la même trempe que la série Ace Combat de Namco, Tom Clancy’s HAWX annonce tout de suite la couleur : combats aériens vertigineux, authenticité des appareils, scénario mêlant conflits géopolitiques et graphismes frôlant le photo réalisme. Les développeurs ont été clairs à ce sujet quant au réalisme de chaque avion. C’est plus d’une cinquantaine d'engins, de la Première Guerre à nos jours, qui ont été modélisés en étroite collaboration avec tous les constructeurs du milieu. Certains prototypes seront même de la partie et en bonus, le XA-20 Razorback, l’avion déjà visible dans Tom Clancy’s EndWar, sera jouable.

Les connaisseurs reconnaitront le légendaire stade Maracaña de Rio de Janeiro.

L'escadron HAWX à votre service chef!

Vous porterai la tenue d’un chevalier du ciel nommé David Crenshaw, pilote de l’escouade d’élite du H.A.W.X (High Altitude Warfare X). Tom Clancy oblige, l’histoire prendra place dans un futur proche où une guerre impliquant les SMP fait rage en Amérique Latine. Ces fameuses compagnies militaires privées ont déjà fait l’objet d’une véritable controverse dans Metal Gear Solid 4 : Guns of The Patriots. Parmi les 19 missions proposées dans la campagne principale, il sera même possible de revivre l’une des missions de Ghost Recon Advanced Warfighter 2 mais cette fois–ci en tant que pilote de chasse. La campagne jouable en coopération vous fera voyager au quatre coins du monde. Si votre rêve est de voir Rio de Janeiro vu du ciel, vous serez servi avec Tom Clancy’s HAWX. De nombreuses villes ont été fidèlement modélisées à partir de photos satellites, telles que Washington DC, et Chicago. Pour des conflits plus réaliste, l’Afghanistan n'a évidemment pas été oublié.

L'ERS calcule la trajectoire idéale pour éviter les missiles à vos trousses.

Piloter un avion est plus facile que ça en a l'air

Comme tout le monde n’est pas né pilote, Ubisoft propose aux novices comme aux experts une expérience adaptée à chacun. Pour les pilotes en herbe, le mode assisté opte pour une caméra à l’arrière de l’appareil. Il vous aidera à calculer les trajectoires grâce à un système nommée l’ERS (Enhanced Reality System). Ce système affichera un couloir imaginaire que vous devrez suivre pour vous aidez à éviter un missile ou pour traquer un ennemi. Pour les plus forts d’entre vous, le mode non assisté propose un plan large qui vous laisse une plus grande liberté d’action. Au contraire, c'est à vous d’établir vos propres trajectoires à l’aide des acrobaties les plus vertigineuses. Réalisme, voilà le maitre-mot des développeurs. Tout y passe : modification des environnements à l’approche de l’eau ou du sol, ou encore le décrochage de l’avion lors d’un freinage trop brusque. Et pour encore plus d’immersion, de nombreux joysticks seront compatibles avec le jeu, et les modes multi annoncent déjà un bel avenir en ligne.