Crazy Machines Elements essouffle-t-il son concept ?

22 oct. 2011
Testé par sur
Disponible sur
2

Ce premier épisode de la série des Crazy Machines à sortir sur console HD laisse un sérieux goût d'inachevé dans la bouche. Visuellement décevant et techniquement à la traîne, il comprend deux fois moins de niveaux que Crazy Machines 2 et propose un éditeur de niveaux qui ne permet pas de partager ses idées. Décevant. Ceci mis à part, les énigmes titillent bien l'esprit même si certaines sont un peu tirées par les cheveux. L'ajout des éléments aux puzzles rend le tout encore plus attrayant qui plus est. En fin de compte, Crazy Machines Elements n'est clairement pas un essentiel du jeu de réflexion sur le Xbox Live Arcade.

Après deux épisodes sur DS puis PC et Iphone, la licence des Crazy Machines revient cette fois en support dématérialisé sur les consoles haute définition. Toujours développé par la société allemande FAKT Software, Crazy Machines Elements reprend le même principe de réactions en chaîne que ses prédécesseurs. Cela suffira-t-il à titiller d'autres jeux de réflexion du Xbox Live comme le très bon ilomilo ?

L'équipe aurait mieux fait de se livrer tout feu tout flamme dans un refonte du moteur graphique.

Honteuse Définition

La valeur ajoutée qui coule de source avec une version HD, c'est bien entendu le rendu graphique censé être plus fin que sur des supports basse définition. Hélas, Crazy Machines Elements fait le minimum syndical en affichant des textures primaires et des décors extrêmement vides. Pire, de nombreux ralentissements interviennent à la fois entre les niveaux mais parfois pendant, ce qui est encore plus rageant. Quant à l'ambiance sonore, elle demeure vite répétitive. Seuls les bruitages restent assez convaincants. Malgré cet enrobage peu sexy, le titre de FAKT Software propose un gameplay sympathique. Le but est de provoquer une réaction en chaîne en ajustant comme il se doit les objets de votre inventaire et ceux du niveau déjà en place. Au menu donc des souris à faire rentrer dans des trous, des bougies à allumer, des petits véhicules à faire avancer, des cordes à relier avec logique ou bien encore des mécanismes à mettre en place avec ingéniosité. Assez facile au début (et encore, tout dépend de votre sens de l'observation), le principe se complique très vite quand les éléments entrent en jeu. Les lois de la physique sont alors d'autant plus complexes à gérer et les puzzles de plus en plus tirés par les cheveux ou complexes selon votre point de vue et niveau de patience.

Récupérer toutes les pièces/écrous demande un bon sens de l'observation.

Richard Dean Anderson

Par ailleurs, cette mouture XBLA comprend deux fois moins de niveaux que Crazy Machines 2, soit une centaine de casse-tête seulement. Inutile de préciser qu'une section DLC prévoit l'ajout de nouveaux niveaux dans les semaines futures. La durée de vie reste assez conséquente en l'état puisque la difficulté grimpe assez vite au fil des mondes. De surcroît, récupérer toutes les pièces de chaque casse-tête requiert davantage de réflexion et rallonge conséquemment la sauce. Une fois le mode principal bouclé, un mode Défi composé de 20 niveaux est à votre disposition. Accessible après avoir terminé les 50 premiers levels du mode principal, il permet contrairement à ce dernier de bouger les objets présents dans le décor. Enfin, l'éditeur de niveaux fait pâle figure à l'heure où bon nombre de titres permettent de créer et d'échanger à foison ses conceptions. En effet, il est ici impossible de partager ses créations via le Xbox Live. Une honte pour les créateurs en herbe, tout simplement.
Les Plus
  • L'ajout des éléments aux énigmes
  • Le mode défi bien corsé
  • La durée de vie correcte
Les Moins
  • Visuellement aux choux
  • Moins de niveaux que par le passé
  • Des temps de chargements longuets et des vilains ralentissements
  • Un éditeur de niveaux sans partage possible : l'intérêt ?