Mardi, c'est le coup de gueule !

05 sept. 2017

Écrit par

Comme chaque mardi, un membre de la rédaction pousse un coup de gueule sur l'actualité du jeu vidéo : l’énième report d'un jeu attendu, la fermeture d'un studio, une annonce d'un jeu qui "sent pas bon". Mais ça peut également être l'occasion pour lui de revenir sur une expérience malheureuse sur un jeu en cours de test, ou même un échange tendu sur la tribune autour d'un sujet particulier. Bref, aujourd'hui, voici le coup de gueule...

Il y a des actualités qui parfois m'agacent. J'emploie ce terme car le verbe "énerver" me semble un peu fort. C'est d'autant plus vrai ici que rien n'est officiellement confirmé niveau prix. Toutefois, Nintendo a annoncé un partenariat avec SanDisk afin de proposer des cartes mémoires officielles pour la Switch. Certains diront que ce n'est pas grave vu qu'il est toujours possible de commander des cartes non officielles sur les sites de vente en ligne (ou autres). Ce n'est pas fondamentalement faux. Et il est vrai que, dans un sens, il est préférable d'avoir un système pareil plutôt que des cartes propriétaires souvent introuvables ou vendues à un prix exorbitant.





Néanmoins, il y a quelque chose qui me dérange dans cette démarche. En plus de souligner la mémoire ridicule de la console (moins de 30 Gigas concrets), c'est également faire le jeu des vendeurs souvent peu scrupuleux. Je veux bien que chacun doive gagner sa vie et que chaque enseigne prospère, mais c'est une nouvelle fois les parents et grands-parents qui vont acheter sans réfléchir, sur les conseils des vendeurs, des cartes mémoires parfois vendues le double de celles que l'on peut trouver sur internet (voire en grande surface). Cette démarche me dérange, et devient même problématique lorsque l'on sait que, à l'avenir, certains jeux Switch nécessiteront obligatoirement de la mémoire supplémentaire pour tourner à plein régime. Attendons de voir le prix exact des cartes SD compatibles, mais une chose est sûre : SanDisk devrait y trouver son compte.