Pix'n Love Rush ou l’amour des pixels

13 avr. 2011
Testé par sur
Disponible sur
4
  • Éditeur Bulkypix
  • Développeur Pastagames
  • Sortie initiale 16 mars 2011
  • Genre Plateformes

Difficile au final de reprocher quelque chose à cette ode aux pixels. La maniabilité à la manette permet de véritablement profiter du gameplay réglé comme une horloge suisse. Certes, le nombre de modes de jeux reste toujours faible malgré l’ajout d’un troisième mode inédit. Mais à 2 euros le jeu (gratuit pour les membres PlayStation Plus) dur de faire la fine bouche tant le concept est prenant et l’univers accrocheur. Amateurs de scoring à l’ancienne, Pix'n Love Rush s’impose très vite comme une référence. Le genre de petit jeu apéritif sur lequel vous finissez toujours par passer une heure alors que vous vous étiez juré de faire une session de cinq minutes...

Disponible depuis juin 2010 sur Iphone, Pix'n Love Rush est à la base une collaboration entre l’éditeur Bulkypix, le développeur Pastagames et la maison d’édition dédiée au retrogaming Pix'n Love. Avec son univers visuel et sonore attractif, ce jeu de plates-formes à l’ancienne nécessite toutefois une certaine prise en main sur le smartphone d’Apple. Le récent portage au format Minis (compatible PS3 et PSP) peut-il ainsi convaincre les réfractaires du contrôle tactile ?

Le nouveau mode (On-Off Rush) à l'oeuvre

Rush Hour

Dans Pix'n Love Rush, vous incarnez Pixel, le chat tiré du jeu indépendant éponyme de Arkedo et Pastagames. Le soft est moins un véritable plateformer qu’un Jump & Run. Aucune phase d’exploration n’est au programme par exemple. Le titre base tout son gameplay sur un système de scoring grisant. En mode classique, des dizaines de petits tableaux s’enchaînent pendant cinq minutes. Le but est d’arriver à ramasser le plus de bonus possible tout en ne se faisant pas avoir par le scrolling vertical ou horizontal. La difficulté, bien dosée, permet de véritablement se prêter au jeu du high score.

Le second mode, le Cursed Rush, met quant à lui vos réflexes à l’épreuve puisque vous devez uniquement sauter au bon moment afin de venir au bout de parcours prédéfinis. Du sang-froid est de rigueur, de même qu’un certain amour de l’apprentissage par l’erreur. Enfin, dans le troisième et dernier mode baptisé On-Off Rush (une exclusivité Minis), vous devez amasser les bonus en adéquation avec le cycle jour/nuit. De quoi varier encore un peu plus les plaisirs.

Les références aux vieilles machines comme ici la Virtual Boy sont excellentes

La musique la plus classe du monde

Pix'n Love Rush puise ses inspirations visuelles dans le meilleur des bécanes d’antan. Les rendus façon Game & Watch, Gameboy voire Virtual Boy (les tableaux rougeâtres en sont clairement tirés) ne sont clairement pas là par hasard. La partie sonore n’est pas en reste puisque l’artiste Sid Abitbol accouche pour l'occasion d’une bande son aux couleurs 8 bits vraiment dynamique. Des titres chiptune qui collent parfaitement au rendu graphique du jeu et dont les airs restent en tête longtemps après les parties.
Les Plus
  • L'univers graphique à l’ancienne
  • La bande son qui claque
  • Le système de scoring grisant
  • Le mode de jeu inédit
Les Moins
  • Il faut aimer scorer
  • "Seulement" trois modes de jeux