Mystery Case Files : L'Affaire Malgrave, une bonne affaire ?

24 sept. 2011
Testé par sur
Disponible sur
3

On ne va pas se mentir : L'Affaire Malgrave se destine à un public bien précis, à savoir les amoureux d'énigme fastoches et autres joueurs très occasionnels. Le titre de Big Fish Game n'est donc pas un mauvais jeu en soi, loin de là même. Car s'il pâtit d'un scénario convenu et d'une certaine répétitivité, le gameplay reste efficace et bien adapté à la console de Nintendo. Bonus de choix, le multijoueur pourra lui aussi vous divertir le temps de quelques parties. Vendu à 29 euros, Mystery Case Files : L'Affaire Malgrave n'est pas le jeu de l'année, c'est certain, mais ce n'est certainement pas le pire.

Faisant les beaux jours de Big Fish Games depuis bon nombre d'années sur PC, il n'est pas étonnant de voir apparaître la série des Mystery Case Files sur console, et sûrement pas sur Wii. Avouons qu'avec la précisions de sa wiimote, la Wii se prête plutôt bien à la recherche d'objets au sein d'environnements. Mystery Case Files : L'Affaire Malgrave n'est évidemment pas destiné à tout le monde, mais cette mouture pourrait bien ouvrir de nouvelles voies à cette licence.

Bon courage pour trouver le livre dissimulé dans cet environnement.

Une histoire de poudre

L'histoire de Mystery Case Files : L'Affaire Malgrave se résume plus ou moins au strict minimum. Vous incarnez un détective arrivant sur un îlot mystérieux dont le seul occupant est un certain Winston Malgrave. Ce dernier prétend avoir été à l'origine de l'une des plus grande découverte de ce monde : une poudre mystérieuse présente dans des eaux thermales et capable de guérir tout et n'importe quoi. Enfermé dans son antre, il vous demande donc de trouver ces particules si spéciales parmi différents objets, tout cela dans un bien mystérieux dessein. Ici, pas de mise en scène grandiloquente, non, simplement une succession de plans avec quelques dialogues. Pourtant, le jeu n'est pas totalement dénué de charme puisqu'il dispose d'une direction artistique sympathique ainsi que de graphismes plutôt honnêtes. On apprécie notamment la grande lisibilité des différents tableaux à résoudre. Car s'il demeure un jeu d'énigmes nécessitant d'utiliser les bons objets aux bons endroits, L'Affaire Malgrave vous demandera principalement de trouver des objets cachés au sein de différents environnements. Un concept simple et rapidement répétitif, certes, mais qui devrait satisfaire les joueurs occasionnels ne demandant pas forcément de passer trois heures d'affiler par jours devant leur écran.

Le mode multijoueur s'avère être plutôt sympathique.

Je cherches, tu cherches, il cherche, nous cherchons...

Durant la petite dizaine d'heures qui constitue l'aventure solo, L'Affaire Malgrave profite d'un gameplay parfaitement adapté au support. En effet, vous n'aurez que très peu l'occasion de pester contre l'interface, ni même contre la difficulté puisque le jeu dispose d'un indicateur vous permettant de repérer la zone où un objet se situe. Un outil qui n'amoindrit pas réellement le challenge puisque son utilisation demeure limité. Si la mécanique de jeu est quelque peu simpliste et aurait mérité un peu de variété, voire de subtilité, le titre dispose néanmoins d'un mode multijoueur. Plutôt amusant, celui-ci contient trois variantes intéressantes. Si les deux principaux modes sont assez classiques, demandant aux joueurs de trouver un objet ou une liste d'objets le plus rapidement possible, le dernier s'apparente à un mode élimination : en trouvant un objet, le joueur en possession d'une bombe passe celle-ci à un autre joueur. Évidemment, la liste d'objets est limitée et les autres joueurs peuvent chercher des babioles histoire de réduire vos chances de réussite avant la fin du temps imparti. Un mode multijoueur simple mais convivial, et qui profite avant tout de l'excellente interface du titre.
Les Plus
  • Ce n'est pas moche
  • Une certaine ambiance
  • Quelques musiques sympathiques
  • Le multijoueur, plutôt convivial
  • Un jeu pas cher (moins de 30 euros)
  • Un éventuel bon cadeau pour papa, maman, papy, mamie, etc.
Les Moins
  • Un scénario tout de même convenu
  • Le principe, toujours simpliste
  • Quelques pistes redondantes
  • Gros joueurs aux goûts limités s'abstenir