New Super Mario Bros 2, une suite et c'est déjà pas mal

20 août 2012
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Nintendo
  • Sortie initiale 17 août 2012
  • Genre Plateformes

New Super Mario Bros. 2 n'est pas un mauvais jeu, loin de là. On a juste un peu de mal à comprendre son existence sur 3DS, en dehors du fait qu'il fera vendre bon nombre de consoles. Ne profitant qu'avec parcimonie des capacités de la console, le jeu bénéficie toutefois d'un level design particulièrement réussi. Malgré la grande facilité de l'aventure et sa courte durée de vie (comptez deux après-midi), le dernier bébé de Nintendo a tout d'une sympathique sucrerie. De ce fait, il est avant tout destiné à deux types d'acheteurs : le grand public et les joueurs à la recherche d'un bol d'air frais, prêt à partir à la conquêtes des étoiles.

Vendu à trouze millions d'exemplaires, New Super Mario Bros. est l'un des plus gros succès de la DS, en plus d'être l'un des épisodes les plus appréciés des joueurs. Ce deuxième volet, sobrement intitulé New Super Mario Bros. 2, avait donc de quoi attiser la curiosité des joueurs (y compris du grand public) et se révèle être une suite tout-à-fait honnête. Ni plus ni moins.

Vous retrouvez le costume Tanuki permettant à Mario de prendre son envole.

Un jeu 3DS ? Oui mais...

Les adeptes de New Super Mario Bros. ne risquent pas d'être dépaysés avec ce deuxième volet. Et pour cause : New Super Mario Bros. 2 a tout d'une suite (encore heureux, c'est ce qu'on nous vend ici). Reprenant le même concept que son aîné, le jeu ajoute toutefois quelques "nouveautés" déjà vues dans Super Mario 3D Land. Toutefois, certains ne manqueront pas de crier au scandale tant le jeu ne semble pas vouloir s'écarter des sentiers battus par ses pères. Un constat d'autant plus flagrant que New Super Mario Bros. 2 n'utilise la 3D relief qu'avec parcimonie, cette dernière étant tout juste visible grâce à l'absence de mise au point sur l'arrière plan. Pour le coup, difficile de reprocher à la firme japonaise de trahir l'esprit du titre initial, le jeu n'ayant rien à voir avec l'épisode estampillé "3D" déjà sorti sur 3DS. Ce qui est plus gênant, c'est l'absence de fonctions SpotPass et StreetPass dignes de ce nom. Alors que Super Mario 3D Land permettait tout de même d'échanger des "mini-niveaux", SpotPass ne permet ici que de vous enregistrer dans un classement parfaitement factice (le total de pièce cumulé sur la cartouche) tandis que StreetPass permet de comparer voss records avec vos potes, dans un modes permettant d'enchaîner trois niveaux aléatoirement. Dommage, surtout lorsque l'on sait que ces fonctions constituent généralement des plus sympathiques aux jeux 3DS.

Chasse aux pièces oblige, les moyens d'obtenir ces dernières sont particulièrement nombreux.

La Bande à Picsou

Malgré ces petits couacs laissant penser à une suite facile, New Super Mario Bros. 2 reste un jeu particulièrement plaisant à parcourir. En effet, limiter le jeu aux aspects cités serait oublier le savoir-faire de Nintendo en matière de game et level design. Aux ambiances variés, les niveaux profitent de mécaniques de jeu dont seul Big N a le secret, capable de vous faire esquisser des sourires à chaque instant. Certains se plaindront de la relative facilité du titre, mais le but premier de New Super Mario Bros. 2 est tout autre : finir le jeu à 100%, en récoltant comme d'habitudes les pièces-étoiles dissimulés au sein des niveaux, mais aussi, pour les plus courageux, en récoltant un million de pièces. Rassurez-vous : les sauvegardes sont cumulées, ce qui rendra votre tache un peu plus aisée en prêtant le jeu à vos amis. Ceci dit, même avec ça, le challenge se révèle relativement ennuyeux et seul les joueurs les plus fous parviendront à atteindre ce pallier. Et ce n'est certainement pas le mode multijoueur, tristement anecdotique en plus de nécessité deux cartouches, qui rendra la tâche plus palpitante. La nécessité de posséder deux cartouches lorsque le jeu solo favorise le prêt est d'ailleurs difficile à comprendre.
Les Plus
  • Le level design du bonheur
  • Un gameplay au poil
  • Une diversité bienvenue
  • Tout simplement amusant
  • Les joueurs occasionnels y trouveront leur compte
Les Moins
  • Des fonctions StreetPass/SpotPass au rabais
  • Les core gamers risquent d'être ronchons
  • Un peu court
  • Mais où est la 3D ?