Les légendes (re)naissent grâce à Rock Band 2

10 nov. 2008
Rédigé par
Prévu sur

Pour que tous les jours soient "sexe, drogue et rock’n roll", Harmonix a lancé le concept de groupe dans un jeu musical. Fort de son succès, Rock Band 2 arrive bientôt dans les bacs sur Xbox 360, avec son lot d’améliorations et surtout d’amusement garantie. Brancher les guitares, prévenez les alentours et mettez le son à fond, le périple pour toucher les étoiles va être long mais ça vaut le coup. Let’s rock baby !

L'interface de jeu reste claire et efficace.

Les Chats Sauvages en concert

Pour tous ceux qui n’ont jamais entendu parler de Rock Band, petite piqure de rappel : d’un garage miteux au live inoubliable, il n’y a qu’un pas. Et c’est vous qui allez le franchir. Seul ou avec des amis, vous allez monter votre groupe de rock, chacun ayant son instrument fétiche : guitare, basse, batterie ou micro. Forcément plus intéressant à plusieurs, il a permis une immersion jusque là jamais atteint. Un concept simple qui fait mouche, voilà la force de ce jeu. Dans ce nouvel épisode, les instruments ont été peaufinés pour un meilleur rendu visuel (les guitares) ou un confort de jeu accru (la batterie). Pour accéder au nirvana musical, plusieurs moyens sont accessibles. En ce qui concerne les modes de jeu, pas de nouveauté mais, là encore, des petits plus bien pensés. Les menus sont clairs, l’affichage de la playlist agréable et tout devient intuitif. Avant même de commencer à jouer, les impressions sont bonnes. Toutefois, la guitare n’est pas en main, les baguettes restent encore sagement allongées sur les toms... Allez, c’est parti ! Au diable les préliminaires, passons aux choses sérieuses.

Plusieurs villes ont été rajoutées dans le World Tour.

L’accusé plaide coupable

Un choix de titres impressionnant pour des genres musicaux tout aussi éclectiques. Les Red Hot Chili Peppers, Police, System of a Down, AC/DC soit une centaine de chansons rétrocompatibles via le premier Rock Band. Essai à froid avec un batteur fou en Expert, un bassiste à la cool et le chanteur en mode bibliothèque, connaissant par cœur toutes les chansons présentées. En avant pour quatre minutes de pur Metallica, où les frettes en plastiques fondent, la pédale se dissout sous les coups de buttoir du marteleur et le bassiste reste zen. Sans compter sur le professionnalisme du chanteur qui prend son rôle très au sérieux... Bienvenue aux sensations pures. Puis le souffle retombe une fois la chanson terminée. Vient un autre groupe qui prendra un réel plaisir à jouer les Motörhead. Le seul souci avec ce genre d’idée, c’est qu’une fois commencé, le temps passe trop vite. L’envie de continuer, découvrir des sons inconnus se fait pressant. Et puis vient le fameux "quelle heure il est ?". Le monde s’arrête un instant. Les visages sont coupables d’avoir trop profité. Puis le bassiste zen sort : "On a le temps pour une dernière". Reparti de plus belle, la dernière s’est étalée sur trois chansons. Normal en somme.

Manageur, pochette, logo, la personnalisation est essentielle.

Et si le monde ne suffisait pas

Le mode en ligne promet également d’être costaud. Création de groupe, bataille et classement pour prouver à la Terre entière que vous êtes une star. Et comme vous ne voulez pas être ridicule face à vos rivaux, mieux vaut personnaliser votre personnage avant de monter sur scène. Des simples retouches aux instruments, la panoplie du petit rockeur est étoffée et sert aussi lors de vos parties solos. Parce qu'il y a un bémol. Comment voulez vous faire rentrer chez vous trois potes mi-figue mi-bière avec les instruments (donc il faut faire de la place), la sono à faire vibrer les carreaux et surtout les voisins qui ne vous louperont pas le lendemain, si ce n’est pas la police ? Tout ça aux alentours de minuit. C’est trop. Le rock est–il immortel face à ce genres de contraintes ? A vous de voir. Quoiqu’il arrive, Rock Band 2 assure. Mais au fait, c’est à qui d’ouvrir la porte à la voisine cette fois-ci ?