Pirates of the Burning Sea sort la tête de l'eau

11 mars 2008
Testé par sur
Disponible sur
2

Après un développement assez chaotique, Pirates of the Burning Sea mérite tout de même sa place dans le monde impitoyable des MMO, ne serait-ce que pour ses combats maritimes passionnants et son fort penchant pour le PvP. Il est regrettable que les développeurs ne se soient pas plus penchés sur les duels à l'épée qui, malgré quelques bonnes idées, deviennent vite faciles et répétitifs. Idem pour les missions qui ne servent qu'à gagner un peu de points d'expérience en oubliant complètement l'amusement. Un comble pour quelque chose qui se veut être un jeu. Malgré ses qualités, Pirates of the Burning Sea reste donc moyen et plaira sans nul doute aux fervents du PvP. Et puis, ça change des orcs et des elfes, non ?

Après plus de quatre ans de développement, Pirates of the Burning Sea arrive enfin à bon port. Annoncé comme un véritable vent de fraîcheur sur les MMO, grâce à son univers original et ses combats maritimes, le titre de Sony Online a toutes les cartes en mains pour se faire une place de choix dans cet univers impitoyable. Hissez donc les voiles et à l'abordage !

Un bel avenir vous est promis, Capitaine !

Un cadeau en guise de bienvenue

Comme tout bon MMO qui se respecte, vos premières minutes sur Pirates of the Burning Sea se déroulent pendant une quête sensée vous familiariser avec l'interface et les différentes phases de jeu. Ainsi, par un simple hasard, vous vous retrouvez sur le pont d'un navire en proie aux pirates. Après avoir débroussaillé le chemin vous menant au capitaine, son fidèle bras-droit vous annonce que votre bien aimé supérieur vient de périr durant la bataille. Un bateau sans capitaine est impensable et, évidemment, qui d'autre que vous à les capacités pour prendre le commandement ? Personne. Vous venez de prouver tout votre courage et votre savoir faire en repoussant les assaillants, vous voici maintenant à la battre de votre navire, Capitaine ! Mais ne vous reposez pas sur vos lauriers car les pirates reviennent déjà à la charge : de quoi tester votre nouveau jouet. Les canons sont armés et votre équipage n'attend plus que vos ordres pour tirer. Les bateaux ennemis coulent un à un. Vous venez de montrer à la nation que vous méritiez votre nouveau rang. Bienvenue dans les caraïbes !

Tuer un ennemi déclenche une mimique ridicule de votre personnage.

Choisir son camp

Bien entendu, avant de vous lancer dans l'aventure et de découvrir ce tutoriel, il faut commencer par le commencement : la création de votre personnage. Votre premier choix est crucial pour le reste de l'aventure. Vous devez choisir entre quatre nations différentes : l'Angleterre, la France, l'Espagne et une quatrième assez particulière puisqu'elle n'offre qu'un seul choix de métier possible par la suite, la Nation de Pirates. Les trois premières nations vous proposent de choisir entre trois métiers : commerçant, officier de marine et corsaire. Leurs titres sont assez explicites mais quelques précisions s'imposent. Le premier vous propose donc d'incarner un commerçant qui parcourt les mers transportant d'importantes marchandises. Le second vous met dans la peau d'un officier avec comme seul objectif de défendre votre marine à tous prix. Le dernier est pratiquement identique au second mais avec comme seul nuance que vous êtes plus libre, à mi-chemin entre officier et pirates. Le reste de la création est purement physique mais très complet : type de visage, couleur de peau, type de chapeau, de chemise, de veste, de boucle d'oreille, de botte, de ceinture, ainsi que la couleur de chaque élément. La personnalisation est donc au rendez-vous. Notez aussi la présence d'un générateur de nom qui facilite votre immersion.

Le cercle en dessous de votre personnage représente votre équilibre.

A en perdre l'équilibre

Pirates of the Burning Sea contient deux phases de gameplay bien distinctes : les phases terrestres et les phases maritimes. En tout début de développement, les actions à pied ne figurait pas dans les plans de travail du studio. Ceci explique donc en partie leur médiocrité : mauvaises animations, combats peu passionnants... Ces phases n'ont d'utilité que pour trouver des quêtes permettant d'engendrer des points d'expériences. Mais revenons un instant aux combats. Ultra-classiques dans leur déroulement, les affrontements de Pirates of the Burning Sea possèdent tout de même quelques subtilités intéressantes. Chaque personnage dispose d'une jauge d'équilibre, plus cette jauge est basse plus il est vulnérable. Il est donc nécessaire d'adapter votre attaque en fonction de l'équilibre de votre ennemi. Pour cela, vous avez à votre disposition trois types d'attaque différentes : une attaque permettant de déséquilibrer l'ennemi, une autre pour le blesser et une dernière pour l'achever. L'idée était donc louable mais, au final, elle est assez inutile puisqu'une fois le système compris, il suffit d'enchaîner les attaques sans se soucier de l'adversaire.

Les combats en mer sont vraiment plaisants à observer.

Il y a le ciel, le soleil et la mer

Contrairement aux concurrents, l'essentiel de Pirates of the Burning Sea ne se déroule pas sur terre mais bien en mer. Le développement a clairement été orienté là dessus et le résultat est presque parfait. Chaque navire bénéficie de plusieurs barres de vie pour chacune des parties du bateau. Que ce soit les mâts, l'avant du bateau ou encore le nombre de matelots toujours à bord, tout y est ! A la vue de toutes ses informations, vous pensez peut-être que la jouabilité pourrait être peu accessible ? Détrompez-vous car une fois le système compris, c'est un véritable jeu d'enfant. Comme pour les duels d'épée, vous avez droit à différents types d'attaques mais, ici, sous formes de munitions différentes. Par exemple, pour attaquer les mats de vos ennemis, rien de tel qu'un boulet enchaîné, tandis qu'un bon gros boulet percera comme jamais la coque du bateau. Sous ses aspects enfantins, le combat en mer est un véritable combat tactique. Il vous faut analyser en profondeur chaque informations données tel que le vent, le nombre de marins encore vivants, votre positionnement, pour espérer revenir au port indemne.

Un peu de tendresse dans ce monde de brutes.

Le nerf de la guerre

Pirates of the Burning Sea peut une nouvelle fois se démarquer de la concurrence grâce à son système de joueur contre joueur, plus communément appelé PvP. En choisissant, une des différentes nations à la création de votre personnage, vous vous engagez à défendre cette patrie jusqu'à la mort. En vous baladant en Haute-Mer vous n'êtes pas à l'abri des attaques d'une nation ennemie désirant détruire vos patriotes commerçants histoire d'anéantir votre économie. Car ici, l'économie est gérée par les joueurs. Ils peuvent construire leurs entrepôts pour se lancer dans la fabrication de bateau. Ainsi, un navire commerçant détruit, avec à son bord quelques bons kilos de bois, pourra avoir des conséquences désastreuses dont la perte d'un port. Vous l'aurez compris, le PvP détient une place très importance. Les nouveaux joueurs auront donc un peu de mal à se lancer dans le jeu s'ils ne sont pas guidés et protégés dès les premiers instants car les ennemis n'hésiteront pas à couler leur bateau.

Qui dit pirates, dit trésors

Classique jusqu'au bout de l'épée

Il n'est certainement pas nécessaire de s'étendre sur le reste du contenu de Pirates of the Burning Sea étant très classique dans le fond comme dans la forme. Les missions plus que basiques, sont donc très répétitives. La plupart du temps, elles consistent à aller tuer quelques ennemis à un certain endroit ou encore apporter un objet à un marchand à quelques lieux. Vos objectifs remplis vous rapportent quelques points d'expériences vous permettant de gagner quelques niveaux et quelques points de compétences donnant accès à de nouvelles attaques plus puissantes. Graphiquement le titre, certainement pour un soucis d'accessibilité, est très modeste : les différents ports se ressemblent beaucoup et le jeu ne fourmille pas de détails. Seul les dégâts partiels des bateaux et les jolis effets sur l'eau sont à mettre en avant. Cependant, au niveau de la bande son, malgré le fait qu'elle soit répétitive, vous apprécierez fortement les différents thèmes héroïques, qui ne sont pas sans rappeler un certain film, rendant les combats presque épiques. Dommage qu'une interface beaucoup trop peu intuitive vienne gâcher un ensemble qui tenait la route.
Les Plus
  • Les combats maritimes
  • Le commerce géré par les joueurs
  • Le côté PvP bien pensé
  • Les thèmes épiques de la bande son
  • L'univers original
Les Moins
  • Interface mal pensée
  • Les duels à l'épée répétitifs
  • Les quêtes sans intérêt