Star Wars Knights of the Old Republic II: The Sith Lords

03 juin 2005
Testé par sur
Disponible sur

Malgré quelques petits écueils et le manque de renouveau dans le style de jeu, KOTOR 2 reste un excellent titre qui vous vissera les mains aux manettes pendant plusieurs heures d'affilée ! Alors éteignez les lumières et sortez le pop corn...

Il y a bien longtemps...
Dans une galaxie lointaine...

Bioware avait ouvert la marche l'année dernière avec le premier opus de Knights of the Old Republic, et ce sont les petits gars d'Obsidian qui rempilent avec une suite vraiment très réussie. Depuis Dark Forces, les jeux basés sur l'univers Star Wars passaient plus ou moins inaperçus. Il aura fallu attendre presque 10 ans, mais rassurez-vous, ce titre a de quoi contenter les fans les plus exigeants de la série au casque noir.

La boucherie au sabre laser reste une base...

L'histoire sans fin…

KOTOR 2 se déroule 5 ans après le premier épisode mais soyez sans crainte, il n'est pas nécessaire d'avoir joué au premier pour comprendre l'histoire. Certains détails pourront par contre paraître familiers aux aficionados du genre. Vous vous réveillez donc dans un vaisseau spatial abandonnée, l'Ebon Hawk. Trop faible pour vous déplacer, vous contrôlez, en ce début de partie, un petit droïde – probablement de la famille de R2D2 – qui devra réparer le vaisseau. Cette phase vous permet de prendre en main les nombreuses commandes du jeu et de vous habituer au système de combat au tour par tour. Après une heure de jeu, votre personnage se lève et vous en prenez le contrôle. Commence alors la recherche de votre véritable identité à travers un périple de 45 heures. KOTOR 2 aborde l'univers StarWars d'un point de vue mystique : l'ancestrale question du bien et du mal ira même jusqu'à vous faire douter de la légitimité des Jedi.

Et hop ... une souplesse arriere

Dark side of the mood

Nous y voilà. Les Sith, dirigés par un maître dont seul l'esprit est maintenu en vie grâce aux pouvoirs de la Force, ont décidé d'anéantir tous les Jedis. Et bien qu'ayant quitté l'ordre depuis 10 ans, les Sith veulent vous détruire, vous le dernier ex-Jedi vivant. Vous allez donc devoir reprendre votre apprentissage au début. Et là, surprise !

KOTOR 2 est un vrai jeu de rôle. Vous avez donc la possibilité, à travers vos choix, de faire pencher votre personnage, ainsi que les compagnons qui le côtoient, vers le Coté Obscur ou Lumineux. Finis les scénarios linéaires et prévisibles, vous êtes le seul maître à bord. Sachez cependant que si vous avez une plus grande liberté d'action, certaines choses vous seront plus difficiles d'accès selon que vous penchez d'un coté ou de l'autre de la Force.

"Diviser pour mieux régner" : certains passages du jeu vous pousseront à diviser votre groupe de personnages afin de pouvoir réaliser des missions parallèles. Si votre héros n'est plus votre unique point d'interaction avec le jeu, il faudra également vous méfier des personnages que vous rencontrerez. Si certains vous veulent du bien, d'autres vous apparaîtront plus bienveillants qu'ils ne le sont réellement.

La faune exotique vous tente ?

KOTOR2, un véritable jeu de rôle

En effet, une particularité de KOTOR 2, héritée du premier épisode, est son système de combat au tour par tour, tout droit inspiré du jeu de rôle AD&D. Ce système a pour avantage de vous laisser réfléchir à des stratégies plus fines lors des combats, mais enlève peut-être un peu de réalisme au jeu ; on aime ou on n'aime pas. Autres ingrédients indispensables : la feuille de personnage permettant de gérer l'alignement, les pouvoirs de la Force ainsi que les compétences de votre Jedi, l'inventaire toujours plein à craquer d'armes en tout genre, ou encore le journal de missions. Tout comme dans KOTOR, les quêtes consistent à récupérer les objets, parler à des personnages, constituer des équipes - pas seulement des Jedi, mais aussi des droides ou des mandaloriens par exemple. La quasi-infinie liberté de déplacement vous permettra de découvrir tous les recoins de l'Empire pendant que vous accomplirez vos quêtes.

La capture du chat sauvage au sabre laser ...

Old Republic, old school

Voilà donc le hic. KOTOR 2 est un jeu très prenant, mais les développeurs n'ont pas adapté le moteur du jeu aux performances réelles de la XBox. Le jeu est fluide la majorité du temps mais lors des combats où interviennent plusieurs personnages, le moteur graphique ne sait plus où donner de la tête. C'est assez frustrant, et l'on remercie finalement le système de combat au tour par tour pour pouvoir comprendre ce qui se passe. Les temps de chargement sont également ennuyeux, surtout lorsque l'on progresse plus dans l'histoire et qu'il vous faut parcourir de nombreuses zones de jeu. Si l'on met environ 50 heures à finir le jeu, on passera facilement une heure à regarder la barre de chargement ! À ce titre, KOTOR 2 aurait plutôt mérité d'être un add-on qu'un nouvel épisode du genre.