Revival réussi pour Shinobi

25 nov. 2011
Testé par sur
Disponible sur
3

Bien que pénalisé par un scénario tout bonnement anecdotique, une 3D fatigante et une difficulté parfois frustrante, Shinobi n'en reste pas moins un jeu sympathique. L'épisode que nous avons ici n'est pas sans rappeler ceux des années 80 et devrait donc plaire aux joueurs en manque de challenge. Bénéficiant d'un gameplay étoffé, le titre s'avère être assez technique pour susciter l'intérêt des joueurs appréciant les mécaniques de jeu un tant soit peu fouillées. Enfin, notez qu'il constitue aussi un bel hommage à la série Shinobi, notamment grâce à quelques suppléments sympathiques et niveaux clins d’œil. Un bon jeu old-school mais qui ne plaira pas forcément au "joueur de 2011". Et tant mieux dans un sens.

Ayant bercé bon nombre de joueurs à la fin de la décennie 80 et au début des années 90, la franchise Shinobi s'est pourtant faite discrète ces derniers temps. Quoi de mieux, donc, que de réaliser une sorte d'épisode hommage à la saga ? Et puis tant qu'on y est, autant sortir le jeu sur Nintendo 3DS, non ? C'est en tout cas ce que SEGA a décidé avec Shinobi sur 3DS.

Malgré sa simplicité, le style graphique reste joli.

Des racines présentes dans la forme...

Un ninja, un cadre moderne, des soldats surarmés et des mutants pas franchement sympas : pas de doute, Shinobi reste Shinobi, c'est-à-dire une licence ayant influencé de nombreux jeux mettant en scène des ninjas. On pense par exemple à Ninja Gaiden ou au très décomplexé Ninja Blade. Si l'ambiance reste pour le moins abracadabrantesque, le jeu profite tout de même d'un style graphique sympathique. On pourrait trouver à redire sur le design franchement douteux des images illustrant la soi-disant histoire qui nous est proposée, mais le contraste des couleurs présentes dans les phases de gameplay donne une patte singulière à ce Shinobi. Dommage que la 3D se révèle être si désagréable, faisant perdre de la lisibilité à l'action tout en donnant de sacrés mal de crâne. Dès lors, sachez que jouer plus d'un quart d'heure avec celle-ci activée relève de l'exploit. Seule exception, quelques passages atypiques ponctuant l'aventure et qui bénéficient d'une caméra plus excentrée qu'à l'accoutumée, favorisant ainsi l'effet de profondeur. Enfin, pour en finir avec l'emballage, saluons tout de même la bande son sympathique du titre ainsi que la présence de quelques bonus intéressants (rétrospective de la saga, pistes audios, etc.).

Le héros de cet opus n'est autre que le père de Joe Musashi, héros des premiers épisodes de la série.

...mais aussi dans le fond

Au niveau du gameplay, les possibilités sont particulièrement nombreuses : sauts, coups d'épée, lancer de kunai, parades, rebonds sur les murs et glissades sont notamment au rendez-vous. Shinobi oblige, l'action se mêle à la plate-forme et le grappin à votre disposition est un atout de taille, tout comme les différents pouvoirs plus ou moins pratiques. Ce qui fait de ce Shinobi un hommage relativement réussi, c'est surtout que les développeurs n'ont pas oublié la difficulté des jeux d'antan. Les morts sont nombreuses et le jeu n'est pas des plus permissifs (en témoigne les parades nécessitant un timing au poil). Un constat qui reste à relativiser, le mode normal bénéficiant d'un système de sauvegarde encourageant : si le cruel game over fait son apparition, il vous suffit de reprendre votre partie là où le jeu l'a enregistré, à savoir au début du niveau. Un point qui évite bien des frustrations, notamment celle d'une difficulté semblant parfois un brin artificielle (à croire que les développeurs ont fait exprès de mal calibrer certains points du gameplay ou du level design). Une fois la patience acquise, comptez six ou sept heures pour voir le bout du jeu. Évidemment, un système de scoring à l'ancienne demeure présent pour les plus téméraires.
Les Plus
  • Un style graphique singulier plutôt réussi
  • Un gameplay fouillé
  • Quand même assez long
  • Du challenge pour les courageux (scoring, niveaux de difficulté supérieurs, etc.)
  • Des bonus sympathiques
Les Moins
  • Un Scénario et une "narration" catastrophiques
  • Techniquement très simple tout de même
  • Une 3D calamiteuse
  • Un jeu qui rebutera les novices ou joueurs peu patients
  • Parfois frustrant