Ben 10 : Protector of Earth prend forme

03 sept. 2007
Rédigé par
Prévu sur

Les extraterrestres ne vous emmènent pas toujours vous balader sur la lune en vélo. Le plupart du temps, ils ne font rien qu'à vouloir envahir la Terre ! Heureusement, il y a Ben. Ben se métamorphose pour mieux les affronter : c'est tellement palpitant qu'il est non seulement le héros d'une série télévisée mais aussi bientôt d'un jeu vidéo développé par High Voltage Software. Compte-rendu d'une première distribution de baffes avant la sortie de Ben 10 : Protector of Earth au mois de novembre.

Le jet de flammes est la meilleure attaque à distance.

Baston intersidérale

Peut-être n’avez-vous pas encore fait la connaissance de Ben. Ben, c’est un jeune garçon comme les autres. Si ce n’est que sa famille est passionnée par les phénomènes extraterrestres. Et qu’il possède une montre lui permettant de se transformer en pas moins de dix créatures différentes. Du coup, il se sent la responsabilité de défendre la Terre contre les éventuelles invasions de l’espace, accompagné de son père et de sa sœur dans leur caravane toute équipée. Bref, Ben c’est surtout le héros d’une série dénommée Ben 10 de la chaîne Cartoon Network, pas encore très populaire en France. Assez toutefois pour que Koch Media décide de distribuer le jeu dans l’hexagone, et ce sur DS, PSP, Wii et PS2. C’est sur cette dernière console que Ben a pu s’illustrer dans une version preview et montrer l’étendue de ses pouvoirs. Même avec une version inachevée, le ton est donné : c’est la castagne qui est privilégiée. Ben est probablement un disciple de Kratos, le fameux God of War. S’il change de forme, prenant tour à tour l’apparence d’une créature à quatre bras, d’un pyromane incontinent, d’une boule géante ou encore d’un patineur véloce, c’est pour mieux distribuer les pains. Chaque métamorphose implique son lot de combinaisons d’attaques. Et comme l’anéantissement des ennemis permet de gagner de nouveaux pouvoirs, la boucle est vite bouclée : vous frappez pour mieux frapper par la suite.

Les boss, bien qu'immenses, s'annoncent faciles.

Une voie toute tracée

Le déroulé des niveaux est classique, voire de la vieille école : vous vous débarrassez de tous les adversaires à l’écran pour voir apparaître la flèche clignotante vers la droite qui vous indique que votre progression est autorisée. Le tout premier niveau met en scène un immense robot en arrière-plan qui se rapproche au fur et à mesure. Tout comme dans God of War, vous l’affrontez en tant que boss de niveau, et, toujours comme dans God of War, vous devez appuyer sur une série de boutons apparaissant à l’écran pour le neutraliser. C’est ni plus ni moins du plagiat, mais il y a pire comme modèle. Malheureusement, les niveaux se succèdent sans apporter de véritables nouveautés. Les pouvoirs spéciaux de chacun des extra-terrestres sont utilisés dans des puzzles, vous incitant ainsi à diversifier votre approche. Mais des aides contextuelles indiquent la forme qu’il faut prendre avant même que vous ayez commencé à réfléchir, ce qui enlève tout défi. Espérons que la version finale proposera un mode difficile pour que les plus âgés souhaitant participer à l’aventure ne soient pas découragés par une progression qui ne leur est visiblement pas destinée.

Sous forme humaine, Ben est vulnérable.

De beaux spécimens

En tous cas, la chasse aux extraterrestres vous fera voir du pays. Tous les hauts lieux chers aux ufologues sont représentés et vous aurez la possibilité d’explorer la vallée de la mort, la fameuse Area 51 mais aussi des cratères encore fumants, et même de dézinguer les créatures de l’espace en pleine ville. Les adversaires se ressemblent tous un peu, à répartir en deux catégories : les monstres et des paladins futuristes. Ils sont tout de même visuellement convaincants. L’ensemble du jeu est traité avec un rendu dessin animé agrémenté des textures en aplats et des contours marqués, ce qui permet de retrouver l’ambiance de la série d’origine. Les différentes formes dans lesquelles vous pouvez vous changer sont tout aussi sympathiques. Peut-être même plus que pour leur pouvoir, vous choisirez les métamorphoses en fonction de leur style. Les animations très "arcade" procurent une belle sensation de puissance, ce qui rend le maniement des personnages plaisant. Bref, pour l’œil, Ben 10 promet de convaincre les amateurs de la série en retranscrivant plutôt fidèlement l’univers graphique. Reste à voir si les combats un peu répétitifs de cette version preview seront renouvelés sur le long terme. Ben 10 : Protector of Earth réserve peut-être aussi des surprises dans ses versions DS et Wii qui sait ? Réponse avant Noël bien sûr, au mois de novembre prochain.