Mardi, c'est le coup de gueule !

11 juil. 2017

Écrit par

Comme chaque mardi, un membre de la rédaction pousse un coup de gueule sur l'actualité du jeu vidéo : l’énième report d'un jeu attendu, la fermeture d'un studio, une annonce d'un jeu qui "sent pas bon". Mais ça peut également être l'occasion pour lui de revenir sur une expérience malheureuse sur un jeu en cours de test, ou même un échange tendu sur la tribune autour d'un sujet particulier. Bref, aujourd'hui, voici le coup de gueule...

Malgré ce soleil de plomb, l'actualité du jeu vidéo, elle, est beaucoup moins brulante. Comme chaque été. Du coup, difficile de trouver un coup de gueule en accord avec les news. C'est donc le parfait moment pour moi de vous parler d'un sujet qui me tient à coeur : la réalité virtuelle.



Depuis son lancement sur la plateforme de financement participatif KickStarter, l'Oculus Rift nous est vendu comme le casque de réalité virtuelle qui va chambouler le monde du jeu vidéo. Pourtant presque 2 ans après sa mise à disposition sur le marché, les ventes peinent réellement à décoller.



D'autres constructeurs se sont également lancés. Je pense à l'HTC Vive mais aussi, et surtout, au Playstation VR. Ce dernier avec son prix plus accessible devait être le fer de lance de la VR "grand public" et la démocratiser. Si les premiers mois furent plutôt encourageant, la suite le fût beaucoup moins. Et l'absence d'annonce lors du dernier E3 laisse même à penser que Sony a décidé de laisser le projet de côté.



Il y a certainement plusieurs raisons à cela : le prix, la technologie, l'isolement, le motion sickness et surtout l'absence de vrais jeux. Quand je parle de vrais jeux, je parle d'un jeu de plusieurs dizaines heures avec son gameplay propre. Et pas ces simples expériences de quelques heures. Récemment, l'excellent Star Trek : Bridge Crew Crew nous a prouvé qu'il était possible d'arriver à proposer un vrai jeu VR. Un jeu où la réalité virtuelle n'est pas qu'un "plus" mais où elle donne une totale autre dimension à l'expérience.



Lorsque j'ai découvert l'Oculus Rift, je m'attendais à découvrir plus qu'une nouvelle façon de voir le jeu vidéo. La réalité virtuelle n'a aucun intérêt si c'est simplement pour jouer à un FPS avec un casque sur la tête. Par exemple, l'immersion d'un Resident Evil VII était bien plus importante en réalité virtuelle. Mais qu'apporte-t-elle de plus ? Rien. Voilà mon plus grand regret.



Plutôt que d'essayer d'adapter le gameplay des jeux actuels, j'aurai aimé que les développeurs proposent un nouveau genre. Je ne veux plus ces FPS comme Farpoint qui seraient des jeux quelconques s'ils n'avaient pas ce petit plus apporté par la VR. Malheureusement, sauf peut-être un gros changement, je pense qu'il est déjà trop tard. Le grand public se désintéresse totalement de la réalité virtuelle qui le faisait tant rêver il y a quelques années.