The Last Resort : Wallace et Gromit mènent l’enquête

12 mai 2009
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Développeur Telltale Games
  • Sortie initiale 5 mai 2009
  • Genre Aventure

Au final, Wallace & Gromit’s GA : The Last Resort est un bon point & click. Cette deuxième aventure est sans conteste une suite très agréable à Fright of the Bumble Bees. Même si la durée de vie est trop courte, le plaisir de jeu est bien présent, et c’est avec impatience que vous allez attendre le troisième épisode, d’autant plus que le tarif généralement constaté pour la quadrilogie tourne autour de 30-35 €. Si vous êtes soit un fan du genre, soit un inconditionnel de Wallace et Gromit, pourquoi vous priver ?

Le loufoque Wallace et l’astucieux Gromit sont déjà de retour ! Après un premier épisode très convaincant – Fright of the Bumble Bees, sorti il y a moins de deux mois – c’est au tour de The Last Resort de venir compléter la série des jeux point & click estampillés Wallace & Gromit’s Grand Aventures, disponibles uniquement en téléchargement et développés par Telltale Games. Reste à savoir si un retour aussi rapide n’a pas essoufflé les deux compères.

Une fois tous les problèmes résolus, les vacanciers peuvent enfin passer à table.

Vive les vacances !

Cet épisode est donc le deuxième de la série qui comptera au final quatre jeux. Dans celui-ci, Wallace et Gromit sont contraints d’abandonner leurs projets de vacances à la mer à cause des intempéries. Seulement voilà, ce n’est pas les pluies incessantes qui s’abattent sur la ville qui vont décourager notre farfelu inventeur. Si lui et son ami canin ne peuvent aller à la plage, c’est la plage qui viendra jusqu’à eux ! Et c’est donc à vous de les aider à amener sable, parasol, et succédané de soleil dans leur sous-sol afin d’y créer un petit coin de paradis. Une fois cette entreprise accomplie, l’appât du gain va même amener Wallace à transformer sa maison en station balnéaire ouverte à tout le voisinage. C’est à ce moment là que les ennuis commencent : les premiers clients sont mécontents et menacent de demander le remboursement de leurs arrhes si tous les menus tracas ne sont pas réglés au plus vite. A l’image de Fright of the Bumble Bees, le premier mot qui vient à l’esprit quand vous démarrez l’aventure est : fidélité. Cette nouvelle histoire s’inscrit en effet dans le prolongement de l’univers créé par Nick Park. Ainsi, aucune fausse note ne vient gâcher la symphonie, que ce soit au niveau du rendu graphique, de la bande son, du scénario et surtout de l’humour omniprésent. Le seul reproche d’ordre technique qui peut être formulé concerne l’absence, une fois encore, de localisation française. Dans cette version test, les voix sont uniquement en anglais, mais un sous-titrage en français est inclus dans la version commerciale.

A vous de décider qui va être interrogé en priorité.

Qui a tué le Colonel Moutarde ?

Si vous avez goûté au premier volet, vous allez rapidement retrouver vos marques. Pour les petits nouveaux, le tutoriel est toujours présent afin d’appréhender au mieux les commandes de ce point & click, à savoir les boutons de la souris pour tout ce qui concerne les diverses actions, et les touches directionnelles pour les déplacements. Il est également possible d’utiliser une manette avec sticks analogiques – comme celle de la Xbox 360, qui va sous peu bénéficier également d’une version du jeu – pour diriger les deux héros. Une fois encore, vous alternez les phases de jeu en contrôlant à tour de rôle chacun des deux amis. La durée de vie du premier opus était déjà un peu légère, mais c’est encore pire pour cette suite puisqu’elle se finit quasiment deux fois plus rapidement. Ce faible temps de jeu entraîne inévitablement un appauvrissement de la diversité des différentes énigmes ou mini-épreuves. Par exemple, les jeux de mots font leur retour, mais ce n’est pas le cas des phases de tir en vue subjective. Heureusement, la partie centrale de l’aventure est inédite dans la série, puisqu’elle repose sur une enquête policière. En effet, un délit a été commis au sein même de la station balnéaire improvisée. Afin de découvrir les auteurs du méfait, Gromit doit alors se charger de seconder l’inspecteur Dibbins, en l’aidant à trouver le mobile, l’arme du délit et surtout un témoin. Pour un peu, vous vous croiriez presque en train de faire une partie de Cluedo.
Les Plus
  • Une fidélité à l'oeuvre de Nick Park
  • Un scénario simple mais efficace
  • Des indices activables pour les plus petits
  • Le pack contenant les quatre épisodes est à moins de 35 €
Les Moins
  • Seuls les sous-titrages sont en français
  • Une durée de vie très courte
  • Disponible uniquement en téléchargement