Intel un jour, Intel toujours...

18 févr. 2000

Écrit par

Une fois de plus, Intel nous sort ses roadmaps habituels, verbalement cette fois, avec quelques échantillons de ce qu'ils comptent délivrer comme puissance dès le 4e trimestre 2000. Avec la sortie de leur processeur au nom de code "Williamette" (le même que celui qu'ils ont monté à 1.5 GHz l'autre jour), et plus spécifiquement de sa plus rapide version (1.4 GHz), les utilisateurs bénéficieraient d'une puissance maximale de 11.2 milliards d'opérations virgule flottante par seconde (ou FLOPS). Les unités de virgule flottante des P3 actuels s'arrêtent à 2.4 GFLOPS, tandis que les unités 3DNow! d'AMD ne vont pas plus haut que 4.8 GFLOPS.

Evidemment, ça c'est ce qu'ils disent. Reste à voir si ça s'avère vrai, à des prix acceptables. Si c'est au même prix qu'un Xeon 550 2 Mo de cache L2 (30'000 francs), c'est pas la peine non plus...

Rajoutons-en encore pour ceux qui s'intéressent à plus de spécifications techniques.

Les processeurs Williamette (dont les premières moutures arriveront au 3e trimestre 2000) sont équipés de gadgets hyper intéressants s'ils s'avèrent efficaces, car l'architecture est totalement nouvelle. En fait, les P3 n'étaient pas une véritable évolution, sinon en ce qui concerne les Coppermine car ils furent les premiers processeurs Intel à être gravés cuivre à 0.18 microns. A l'instar de l'Athlon d'AMD, Intel fait table rase avec une toute nouvelle architecture processeur/carte mère, tout particulièrement avec un bus système à... 400 MHz. 200 MHz pour l'Athlon, et 133 MHz pour les derniers P3.

Le petit défaut de ce bus à 400 MHz, c'est qu'il s'agit plutôt de 4 bus à 100 MHz mis en parallèle. Ca a donc la bande passante d'un bus 400, mais ça ne fonctionne à 400 que s'il y a 4 opérations par cycle CPU à calculer. S'il n'y en a que 3, par exemple, le bus fonctionnera si on veut à 300 MHz, car il est impossible de séparer une opération en deux parties.

Les Williamette sont aussi équipés d'ALU fonctionnant au double de la vitesse processeur. Une ALU est une unité de calcul arithmétique logique séquentielle, qui... Bon, sans rentrer dans les détails, c'est pour faire du calcul entier, et les Williamette feront ça vachement vite aussi.

L'autre grosse innovation est le pipeline long, sur 20 niveaux, alors que tous les autres processeurs utilisent des pipelines courts, le G4 d'Apple/Motorola notamment, qui utilisent un pipeline court à 5 niveaux. Si ce charabia ne vous dit rien, c'est pas grave: pour résumer, un pipeline long permet d'avoir plus, beaucoup plus de MHz, mais sacrifie la stabilité à la vitesse. STOP! Ne commencez pas à gueuler, parce que justement, le manque de stabilité d'un long pipeline est compensé par le fait que celui du Williamette utilise 20 niveaux. En gros c'est tout aussi stable, donc vous en faites pas pour ça.

L'avantage des pipelines courts est d'offrir de meilleures performances par MHz. Intel opte donc pour l'autre possibilité, en choisissant le paquet de MHz un tout petit peu moins performant. A ce niveau de toute manière, il devient difficile d'atteindre les 1.4 GHz promis par Intel avec des pipelines courts pour des questions de refroidissement.

Evidemment, la publicité d'Intel à ce sujet n'est pas très honnête vis-à-vis de la plupart des utilisateurs qui ne savent pas ce qu'il y a dans leur processeur. Pour le client moyen, Intel = plus de MHz et plus de niveaux de pipeline => Intel = meilleur. Ca risque d'être vrai avec le Williamette, mais ils ne seront par contre pas "aussi meilleurs" qu'ils veulent bien le laisser croire.

Pour en finir avec les spécifications techniques, le Williamette sera équipé de la toute nouvelle SIMD-2, qui change du tout au tout la manière dont l'unité de virgule flottante est exploitée, car capable de gérer la plupart de ces opérations beaucoup plus vite, avec des temps de réponse plus courts. Il est difficile néanmoins de déterminer si ça va vraiment servir à grand chose pour le grand public, car c'est surtout utile aux applications pro.

Et avec tout ça, devinez quoi? La loi de Moore peut aller se rhabiller! "Loi" d'ailleurs était un bien grand mot, car ce monsieur aurait pu, et même dû se douter que l'augmentation de la puissance des processeurs ne pourrait être qu'exponentielle. Bref.

Le prix des Williamette? Ah, ben y a rien d'annoncé hein.