Lapins crétins - Retour vers le Passé : mieux vaut parfois se tourner vers l'avenir

19 janv. 2011
Testé par sur
2
  • Éditeur Ubisoft
  • Développeur Ubisoft
  • Sortie initiale 25 novembre 2010
  • Genres Action, Aventure

Voici encore une année illustrée par la sortie d'un volet des aventures des Lapins Crétins, abandonnant le style simili-aventurier de l'épisode de l'an passé : The Lapins Crétins : La Grosse Aventure. C'est, une fois n'est pas coutume, un retour aux sources que Retour vers le passé vous propose : mini-jeux et gags débiles renforcés par moultes cinématiques sont au programme. Ne vous réjouissez cependant pas trop vite car si la recette a très bien fonctionné lors de sa sortie, elle n'est cette fois-ci pas assez adaptée au goût du jour.

Délires cartoonesques à l'horizon : les lapins sont bien de retour.

Toujours aussi amusants

L'ambiance du début de la série est, pour sûr, bien retranscrit : après une longue et bien amusante cinématique vous passez... aux toilettes créer votre profil. Ce détail mais aussi voyager dans une machine à laver, devoir hurler pour démarrer une épreuve ou encore se trainer derrière soi constamment un rouleau de papier-toilette : tous ces éléments prouvent que les Lapins Crétins existent encore pour de bon. Du moins dans l'esprit car la franche rigolade, c'est intéressant, mais avoir des épreuves dignes de ce nom à se mettre sous la dent est le minimum syndical pour s'assurer une place dans le monde impitoyable des Party-game. Justement, les épreuves de ce volet sont dispersées entre 5 mondes, chacun regroupant en fait un type de niveaux. Sachez qu'un de ces mondes, l'aquarium, n'est disponible que si vous possédez un wiimotion plus. Si vous n'êtes pas amateurs de jeux de pêche, tout va bien, sinon retournez à vos simulations de carpistes itinérants.

Faire la course en équipe promet de franches rigolades... au début.

A plusieurs c'est mieux ... oui mais pour quoi faire ?

C'est ainsi : lorsque vous entrez dans un monde, vous savez à l'avance qu'il va falloir parcourir un niveau le plus rapidement possible, tirer à la wiimote, faire voler le lapin, courir, etc. Vous imaginez alors facilement (non ?) que contrairement à un Wii Party où le choix du mini-jeu lui même est une surprise, notre nouveau Lapins Crétins ne peut proposer de défis - seuls ou à plusieurs - aussi palpitants car connus par avance. De plus, les épreuves se ressemblent, forcément, et certaines vont même jusqu'à reprendre des concepts tels que le Tetris ! Ne disons pas "merci" pour le côté original et recherché de la chose... Voyons plutôt ce qui pourrait sortir notre nouveau DVD des Lapins Crétins de cette impasse... Ah oui : le multi-joueur ! On y comprend pourquoi vous trainez un rouleau de papier car toute personne vous rejoignant dans la partie s'y raccroche : on appelle ceci la "cordée" et son but est de ne pas avoir de participants dispersés entre les mondes. Donc, une fois que tous les joueurs sont d'accords pour entamer un circuit, le tout se joue après comme si tout le monde était dans le même salon. L'idée est bonne mais 25 mini-jeux, qui en fait sont globalement de 5 types différents... Voyons... Même bien épaulés par des rots de Lapins Crétins, ça ne suffit pas pour s'éclater.
Les Plus
  • Les hilarants Lapins crétins
  • Jeu en ligne
Les Moins
  • Pas assez de diversité dans les mini jeux
  • On en fait trop vite le tour
Résultat

La nouveauté de ce volet vient du mode multi-joueur qui est assez bien réalisé, avec du jeu à plusieurs simultanément, des systèmes de tournoi et des compéts' de score sur certaines épreuves. Le tout s'appuie sur de bonnes bases puisque c'est le système utilisé lors du premier volet qui est ici employé... Mais il y a un manque flagrant au niveau des mini-jeux. Que ce soit dans leur nombre ou leur originalité le manque est hélas vite présent. Bien que peu de ces niveaux aient du potentiel, cela ne suffit pas pour faire de ce jeu un titre complet dont l'achat soit justifié. La sympathie apportée aux personnages et les cinématiques, il est vrai amusantes, représentent plus de travail et d'intérêt que le reste du titre...