La Maison du Style, c'est stylet ?

25 nov. 2009
Testé par sur
Disponible sur
4
  • Éditeur Nintendo
  • Sortie initiale 23 octobre 2009
  • Genre Gestion

N’ayons pas peur de le dire : La Maison du Style prouve qu’un jeu destiné aux joueuses occasionnelles peut être une réussite. Disposant d’une esthétique réussie, d’un gameplay simple et d’une interface claire, le jeu de Nintendo brille avant tout par son contenu faramineux et son système de progression plutôt bien pensé. Les jeunes (et moins jeunes) filles appréciant la mode peuvent donc se ruer dessus sans prendre de risque. Mais pourquoi uniquement les femmes ? Ne voyez aucun sexisme là dedans, mais il est juste dommage que La Maison du Style soit centré sur la gent féminine. Les hommes présent dans le jeu se comptent sur les doigts d’une main et on aurait aimé pouvoir habiller des messieurs. Ce qui par la même occasion nous aurait permis de passer outre l’aspect légèrement répétitif du jeu à la longue. Peut-être pour une suite, qui sait ? Quoi qu’il en soit, La Maison du Style reste une excellente surprise.

Mesdames, vous en avez marre de ces femmes vous regardant avec dédain sous prétexte que vous vous habillez avec simplicité ? Soyez rassurées : avec La Maison du Style, simulation de vente mettant vos talents de vendeuse et de styliste à rude épreuve, Nintendo vous propose de prendre votre revanche sur le monde cruel de la mode. Concept vendeur parmi tant d’autres ou vraie réussite ?

Le budget et les envies varient selon les jeunes femmes.

T'as le look, coco !

La Maison du Style vous met dans la peau d’une nouvelle vendeuse de Primavera, la boutique populaire du coin. Chaleureusement accueillies par Agnès, votre patronne guillerette, vous ne tardez pas à vous occuper de vos premières clientes, toutes plus jeunes et sveltes les unes que les autres. L’absence de femmes rondes ou âgées peut étonner mais importe finalement peu : la star du jeu, c’est la mode. Pour conseiller les acheteuses, vous disposez d’informations essentielles : budget, profil, style vestimentaire, couleurs et marques fétiches, etc. Il faut donc être attentif afin de faire entrer de l’argent dans les caisses. Quand vous tombez sur un article susceptible d’intéresser une cliente, deux solutions s’offrent à vous : soit vous lui demandez son avis, soit vous lui faites essayer directement, histoire de gagner du temps. Car le temps, c’est de l’argent ! Les personnes trouvant leur bonheur rapidement vous feront confiance et, parfois, achèteront plusieurs articles. Certaines acheteuses peuvent aussi demander des ensembles complets, sélectionnés et mis en vitrine par vos soins. Au fil des ventes, vous prenez du galon et obtenez de nouvelles responsabilités. Par exemple, il vous faudra faire des emplettes pour renouveler les stocks de la boutique. Le Show-Room, regroupant des articles des différentes marques fictives du jeu (au nombre de seize), s’avère être l’endroit idéal pour cela. Et pourquoi pas gérer votre propre magasin ? C’est ce que vous pouvez faire après avoir fait quelques heureuses.

Les choix pour personnaliser son personnage sont très nombreux.

Le Destin de Lisa

Et c’est l’un des points forts du jeu. La Maison du Style distille habilement la nouveauté. Une fois en possession de votre propre boutique, à vous la liberté ! Cela passe d’abord par le choix de la déco et de la musique de fond. Viennent ensuite la création et la personnalisation de votre avatar. Bien sûr, vous pouvez passer chez le coiffeur ou au salon de beauté, pour vous en refaire une. Rien d’extraordinaire, mais de petits détails qui, au final, font la différence. Et ce n’est pas tout : la progression est basée sur un système de réputation. En faisant des heureuses, votre réputation monte, ce qui vous donne accès à de nouvelles possibilités. Ainsi, vous pourrez participer à des concours basés sur différents thèmes (simplicité, sportswear, punk rock, etc.). En parvenant au sommet de la gloire, vous deviendrez une véritable icône de la mode. En tant que Coco Chanel du XXIème siècle, vous serez prise en photo et participerez à des magazines reflétant les dernières tendances. Ces concours sont aussi l’occasion de remporter des objets collectors en guise de prix. D’ailleurs, le nombre de fringues disponible dans le jeu est colossal. Ce ne sont pas moins de 10 000 articles qui sont à votre disposition. Un chiffre d’autant plus impressionnant que le jeu profite de l’horloge interne de la DS : les vêtements proposés changent en fonction des périodes de l’année. Le titre suit donc les saisons pour coller à la réalité. De même, un «article du jour» est renouvelé quotidiennement et vous ne pouvez participer aux concours qu’une seule fois par journée (sauf si vous les avez déjà remportés). Le jeu possède donc une durée de vie tout à fait satisfaisante, renforcée par un multi-joueurs ingénieux, principalement basé sur l’aspect communautaire. Il est ainsi possible de créer des publicités, de visiter les boutiques d’autres personnes, d’acheter des articles ou encore de participer à des concours à plusieurs.

Une carte permet d'aller d'un endroit à un autre.

Et le jeu vidéo dans tout ça ?

Avec son concept accrocheur, son système de progression réussi et la richesse de son contenu, La Maison du Style ne manque pas d’atouts à faire valoir. Alors vu que le gameplay et l’interface font également bonne figure, nous pouvons presque sauter de joie (un peu à l’instar des clientes gagas que l’on rencontre dans le jeu). La Maison du Style se joue en tenant la Nintendo DS à la verticale, comme si c’était un livre. Une prise en main agréable et qui participe grandement au confort visuel du titre. Les personnages et articles apparaissent d’une taille conséquente à l’écran, ce qui empêche toute fatigue occulaire. Bien sûr, nous ne jouons pas au dernier FPS en vogue et le gameplay se résume à naviguer dans des menus à l’aide du stylet. Soulignons tout de même la clarté de l’interface, qui, sans être trop sobre, rend le jeu très agréable à parcourir. Pour se déplacer d’un endroit à l’autre, une carte des environs est disponible. La présence d’un moteur de recherche à la fois complet, précis et simple d’utilisation est également un bon point qui vous évitera de vous arracher les cheveux en cherchant le dernier top Alvarado. Graphiquement, La Maison du Style est chatoyant et très mignon, c’est le moins qu’on puisse dire. Ce n’est pas un mal puisque cela confère au jeu un charme certain. Un ressenti accentué par la très bonne modélisation des personnages et des articles, tout en 3D. Les décors, eux, ne sont constitués que de plan fixes mais se marient très bien avec les protagonistes.
Les Plus
  • le contenu faramineux
  • le système de progression accrocheur
  • l'outil de personnalisation poussé
  • le gameplay simple et efficace
  • la réalisation graphique
  • la présentation claire
  • le multi-joueurs communautaire bien pensé
Les Moins
  • Et les femmes rondes ou âgées ?
  • Et les hommes ?
  • Un peu répétitif sur le long terme