Mardi, c'est le coup de gueule !

23 mai 2017

Écrit par

Comme chaque mardi, un membre de la rédaction pousse un coup de gueule sur l'actualité du jeu vidéo : l’énième report d'un jeu attendu, la fermeture d'un studio, une annonce d'un jeu qui "sent pas bon". Mais ça peut également être l'occasion pour lui de revenir sur une expérience malheureuse sur un jeu en cours de test, ou même un échange tendu sur la tribune autour d'un sujet particulier. Bref, aujourd'hui, voici le coup de gueule...

Pendant que certains tentent de se racheter une bonne conscience en tapotant un célèbre mur à Jérusalem, d'autres n'hésitent pas à pervertir le principe des Beta test. C'est le cas d'Activision qui annonce fièrement une phase de beta pour ces prochains gros hits Call of Duty : WWII et Destiny 2. En effet, pour accéder à ces sessions "exclusives", vous devrez d'abord avoir pré-commandé ces jeux...



Vous trouvez ça scandaleux ? Pareil ! Au delà de sa fonction initiale (test grandeur nature pour permettre aux développeurs des ajustements), une beta est devenue depuis longtemps une véritable démo pour les joueurs. Soit la possibilité de tester un titre qui leur fait envie, test qui viendra ensuite concrétiser ou non un achat éventuel. Activision anticipe vos désirs en vous obligeant d'abord à acheter un jeu dont vous n'êtes pas certain qu'il sera à votre goût. Chapeau !




Bien entendu, sur des licences aussi puissantes que Call of Duty et Destiny, le risque est minime. D'ailleurs, seuls des IP de ce calibre peuvent se permettre de vous prendre ainsi en otage. Mais avouez que le procédé est cavalier. On aura beau faire passer ça pour du fan service ("Vous nous êtes fidèles alors nous vous offrons un accès VIP !"), ce n'est pas très engageant pour les nouveaux venus.