Mardi, c'est le coup de gueule !

04 avr. 2017

Écrit par

Comme chaque mardi, un membre de la rédaction pousse un coup de gueule sur l'actualité du jeu vidéo : l’énième report d'un jeu attendu, la fermeture d'un studio, une annonce d'un jeu qui "sent pas bon". Mais ça peut également être l'occasion pour lui de revenir sur une expérience malheureuse sur un jeu en cours de test, ou même un échange tendu sur la tribune autour d'un sujet particulier. Bref, aujourd'hui, voici le coup de gueule...

Le coup de gueule du jour ne peut être possible que si ma machoire inférieure rejoint mon crane. En effet, elle s'est décrochée après la lecture de la lettre de la PETA (SPA Nord-Américaine) adressée à Nintendo. Il leur est reproché de simuler la violence de la traite de lait au travers du jeu 1-2-Switch. La PETA indique que Nintendo aurait dû faire simuler au joueur les inséminations artificielles imposées aux vaches par l'industrie laitière. Bien entendu... De plus il aurait été - toujours selon la PETA - de bon ton de rappeler aux joueurs qu'ils supportent de fait une industrie qui sépare les enfants veaux de leurs mères.

On vit dans quel monde ? Celui des gens qui s'offensent de tout et dont l’ego surdimensionné de bobo croit qu'ils peuvent se permettre de tout reprocher ? Hey, être offensé ne veut pas dire que tu as raison, PETA ! À toutes fins utiles, rappelons qu'il s'agit d'un jeu vidéo. Bien que Nintendo ait récemment accepté de participer à un vrai concours de tirage de lait, rappelons que nous faisons cela pour nous amuser...

Et puis quoi encore, des images d'enfants soldats dans un Call of Duty ?