Battlefield 2 : Guerre Totale

08 sept. 2005
Testé par sur
Disponible sur
3

Pour résumer, Battlefield 2 est un très bon FPS, en réseau avant tout. Au coeur de la guerre, avec un graphisme et une bande sonore sans défaut, des effets de lumière, d'impacts ou de chocs très réalistes, des équipiers "intelligents", un arsenal militaire convainquant, des cartes variées, Battlefield 2 ne nous immerge pas mais nous aspire. Effectivement, sans être la révolution tant attendue, il apporte un souffle nouveau pour la série et beaucoup d’améliorations sur tous les points. La concurrence n'a qu'a bien se tenir. Quelle que soit l’action durant les combats, vous la vivrez. Ceci s'applique bien entendu au mode solo, qui profite également des nouveautés, mais ce n’est qu’un passage obligé pour se faire la main sur les cartes et les nouvelles fonctionnalités. En tous les cas, si vous ne souhaitez pas vous essayer en multijoueur ou en réseau, inévitablement, vous manquez quelque chose et ce jeu n’est pas fait pour vous. Car c'est là que Battlefield 2 prend toute sa valeur et exprime tout son potentiel. Un seul regret : quelques lenteurs par-ci par-là, en dépit de nombreuses optimisations, d’où la nécessité de posséder une machine extrêmement puissante ou de dernière génération pour profiter au maximum des graphismes et des effets, sonores ou visuels. Pour conclure, on peut dire que les programmeurs de chez DICE n’ont pas chômé et ont su répondre aux attentes des joueurs en terme de gameplay. Battlefield 2 regroupe la majorité des dernières innovations, il se posera certainement comme la référence : le jeu à jouer en réseau, absolument.

Trois ans, voila ce qu'il aura fallu à Digital Illusions CE pour nous pondre une suite digne du dernier opus, Battlefield 1942. Énorme succès pour son époque et encore très apprécié de nos jours, il n'en demeurait pas moins un peu fade au vu des concurrents. Lentement mais sûrement, la riposte se préparait dans les maquis suédois. Après quelques épisodes censés nous faire patienter, l'attente était de plus en plus difficile du coté des joueurs, surtout depuis le dernier Vietnam, un bon jeu au final mais qui n'avait pas su convaincre notamment à cause de son manque d'innovation. Beaucoup d'attentes et d'espoirs pour ce nouveau volet, un peu comme un messie : pour Battlefield 2, "la relève" sera difficile, mais DICE nous a habitué à de très bons jeux. Alors sans hésitation, il est temps de faire parler la poudre.

Un véritable esprit d’équipe

C'était pas ma guerre

Pour mémoire, l'action de Battlefield 1942 se déroulait - inévitablement - en 1942. Cette fois-ci, Battlefield 2 joue les avant-gardistes et pose le décor dans un énième conflit mondial où trois des plus grandes puissances terrestres se trouvent embarquées : les États Unis, la Chine et le Moyen-Orient. Un peu léger, mais comme nous le verrons plus tard, la diversité se trouve au sein même de ces trois camps car ils sont composés de soldats qui ont chacun leur spécificité et leur utilité dans les combats. Evidement, chaque équipe dispose d'un arsenal militaire assez bien fourni pour des combats qui se passent sur terre, dans les airs ou sur la mer. Nous avons donc plusieurs véhicules disponibles dont le char, le camion ou le buggy, en passant par l'hélicoptère, l'avion de chasse ou le Zodiac. Si vous pensiez que les véhicules se pilotent tous de la même façon et qu'ils ne sont que les doublons les uns des autres, vous auriez tort. Ils disposent chacun de leurs spécificités. Un bon entraînement sera nécessaire pour la prise en main, car ils ne sont pas tous aussi efficaces et la maniabilité reste difficile tant elle tente de coller à la réalité. En parlant d’efficacité, il est possible de se mettre à plusieurs sur un même véhicule, l'un pour piloter et les autres pour tirer ou pour être transportés, ce qui nous donne des séquences d'action exceptionnelles, particulièrement celles en hélicoptère : un pur bonheur, aussi bien pour le pilote que pour le tireur.

L’avantage du solo, c’est qu’on peut se balader

Un solo en solo

Comme son prédécesseur, Battlefield 2 est un FPS tactique largement orienté réseau : on ne change pas une équipe qui gagne. Cela dit, l'expérience solo est toujours présente et de meilleure facture, appuyé notamment par à un moteur graphique excellent, une bande son digne d'un film de guerre et des bots qui réagissent très bien (ils ne vous donnent pas l’impression de jouer seuls contre votre PC). En revanche, pas de gros changements au niveau des missions : elles restent très classiques. Avec douze cartes et trois type de tailles (seize, trente-deux et soixante quatre joueurs), vous l’aurez compris, l’intérêt de Battlefield 2 se trouve ailleurs, dans sa partie Multijoueur.

En plus des modes classiques proposés aussi dans les précédents titres, on trouve la gestion directe des troupes en tant que commandant : donner des ordres, gérer ses groupes, attaquer ou se replier, avec un casque et un micro. Le bonheur est total. Pour que ceci soit possible et réaliste, DICE a inclus la voix sur IP et le contrôle des troupes par carte. Nous aurons donc le choix entre plusieurs classes de soldats - sept au total - qui ont chacun leur rôle à jouer au sein des combats. Cette fois-ci, DICE a beaucoup misé sur la coopération entre joueurs afin de donner plus de réalisme sur la tactique et rendre les combats plus stratégiques - évolution hiérarchique, élection du commandant - : avis aux amateurs de guerres totales ! En revanche, si vous êtes un peu novice dans les FPS, peu d'informations sont données pour vous guider dans la mise en place de jeux en réseau. Même en étant simple, vous devrez suivre pas à pas et sans faute toutes les procédures d'installation. Le moteur réseau étant extrêmement lent et en proie à de petits bugs pas bien méchants, vous devrez vous débrouiller comme un grand. Bonne nouvelle : Battlefield 2 utilise Punkbuster (impossible d’utiliser les cheats codes). Mauvaise nouvelle : ça bug de temps à autre.

Pas de doutes, un moteur graphique excellent

Un gouffre technique et tactique

L'efficacité de Battlefield 2 se résume sur plusieurs points : le graphisme, les effets, le Multijoueur, le son et j'en oublie tellement la liste est longue. Même si sur le fond Battlefield 2 reste proche du précédent titre, l'ancêtre peut aller aux oubliettes. Cette nouvelle mouture apporte ce qui lui manquait cruellement : l'immersion. Jouez à Call of Duty et repassez sur Battlefield 1942, vous comprendrez de quoi il est question. Dès l'introduction, le ton est donné : une vidéo qui en jette et qui donne un aperçu des possibilités du jeu. C'est bluffant. Cela dit, n'espérez pas en arriver à ce niveau de détails, sauf si vous possédez une bête de course : Battlefield 2 requiert énormément de ressources pour être au top et pour profiter de toutes les optimisations, il faut avoir du matériel récent. On comprend mieux pourquoi sur la pochette du manuel il figure la phrase suivante "pour Battlefield 2, vous avez besoin du meilleur".

D’ailleurs, son principal défaut reste des temps de chargement extrêmement longs et lassants, si la configuration est poussée au maximum. Rassurez-vous néanmoins, pour y jouer de façon convenable, une machine relativement récente devrait suffire et vous procurer de longues heures de jeu. Au menu des améliorations, ce qui fait toute la différence, c’est le son : puissant, efficace et dynamique, tous les bruits s'accordent à merveille et sans défauts. La majorité des optimisations sonores sont supportées. L'action et les effets sont plus réalistes que jamais, que vous soyez aux commandes d'un véhicule ou en direct sur le terrain, vous vivez la guerre. Pour ce faire, un effort a été fait sur le personnage principal : vous sentez chaque impact de balle, la fatigue, les troubles auditifs et visuels dûs aux bombes.
Les Plus
  • Très bon graphisme, la modélisation de l'environnement (eau, végétation...)
  • Immersion totale, vous êtes dans la guerre moderne
  • Bande sonore excellente
  • Gestion des effets remarquable
  • Optimisations diverses, même pour du matériel très récent
Les Moins
  • Nécessite un PC très puissant si l'on veut en profiter au maximum
  • Quelques bugs en mode Serveur ou Multijoueur
  • Lent, très lent en chargement
  • Des progrès a faire sur l’intérêt du mode solo
  • Réapparaître à 30 km des zones de combat… surtout lorsqu’il n’y a pas de véhicules à proximité. Passer son temps à courir et encore, c’est limité