Vendredi, c'est l'info !

03 nov. 2017

Écrit par

Comme chaque vendredi, un membre de la rédaction partage avec vous l'information tombée cette semaine qui a particulièrement retenu son attention. Bien entendu, toutes orientations subjectives ne seraient que fortuites. Bref, aujourd'hui, voici l'info...



Cette semaine, à travers son dernier bilan financier, Nintendo a révélé quelques chiffres intéressants. Ces derniers montrent un fait incontestable : Nintendo a eu une très (très) bonne année 2007. Passons-en quelques uns rapidement en revue :

Nintendo a vendu plus de 2 millions de copies de Super Mario Odyssey en 3 jours. Ce qui en fait tout simplement le meilleur démarrage de toute la franchise Super Mario. Incroyable.

Nintendo a vendu 7,63 millions de Switch. Tout en sachant que la console n’a pas encore connu une seule période de fêtes. A titre de comparaison, la Wii U s’est vendue à 13,56 millions d’unités pour toute sa durée de vie (moins de 5 ans). Nintendo espère atteindre les 14 millions en mars prochain.

Nintendo a vendu 4,7 millions de The Legend of Zelda : Breath of the Wild, 4,42 millions de Mario Kart 8 Deluxe, 3,61 millions de Splatoon 2, 1,37 millions de 1-2-Switch et enfin 1,35 millions pour ARMS. Quand on sait que les jeux Nintendo se vendent souvent sur la longueur, on imagine facilement que ces chiffres pourraient très rapidement augmenter.

Nintendo a vendu 2 millions de Super Nintendo Classics. Difficile de comparer avec la NES Classics qui n’avaient pas été produites en grande quantité et qui était restée bloquée à plus ou moins 200 000 unités vendues pour son mois de lancement.

Bref, tout semble sourire à Nintendo pour le moment et ce, en grande partie, grâce à la Switch. Espérons que la firme de Kyoto continue à abreuver son dernier bébé de jeux aussi qualitatifs dans les mois à venir afin de continuer sur cette lancée.

De mon côté, je retourne voyager avec Mario afin de collecter mon 500e fragments de lune. A la semaine prochaine pour de nouvelles chroniques plus folles les unes que les autres. Here we go!