Mardi, c'est le coup de gueule !

06 juin 2017

Écrit par

Comme chaque mardi, un membre de la rédaction pousse un coup de gueule sur l'actualité du jeu vidéo : l’énième report d'un jeu attendu, la fermeture d'un studio, une annonce d'un jeu qui "sent pas bon". Mais ça peut également être l'occasion pour lui de revenir sur une expérience malheureuse sur un jeu en cours de test, ou même un échange tendu sur la tribune autour d'un sujet particulier. Bref, aujourd'hui, voici le coup de gueule...


Le service online de la Nintendo Switch a enfin annoncé ses prix. 19,99€ par an pour bénéficier du jeu en ligne, de l'application "lobby et chat vocal" qui est un couteau suisse pour gérer vos amis et jeux en ligne. De plus les souscripteurs bénéficieront de bonnes affaires sur le Nintendo Store qui lui, heureusement, est accessible à tous. Les non-souscripteurs pourront enregistrer et gérer leurs amis sur leurs comptes, partager leurs captures d'écran et accéder au contrôle parental de la Switch. Il en est évidemment de même pour les abonnés.

Le coup de gueule est bien évidemment au niveau des jeux NES mis à disposition. Nous comprenons d'un coup pourquoi la NES Mini ne sera plus fabriquée ! De plus proposer des jeux NES est un véritable camouflet aux joueurs qui pourraient aisément disposer du catalogue SNES, qui lui est jouable. Posséder la NES Mini pour le côté rétro de l'objet qui prend la poussière dans le salon est compréhensible. Mettre à disposition des jeux NES alors que sur le PS Store des jeux autrement plus récents et moins rentabilisés sont mis à disposition mensuellement...

La vérité est que Nintendo conserve le catalogue SNES pour le rentabiliser encore et encore. Maintenant que leur console est au niveau de prix de la concurrence ce n'est pas normal de se voir jeter des miettes de jeux...