Les Mii ont leur SimCity !

08 déc. 2008
Testé par sur
Disponible sur
3

Electronic Arts reprend ici la recette qui fit le succès de son simulateur de construction de ville, et il faut avouer que c'est réussi. Vous retrouvez l'intérêt de la gestion économique, les zones de la ville, les ressources, la criminalité, etc. Malheureusement, la maniabilité de cette version Wii pose un vrai problème limitant l'intérêt du jeu. Quant au mode multijoueur, il est plus anecdotique que réellement fun, et vous préfèrerez probablement vous concentrer sur ce qui fait SimCity, à savoir le mode libre en solo, à concevoir et développer sa ville.

La série des SimCity a connu de nombreux portages, sur à peu près toutes les plateformes, avec plus ou moins de succès selon les expériences menées par Electronic Arts pour faire évoluer son jeu. SimCity Creator est le premier vrai portage de la licence sur Wii. Wiimote dans une main, calculatrice dans l'autre, vous allez pouvoir vous atteler à la création d'une ville sur la console de Nintendo.

Le graphique à droite de l'écran vous indique un manque de zones commerciales.

Retour aux sources

SimCity Creator revient dans cette version Wii aux fondamentaux qui ont fait le succès de la série. La ville séparée en trois zones (résidentielle, industrielle et commerciale), la gestion des différentes ressources nécessaires aux fonctionnement de la ville (eau, électricité). S'ajoutent à cela la gestion des déchets, de la sécurité (commissariats et casernes de pompiers) et bien évidemment les réseaux de circulation (ville/train). Le véritable concept du jeu, le mode de construction libre n'ayant aucune autre limite que celles de votre imagination retrouve donc ici son intérêt, loin des errances des différentes version précédentes, tel SimCity Sociétés qui en déçu plus d'un. Graphiquement, cette version est plutôt agréable et travaillée, mais cela reste un jeu de construction de ville dans lequel cet aspect du jeu ne fait pas l'essentiel du titre.

Une réseau régulier de routes, difficile à mettre en place à la wiimote.

Une maniabilité discutable

Le souci - car oui il y en a un - c'est la maniabilité. En effet, la wiimote, se voulant ici remplaçante de la souris du PC, ne permet pas une manipulation aisée du curseur de la "souris". Détourer une zone, tracer une route, ou toute autre manipulation nécessitant un minimum de précision, devient vite énervant. Heureusement, ou malheureusement puisqu'il aura fallu ajouter ces fonctions pour permettre de jouer dans des conditions acceptables, Electronic Arts a pensé à ajouter des modes de traçage de zones par rectangle ou cercle en définissant deux points (deux coins pour un rectangle, le centre et le rayon pour un cercle). De même, les lignes du réseau électrique ainsi que les routes et voies ferrées bénéficient de modes de traçages sans lesquels ajouter une simple route deviendrait une vraie plaie ; une ligne droite se définit de la même façon en sélectionnant les deux extrémités sur la carte. Un défaut de maniabilité gênant, mais efficacement contourné par les aides techniques injectées par Electronic Arts. Malheureusement, la Wiimote pose d'autres problèmes comme, principalement, le fait qu'il faille à tout prix éviter de s'approcher trop près des bords de l'écran, sous peine de voir la carte défiler dans le sens opposé. En effet, le déplacement sur sur la carte s'effectue en pointant votre curseur vers les bords de l'écran. C'est adapté aux écrans PC en raison de leur résolution élevée et de la maniabilité de la souris, mais ici c'est un véritable problème, très énervant qui plus est lorsque vous êtes en plein travail de précision. En revanche, le menu principal, qui se déplie au fur et à mesure que vous choisissez une option puis une autre, est très accessible. Et ce simplement parce que les développeurs ont renoncé à le faire gérer à la Wiimote. Vous naviguez donc dans le menu en utilisant les touches de la croix directionnelle de la Wiimote. Tellement plus simple...

Un désastre en cours, préparez-vous à réparer !

Quid novi ?

Au rayon des ajouts de la version Wii, trois éléments à signaler. D'abord, le plus intéressant, l'ajout des conseillers et assistants. Les conseillers vous donnent des conseils plus ou moins intelligents en fonction de leur niveau, qui évolue petit à petit, en même temps, d'ailleurs, que le salaire qu'ils vous demandent. Ce qui est plus intéressant encore, ce sont les assistants. Ces derniers peuvent se voir assigner une zone de la carte qu'ils gèrent alors eux-même, agissant de leur propre chef pour construire, résoudre des problèmes, etc. Une véritable aide qui vous permet de porter toute votre attention sur une autre partie de la carte ou une autre problème de gestion. Deuxième ajout de cette version Wii, les bâtiments magistraux (rappelant un tantinet les merveilles de Age of Empires). Ces derniers, une fois placés dans votre ville, modifient l'aspect du quartier alentours. Sympathique, mais pas très utile. Et dans le même ordre d'idée, un dernier ajout amusant mais sans grand intérêt, la possibilité de survoler sa ville en avion ou en hélicoptère. Sachez enfin que vous pouvez déclencher une catastrophe sur votre ville (un tremblement de terre par exemple) en agitant la Wiimote frénétiquement. Si cela vous amuse de devoir tout réparer après le passage de Godzilla...

Le survol de votre ville en hélicoptère

Prems !

Une fonctionnalité étonnante au premier abord dans cette version Wii, c'est le multijoueur. Difficile de juger ce qu'il peut y avoir de drôle à construire sa ville en même temps qu'un autre joueur, et surtout comment cela se passe. Et en effet, vous vous apercevrez rapidement que c'est sans grand intérêt. En résumé, il s'agit de concours dans lesquels vous devez atteindre un objectif (par exemple faire baisser la criminalité dans un quartier de la ville) avant l'autre joueur. Amusant ? Même pas !
Les Plus
  • Les éléments clé de la série au rendez-vous
  • Des graphismes agréables
  • Les assistants, une véritable valeur ajoutée
Les Moins
  • La maniabilité parfois très gênante