Mardi, c'est le coup de gueule !

16 mai 2017

Écrit par

Comme chaque mardi, un membre de la rédaction pousse un coup de gueule sur l'actualité du jeu vidéo : l’énième report d'un jeu attendu, la fermeture d'un studio, une annonce d'un jeu qui "sent pas bon". Mais ça peut également être l'occasion pour lui de revenir sur une expérience malheureuse sur un jeu en cours de test, ou même un échange tendu sur la tribune autour d'un sujet particulier. Bref, aujourd'hui, voici le coup de gueule...

La semaine dernière, au travers de son bilan financier annuel, Square Enix annonçait s’être séparé de Io-Interactive depuis le 31 mars 2017. Ce studio emblématique danois, connu essentiellement pour être à l’origine de la série Hitman, va maintenant voler de ses propres ailes. Malheureusement, certainement sans sa licence phare qui devrait rester dans les mains de l’éditeur japonais.



Malgré une très bonne première saison, on ne devrait plus revoir l'Agent 47 avant quelques années.


C’est un véritable coup de massue. Les critiques et les joueurs sont unanimes, le dernier Hitman est un excellent jeu. Malgré un format épisodique pouvant rebuter dans un premier temps, cette particularité se sciait parfaitement au concept initial de l’Agent 47. Si aucun chiffre officiel de ventes n’a encore été divulgué, la dernière sortie du plus célèbre chauve du jeu vidéo ne semble pas avoir trouvé grâce auprès de suffisamment de joueurs.

Il ne fait pas bon d’être un AAA en ce moment dans le jeu vidéo. Watch_Dogs 2, Deus Ex : Mankind Divided, Dishonored 2, Mass Effect Andromeda, Hitman et maintenant Prey. Autant de jeux à gros budget qui peinent à rentrer dans leur frais suite à un lancement raté. Pour différentes raisons, bien entendu. Mais ce sont des licences qu’on ne devrait pas revoir sur nos machines avant de nombreuses années.



Excellent jeu de la fin d'année 2016, Dishonored 2 n'a malheureusement pas su trouver son public.


Ces dernières années, les budgets consacrés aux jeux vidéo ont totalement explosé. Les éditeurs doivent écouler plusieurs millions d’exemplaires afin de s’y retrouver. Et pendant ce temps, les joueurs préfèrent rester sur d’excellents jeux souvent mis à jour comme Overwatch ou Hearthstone. Je les comprends : difficile de dépenser entre 40 et 60€ dans un jeu souvent injouables à la sortie.

Alors chers éditeurs, il serait peut-être temps de se réveiller. Nous, joueurs, ne consommons plus le jeu vidéo comme il y a 10 ans. Prenez soin de vos joueurs et de vos jeux. Arrêtez de sortir des jeux pas finis qui se font descendre en quelques heures sur Metacritic, Twitch et YouTube. Et plutôt que de lâcher, ou pire, fermer des studios à tour de bras pour de mauvais résultats financiers : adaptez-vous à votre époque !