BG&E souffre de son originalité

06 janv. 2004

Écrit par

Malgré un accueil critique plus qu'encourageant, les ventes de Beyond Good & Evil ne décollent pas (à tel point qu'aux Etats-Unis, certains revendeurs en viennent à le brader). D'après Ubisoft, ces résultats s'expliquent par un jeu trop original et disposant d'un pitch moins facile à identifier qu'à l'accoutumée. Le gameplay à large spectre de BG&E perturbe l'appréhension des joueurs qui ne savent pas immédiatement à quoi s'attendre (une news sur le site officiel illustre d'ailleurs l'inquiétude de l'éditeur à ce sujet).

Ces ventes ne remettent pas en cause les prochaines sorties européennes des versions Gamecube et Xbox (en mars). Espérons qu'elles permettront de rétablir l'équilibre qu'il devrait toujours avoir entre qualités et récompenses.