Bet On Soldier se la pète et Focus glande

05 avr. 2005

Écrit par

En ce moment chez Focus, ils passent leur temps sur la dernière version jouable de Bet On Soldier que Kylotonn vient de leur faire parvenir. Résultat, leurs communiqués sont beaucoup plus visuels que textuels. La preuve avec cette grosse série d'images inédites du FPS aux exosquelettes sur lequel ils passent apparemment de très bons moments, en s'affrontant en duel sur des maps extérieures gigantesques.

Bet On Soldier sortira en France au printemps 2005 sur PC.

Description éditeur :

    Bet On Soldier est un First Person Shooter développé par le studio français Kylotonn à partir du moteur propriétaire le Kt engine, fruit de 6 années de recherche et développement. Bet On Soldier tire pleinement partie des shaders, utilise un moteur physique de dernière génération (ragdolls, physique réaliste...) et propose de spectaculaires effets spéciaux. L'arsenal important permettra aux joueurs d'utiliser plus de 40 armes différentes au design original. En plus des soldats ennemis, le joueur affrontera près d'une cinquantaine de champions différents.

    Le monde est en guerre depuis 80 ans, deux puissantes fédérations regroupant chacune des centaines d'états s'opposent. Tuer un soldat ennemi étant rémunéré par les fédérations, chacun dès l'âge de 16 ans prend les armes pour vivre de la guerre tandis que les plus faibles travaillent dans des usines d'armement. Les batailles étant retransmises par les chaînes de télévision, très vite les meilleurs soldats sont devenus de véritables stars adulées par les masses. Le peuple, comme les combattants ont la possibilité à travers le programme "Bet On soldier" de parier sur l'issue des affrontements programmés entre deux champions qui prennent part à une même bataille. Cependant une résistance, lasse de l'exploitation de cette guerre par les fédérations s'organise.

    Des plaines glacées de l'Alaska aux champs de batailles dévastés de l'Europe, des Etats-Unis ou encore de Cuba, le joueur devra miser et abattre, en plus des soldats ennemis, des champions de plus en plus coriaces sous les yeux de millions de téléspectateurs. Très vite, il sera confronté au pire des dilemmes : rejoindre la résistance ou continuer à être ce gladiateur des temps modernes adulé par les foules.

    Le jeu sera également jouable jusqu'à 32 en multijoueurs répartis en 8 classes de joueurs, avec la possibilité de parier en ligne sur ses adversaires, afin d'améliorer récompenses et ranking.