Retour flamboyant pour Ninja Gaiden Sigma

13 sept. 2007
Testé par sur
Disponible sur
3

Ninja Gaiden Sigma parvient sans peine à atteindre sa cible. Elle n'est pourtant pas large : les joueurs prêts à relever n'importe quel défi s'en mettent plein les mirettes. Avec son éventail de coups à donner le vertige et sa difficulté relevée, le plaisir a un prix, et c'est à la sueur de vos doigts que vous devez le payer. Mais pour peu que soyez suffisamment accroché à votre manette, c'est un véritable sentiment de maestria qui vous est promis. Le scénario très "série Z" et la superficialité des personnages ramènent toujours cependant le jeu à ce qu'il est : un jeu vidéo hardcore qui parle au geek enfoui au fond de vous. Si vous n'avez pas peur de le laisser surgir, alors n'hésitez pas, il va se régaler !

Lorsque Ryu Hyabusa, le prince des ninjas, part à la recherche d'une épée légendaire, cela intrigue. Et le fait qu'il soit accompagné d'une belle guerrière dénommée Rachel donne envie de les suivre. Vous l'aurez peut-être deviné, c'est de Ninja Gaiden Sigma qu'il s'agit, et c'est sur PS3 que ça se passe. Que vous soyez familier de la version Xbox ou que vous découvriez le titre de Tecmo, bondissez hors de chez vous d'un double saut acrobatique. L'aventure en vaut le détour.

Les combats contre les boss requièrent un apprentissage.

Fini de jouer

L'échec n'est pas une chose plaisante. Pour certains, il est difficile d'imaginer un loisir ou un divertissement qui se baserait sur des tentatives continuellement avortées. Pourtant, les jeux vidéo rabaissent depuis toujours l'égo des joueurs en affichant régulièrement de façon presque sadique les deux mots "Game Over". Bien sûr, c'est la réussite que chacun poursuit et cette dernière n'a de saveur que si la défaite est proche. La difficulté, c'est ce qui galvanise certains joueurs. Plus la tâche est ardue, plus la victoire est éclatante. Ninja Gaiden Sigma offre comme horizon une grandiose excellence. Même en mode "facile", les adversaires représentent un véritable challenge. Il faut adopter une attitude constamment défensive et attaquer vite et bien au bon moment pour espérer traverser les niveaux sans perdre trop de vie avant le boss. Le moindre ennemi vaincu est un accomplissement. Ajoutez à cela une vitesse d'attaque hallucinante, une grâce sans égale dans les déplacements et un armement conséquent, vous vous prenez vite pour un dieu. Du moins, jusqu'au prochain "Game Over".

Rachel est plus lente mais reste puissante.

Réservé à une élite

Ninja Gaiden Sigma est censé être plus facile que les versions précédentes sur Xbox. Il n'en reste pas moins que c'est un jeu élitiste qui n'hésite pas à irriter le joueur dans le mauvais sens du poil. Sans concession, ce style de jeu très vieille école fait la joie des puristes. Le panel de coups immense pour chacune des armes permet d'aborder les combats en variant les attaques. Les différences subtiles échappent au néophyte. Celui-ci tente tant bien que mal de se préserver et d'appliquer les enchaînements les plus efficaces, ceux qui lui laissent espérer atteindre le prochain point de sauvegarde sans épuiser les réserves d'énergie. Mais pour peu que vous y parveniez, la satisfaction est grande. Chaque ennemi est un défi, et les boss sont de véritables épreuves pour les nerfs. Mis à part des problèmes de caméra cachant parfois les endroits stratégiques, les contrôles sont fluides et offrent une sensation de maîtrise. Que cela soit pour accomplir des acrobaties ou pour vider une pièce de ses belligérants, vous vous sentez l'âme d'un ninja.

Utilisez le décor pour vous positionner de façon stratégique.

Retour en bonne compagnie

Ce volet PS3 intitulé Sigma vous réserve comme surprise la plus notable l'arrivée d'un personnage pour le moins... séduisant. Rachel collectionne les clichés du personnage féminin de jeu vidéo, pour le plus grand plaisir des joueurs : décolleté fatal, tenue très courte et une hache prompte à occire du démon. Vous avez l'opportunité de parcourir quelques chapitres en sa compagnie. Bien qu'elle n'ait qu'une seule arme et un seul pouvoir magique, son apport est loin d'être négligeable. Quelques séquences ont été modifiées pour l'intégrer à l'histoire, et son style de combat apporte un rythme à l'aventure. Au rayon des autres nouveautés de ce Ninja Gaiden PS3, il faut oublier les fonctionnalités Sixaxis, plus que jamais anecdotiques, pour se concentrer sur la plastique du titre. Le jeu original brillait déjà sur Xbox. Aujourd'hui, sur PS3, c'est impressionnant ! La lumière, les textures, les personnages et leurs animations : tous ces éléments changent du portage traditionnel et convainquent. Les effets spéciaux ajoutent une touche de pyrotechnie qui donne vie à l'univers : un beau feu d'artifice dans un cadre digne de ce nom.
Les Plus
  • La sensation de puissance
  • Chaque ennemi est un défi
  • Bien plus qu'un portage
  • Une belle plastique
Les Moins
  • Pas pour tout le monde
  • Un univers à la limite du kitsch