Faites la guerre, pas l’amour avec Gears of War 2

19 déc. 2008
Testé par sur
Disponible sur
4
  • Éditeur Microsoft
  • Développeur Epic Games
  • Sortie initiale 7 novembre 2008
  • Genres Action, Third Person Shooter

Gears of War 2 est un véritable chef d’œuvre vidéoludique. Une aventure épique à la réalisation parfaite, et au gameplay solide et non répétitif. Comme si ça ne suffisait pas, il faut ajouter à tous cela un multi-joueurs proposant de nombreux modes de jeux. Faire mieux qu’un jeu qui était déjà au top était un pari osé. Epic Games la fait, ils vous livrent un titre encore meilleur sur tous les points. Il réitère l’exploit d’il y a 2 ans en vous offrant le jeu le plus beau de cette génération et une expérience inoubliable. En attendant une probable suite...

En 2006, l’équipe de Cliff Bleszinski avait poussé à son maximum les performances de la Xbox 360 avec le premier épisode de Gears of War. Ils ont réussi à redéfinir le mot "nouvelle génération" grâce à une réalisation au-delà de toute espérance et une expérience à couper le souffle. Alors qu'il était difficile d'espérer mieux que le précédent épisode vu ses qualités, Epic Games revient à la charge et prouve le contraire. Prenez les armes, car le combat pour la survie de l’espèce humaine s’annonce dès plus ardu.

À la fois beau techniquement et artistiquement, Gears of War 2 est vraiment ce qu'il se fait de plus beau aujoud'hui.

À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire

Vous voici encore une fois à la tête du commandement de l’unité Delta. Vous incarnez le sergent Marcus Fenix. Le but de votre mission : sauver l’humanité de la menace locuste. La mission reprend là où vous l’aviez terminé auparavant. Après l’attaque de la bombe lumière, tout le monde croyait la menace éliminée. Mais comme ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort, les locustes sont revenus plus forts que jamais avec un seul but : éliminer la race humaine. Préparez–vous à en avoir pleins les mirettes. La réalisation frôlant la perfection vous immerge dans un monde chaotique qui fait peur à voir. De même, la mise en scène a été totalement soignée durant les cinématiques. Elles transmettent des émotions pendant certaines scènes que vous aurez la surprise de découvrir par vous même. Les armures des Gears et leurs visages meurtris par la guerre sont d’un réalisme fou et donnent à ses personnages attachants une véritable âme. Mention spéciale à la bande-son mélangeant avec brio des accords tribaux et symphoniques. Mention spéciale également aux doublages français, de très bons augures, qui offrent des dialogues composés de quelques bonnes doses d’humour. Mais les développeurs ne se sont pas contentés de vous servir une vitrine technologique. Vous avez devant les yeux une véritable recherche artistique sans précédent avec des niveaux fourmillant de détails, des décors originaux ainsi que des effets de lumières sublimes. Les adjectifs manquent pour pouvoir qualifier la richesse des décors et l’immersion qu’ils procurent.

Les combats à la tronçonneuse font des étincelles.

À la guerre comme à la guerre

La jouabilité de Gears of War 2 reste très similaire à son prédécesseur mais les mécanismes de jeu sont toujours aussi efficaces. Les nouveautés apportées donnent un nouveau souffle. De l’action pure et dure, ça tire dans tous les sens et vous éliminez les hordes de locustes par dizaines. Le gameplay se montre tout de même assez tactique notamment grâce à la notion de couverture et de rechargement éclair. Car ici, il faut constamment vous protéger derrière des fortifications ou n’importe quel objet susceptible d'éviter les tirs ennemis tout en tirant à l'aveuglette. Mais attention, car maintenant tout le décor est destructible et votre couverture par la même occasion. Vous ne vous êtes jamais senti autant en danger. Vous devez souvent changer de cachette afin de ne pas vous trouvez sous le feu adverse. Notez également que les ennemis affaiblis, que vous pouvez exécuter sadiquement, peuvent maintenant vous servir de boucliers humains. Idéal pour percer leurs défenses tout en étant mobile. Le rechargement éclair donne une petite dimension tactique à ce monde de brute. Dans le feu de l’action, vous devez constamment penser à recharger correctement en appuyant avec le bon timing sur le bouton RB lorsque le curseur de recharge atteint le point d’ancrage sous peine d’enrailler votre arme et de perdre de précieuses secondes pendant lesquels vous êtes vulnérable. Si vous préférez le corps à corps, la tronçonneuse vous est très utile pour découper les locustes. Mais ils peuvent aussi s’en servir et si le choc à lieu, à vous de marteler la touche B afin de gagner le duel. La race locuste compte de nombreuses espèces. Et donc de nombreux types d’ennemis dont certains sont aussi haut qu'une tour de 10 étages. Heureusement, la flopée d’armes disponibles est étoffée. Allant du lance–flammes en passant par le mortier ou encore les grenades qui peuvent maintenant faire offices de mines antipersonnelle. Quelques phases en véhicules insolites de très bons augures vous réserveront quelques jolies surprises.

L'unité Delta : quatre personnalités, quatre soldats, un seul but.

Un pour tous, tous pour un

Certes on va plus vite tout seul, mais on va plus loin ensemble. Le mode multi-joueurs offre de belles luttes entre amis (ou ennemis) que se soit en local ou en ligne. La campagne en coopération permet de vivre l’aventure à deux et de pouvoir établir de vraies stratégies. Par exemple, faire un tir de couverture pendant que votre coéquipier se déplace pour changer de position. Cela donne vraiment l’impression d’être un véritable commando et rend le jeu encore plus tactique. Le jeu en ligne n’offre pas loin de huit modes de jeu. Les classiques matches à mort par équipes et captures de drapeau - remplacé ici par un civil que vous devez capturer - sont bien sûr présents. Le mode Ailier permet à 5 équipes de deux de se faire la guerre. Dans le mode Leader, vous devez protéger le chef de votre équipe et éliminer le chef adverse pour remporter la victoire. Le mode Exécution met l’accent sur le combat au corps à corps et aux snipers. Dans ce mode, vous devez soit tuer votre ennemi avec une balle dans la tête ou bien l’exécuter quand il est affaibli pour le tuer. D’autres modes comme le contrôle et capture de territoire mettront à rude épreuve votre esprit d'équipe. Une multitude de modes en ligne s’offre à vous pour vivre une expérience totalement jouissive. De plus, le nouveau mode Horde, jouable à 5 en multi-joueurs, propose des affrontements contre des vagues de locustes s’étoffant au fur et à mesure que vous en éliminées, offrant aux plus tenaces d’entre vous un challenge à la hauteur de votre talent.
Les Plus
  • Une réalisation parfaite et une mise en scène travaillée
  • Artistiquement somptueux
  • Des doublages respectant très bien l'univers
  • Un gameplay toujours aussi efficace
  • Le système de couverture et de rechargement éclair
  • Les phases en véhicules épiques
  • Un mode multi–joueurs varié
Les Moins
  • Un scénario peut être assez prévisible...
  • ...mais c'est vraiment pour mettre au moins un défaut !