Nintendo Land : qu'importe les graphismes pourvu qu'on ait le GamePad

06 déc. 2012
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Nintendo
  • Sortie initiale 30 novembre 2012
  • Genre Party Game

Amusant, Nintendo Land utilise le GamePad comme il se doit. Par conséquent, il constitue un achat intéressant pour quiconque voudrait entrevoir le potentiel de la nouvelle manette de Nintendo. Certes, on ne peut pas dire que Nintendo Land soit une vitrine technique pour la Wii U, mais le constat est tout autre si on analyse le jeu par le prisme du gameplay. Un jeu idéal à acquérir en bundle avec la console, ne serait-ce que pour montrer à vos amis le potentiel de la console et passer quelques sympathiques soirées.

Nintendo Land est probablement le titre clé du lancement de la Wii U. Si New Super Mario Bros. U bénéficie de l'image du plombier, Nintendo Land met en avant les fonctionnalités de la console, au point de rendre le pack premium (console + jeu) indispensable.

Le multi est franchement drôle.

Une vitrine pour Nintendo

Nintendo Land est une superbe vitrine pour la Wii U. Si l'aspect graphique est convenu, le GamePad est parfaitement mis en avant. En effet, le titre permet de s'adonner aux joies de divers mini-jeux réellement bien fichus. Alors que certains ne sont jouables qu'en solo (comme celui reprenant l'univers de F-Zero, imposant au joueur de regarder successivement le GamePad et le téléviseur pour parcourir un circuit), d'autres montrent tout leur potentiel en multijoueur. L'attraction basée sur Luigi's Mansion, par exemple, fait incarner un fantôme à l'utilisateur du GamePad. Son but : attraper les autres joueurs parcourant le manoir. Pour gagner, ces derniers sont armés de lampes torche permettant aussi bien de réduire la vie du spectre que de ressusciter les camarades KO. Si le jeu est si amusant, c'est que la manette de ces joueurs vibre à mesure que le fantôme se rapproche d'eux. Dès lors, le jeu illustre parfaitement l'un des concept de la Wii U : voir des choses qui sont invisibles pour le ou les joueurs regardant un autre écran. Cette attraction met parfaitement en avant cet aspect, comme Mario en Fuite. Dans ce jeu s'assimilant à celui du chat et de la souris, le joueur prenant la fuite a une vue d'ensemble de l'environnement et de ses poursuivants. Les autres, ceux jouant le chat, disposent d'une caméra bien plus proche du sol, à hauteur d'épaule, et ne bénéficient donc pas des mêmes cartes pour parvenir à plaquer leur concurrent. Libre à Mario de se cacher derrière un mur ou de courir à toute vitesse, bien que Monita, ordinateur agaçant faisant office de tutoriel, ne manquera pas de signaler la zone dans laquelle il se trouve aux autres joueurs.

Vous devez tracer une ligne jusqu'à l'arrivée en passant par les fruits. La difficulté ? Les fruits et objets ne sont visibles que sur la TV.

Du contenu et des rires

Si Nintendo Land est si sympathique, c'est aussi parce que chacune des activités qu'il propose possède un tant soit peu d'intérêt. Au nombre de douze, les attractions mettent toutes en avant une ou plusieurs fonctionnalités du GamePad. Certes, cela reste relativement peu, mais les parties s'enchaînent rapidement lorsque vous êtes avec des amis, promettant ainsi quelques bonnes soirées. Parce qu'il faut l'avouer : aussi simple soient les différents mini-jeux, vous vous amusez et c'est bien le principal. De même, un système de records et un classement viennent ajouter challenge et convivialité, y compris en solo, ce qui donne envie de se replonger dans une partie de temps à autre. Nintendo Land se situe donc entre le jeu-apéritif et le jeu pop-corn (celui auquel vous jouez lors des soirées entre amis). En parlant de convivialité, le titre utilise le Miiverse afin d'inviter une foultitude de Mii sur la place principale du jeu. Un endroit que vous pourrez d'ailleurs décorer en acquérant des éléments aléatoires à l'aide des pièces récoltées au fil des épreuves. Globalement et malgré un aspect graphique simpliste, Nintendo Land remplit sans peine son cahier des charges.
Les Plus
  • Le potentiel du GamePad mis en évidence
  • Certaines attractions sont franchement amusantes
  • De bonnes soirées en perspective
  • Un certain challenge
Les Moins
  • Techniquement, ça reste simple (mais coloré)
  • Monita est juste insupportable