Naruto : The Broken Bond, une amitié à toute épreuve

14 févr. 2009
Testé par sur
Disponible sur
3

Ubisoft offre aussi ici une belle adaptation des aventures de Naruto : gameplay varié mélangeant aventure et combat tout en respectant l’univers du petit ninja. Naruto : The Broken Bond s’adresse avant tout au fan de la série. Pour les néophytes, mieux vaut commencer par le premier épisode ou tout simplement lire le manga ou même regarder le dessin-animé. En tout cas ce bon cru laisse présager un très bel avenir en attendant une éventuelle suite qui reprendra sûrement la nouvelle saison.

Alors qu’elle était absente de la scène vidéo ludique européenne, il y a encore quelques années, la licence Naruto est maintenant présente sur tous les supports et encore plus dans nos salons. Depuis son arrivée sur les petits écrans français, de nombreux portages japonais sont arrivés chez nous. Mais cette fois, ce n’est pas du Japon d'où vient ce nouvel épisode, mais du Canada. Après un Naruto : Rise Of A Ninja plus que correct, Ubisoft Montréal revient pour la deuxième fois adapter les aventures du petit ninja au grand cœur sur Xbox 360. Dattebayo!

Konoha est détruit, et c'est à vous de remettre sur pied votre village.

Petit ninja deviendra grand

Petit point pour ceux qui ne connaissent pas le manga. Dans les grandes lignes, elle conte les aventures d’un jeune ninja nommé Naruto. Il possède en lui le démon renard à 9 queues, qui jadis, détruisit le village de Konoha. Rejeté de tous à cause, son rêve est de devenir Maitre Hôgake (le rang le plus haut dans la hiérarchie ninja) afin d’être respecté et aimé. Bien sur, ce rapide résumé ne reflète en rien la complexité du scénario de l’œuvre de Masashi Kishimoto. Mêlant conflit politique, amitié, amour, espoir et humour, Naruto fait parti de ces shônen(manga japonais pour garçons) à succès qui ont su plaire à toute une génération. Naruto : The Broken Bond prend place après Rise Of A Ninja qui c’était terminé sur la destruction de Konoha et la mort du troisième Hôkage par le vil Orochimaru. Vous commencez donc l’aventure dans un village en deuil et détruit par les feux du combat. Vous avez pour mission de trouver un nouvel Hôkage pour remettre d’aplomb le village. De nombreux personnages sont présents pour vous aider dans votre quête. Certains deviendront vos amis, d’autres vos ennemis. La trame scénaristique principale suit fidèlement le dessin-animé malgré quelques déviances aux niveaux des quêtes annexes pour le moins inintéressantes. Mais le casting complet du manga est tout de même au rendez-vous. Certes, la modélisation n’est pas vraiment fidèle mais le jeu reste techniquement à la hauteur de la nouvelle génération avec un village de Konoha magnifiquement bien reproduit et des alentours très bien inspirés que vous pouvez parcourir librement. Vous avez aussi la chance de retrouver les voix japonaises et surtout les musiques original du dessin-animé.

Le Byakugan sert à repérer les pièges invisibles.

L'union fait la force

Naruto : The Broken Bond se veut plus jeu d’aventure que jeu de combat. Vous passez la plus part de votre temps à explorer les niveaux et à résoudre de nombreuses énigmes. L’intérêt des phases d’explorations est qu’elles se font souvent en coopération avec vos compagnons. Leurs techniques ninjas vous permettent de progresser afin de déjouer les pièges et les énigmes. Vous pouvez basculer entre les différents membres de vote équipe, composée au maximum de trois ninjas. Les énigmes se résolvent à la manière de mini-jeux et reste très fidèles aux techniques visibles dans le dessin-animé. Par exemple, vous pouvez construire un pont grâce à la technique multi clonage de Naruto. Il crée des clones qui s’empilent les uns sur les autres pendant que vous essayez d’équilibrer tout ce beau monde avec les gâchettes jusqu'à ce qu’il soit assez haut pour tomber et atteindre l’autre bout. Pleins de petites bonnes idées viennent s’ajouter, comme utiliser le petit chien de Kiba ou l’ombre de Shikamaru pour atteindre des endroits cachés. Ou encore le Byakungan de Neji afin de percer à jour les pièges. Le fait de pouvoir utiliser les techniques spéciales, tant dans l’exploration que de les combats, permet de diversifier le gameplay et de rendre chaque personnages utiles. Toutes les petites particularités du dessin-animé ont, ici, été traduites en phases de gameplay. C’est le cas des courses sur l’eau ou sur les murs en tapotant le bouton X afin d’atteindre le bout. Idem pour les voyages entre les différentes régions de la carte qui se font à la manière d’une course sur rail en vue subjective. Vous devez appuyer sur le bouton A au moment pile ou vous atterrissez sur une branche pour prendre de la vitesse. Ces petites idées se montrent très intéressantes au début mais vite lassante et répétitives par la suite.

Ce combat s'annonce épique.

La fureur du combat

Voyons maintenant de la deuxième partie du jeu : les combats. A chaque fois que vous rencontrez un ennemi, vous entrez en phases de combats. Et là, le gameplay change totalement. La caméra qui était fixée derrière durant les phases d’explorations opte ici pour un plan 2D. Les combats restent très classiques et accessibles à défauts d’être spectaculaires. Tout y est : substitution, esquive, et bien sur jutsu (technique spéciale). Les jutsus ne sont pas si faciles à exécuter pour un jeu qui se veut accessible. Tout d’abord, vous devez avoir le taux de chakra suffisant pour les utiliser mais avant ça, votre barre de "Rage" doit être à son maximum en donnant ou parant des coups afin d’activer les techniques réalisables. Quant tous cela est fait, vous vous mettez en phases de jutsus en maintenant LT et exécuter la technique souhaitée grâce aux deux joysticks. Mais ce n’est pas tous, car contrairement aux jeux de combats en général, les techniques spéciales se veulent plus ludiques que spectaculaires. Vous entrez ensuite dans une phase de mini jeux qui différencie en fonction du jutsus. Cela va de l’enchainement de cinématiques interactives, au ciblage d’ennemis, ou encore toucher les points vitaux de l’ennemi. Cela permet de rester maître de l’action et de pouvoir influencer sur les dégâts causés par ces techniques ou vice versa si vous êtes la victime et, dans ce cas, vous devrez déjouer les attaques de vos ennemis. Une partie du gameplay très intéressant malgré des techniques qui auraient gagné à être plus surprenantes. Vous pouvez aussi choisir lorsque la barre de rage est pleine de devenir plus puissant, voire invincible, pendant un court instant en appuyant sur les deux gâchettes. A la fin de chaque mission, vous recevez des points d’amitié qui permettent à la manière d’un RPG de faire évoluer les caractéristiques de Naruto. L’évolution des autres personnages se fait par le biais du dojo en s’entrainant avec le charismatique Gai – sensei. Notamment, il ne faut pas oublier d’aller faire ses emplettes en magasin afin de se réapprovisionner en kunaïs et shurikens ou encore en pilule de santé, de chakra ou de force. Il est aussi possible d’acheter des parchemins qui vous permettent de donner des bonus de défense et d’attaque à votre personnage. La durée de vie du mode scénario vous occupera une bonne quinzaine d’heures si vous y allez tête baissée. Mais finir toutes les quêtes annexes et récupérer toutes les pièces du village vous demandera bien plus de temps. Et c’est sans compter sur le mode combat qui vous offre de bonnes joutes entre amis que ça soit sur la même console ou sur le Xbox Live.
Les Plus
  • Le respect de l'univers
  • Techniquement très réussi
  • Un monde grand et ouvert
  • La coopéraration entre les différents personnages
  • L'utilisation des jutsus pendant les phases d'explorations
  • Les voix japonaises et les musiques originales
  • Le coté ludique des jutsus...
Les Moins
  • ... mais qui devient vite répétitif
  • Des combats un peu mous et pas très spectaculaires
  • Certains personnages ne sont pas très fidèles