Naruto Shippuden : Clash of Ninja Revolution 3, tant va la cruche à l'eau ...

14 mai 2010
Testé par sur
Disponible sur
1
  • Éditeur Takara Tomy
  • Développeur 8ing
  • Sortie initiale 9 avril 2010
  • Genre Combat

Clash of Ninja est plus que jamais une licence vieillissante. Que ce soit sur le fond ou sur la forme ce Clash of Ninja Revolution 3 n'apporte rien de plus à la série. C'est tout juste si la "mise à jour" Shippuden présente un intérêt : la faute à un nombre de personnages relativement identique à celui du deuxième volet (facilement trouvable pour moins cher). Il en va de même pour le mode en ligne, sympathique mais souffrant de lags regrettables. Note sanction donc, histoire de dire à Tomy qu'il est temps de se bouger.

Voilà plus de dix ans que Naruto fait les beaux jours de la planète manga. Forte de son succès l'oeuvre de Masashi Kishimoto a déjà donné naissance à de nombreuses adaptations vidéo-ludiques. La première, Naruto : Clash of Ninja, est apparue en 2003 sur GameCube. Après quatre épisodes destinés au cube de Nintendo, la série est logiquement arrivée sur Wii en 2008. Comme son nom l'indique, Clash of Ninja Revolution 3 est le troisième volet à sortir sur cette plate-forme. Mais est-ce encore utile de sortir un épisode chaque année ?

La mise en scène est toujours aussi ratée.

Un Emballage qui manque de modernité

Le jeu à peine lancé il est facile de constater que la révolution n'est pas pour tout de suite. Si le soft n'est pas graphiquement vilain, difficile de voir de vraies évolutions sur le plan technique. Il n'y a pas vraiment de quoi se plaindre, mais pas non plus de quoi sauter au plafond. L'enveloppe reste dans la veine des opus précédents. C'est un constat qui s'étend à la mise en scène terriblement datée. Après nous avoir proposé une trame originale dans Clash of Ninja Revolution 2, les gars de chez Tomy ont décidé de se recentrer sur celle du manga, sur la partie Shippuden pour être précis. Une idée logique mais anéantie par une mise en scène on ne peut plus statique. Clash of Ninja Revolution 3 fait partie de ces adaptations qui simplifient grandement l'histoire originale et au passage lui faisant perdre de son intérêt. Les cinématiques simplistes s'enchaînent sans réel plaisir, au point que les moins patients n'hésitent pas à les passer. En ce qui concerne la progression, celle-ci consiste toujours en une succession de combats (parfois en équipe et en tag) aux objectifs peu variés. Il est toujours à déplorer le sentiment de frustration procuré par certains affrontements : quoi de plus agaçant que de voir le hasard venir se mêler au jeu ? C'est un détail qui serait anodin si le titre n'était pas avare en ryos, la monnaie nous permettant de débloquer les différents bonus/personnages/arènes/modes (faites votre choix). Entre l'énervement causé par certains combats et le fait qu'il est possible de mettre une éternité à acheter les différents modes et personnages, le jeu ne nous encourage pas. Loin de là même.

Heureusement, les jutsu (techniques secrètes) restent plaisant à regarder.

Un Gameplay qui peine à se renouveler

Pour ce qui est du fond ? Pas de changement non plus. Les coups faibles s'enchaînent en secouant la wiimote tandis que les touches s'occupent du reste : déplacements, attaques lourdes, projections, techniques de substitution, lancer de kunais ou parchemins explosifs. Les techniques secrètes et autres sceaux demandent, pour leur part, de réaliser des mouvements à l'aide de la wiimote et/ou du nunchuk. Le manque de précision de l'ensemble et le manque de clarté des indications présentes à l'écran sont aussi à déplorer. Heureusement le jeu nous permet toujours d'utiliser d'autres périphériques, dont la sainte manette GameCube. Et c'est là que le bas blesse. Ceux qui se sont adonnés aux joies des différents épisodes GameCube doivent se rendre à l'évidence : la recette n'a plus l'efficacité d'antan. Si les deux premiers épisodes sortis sur Wii représentaient encore une once de nouveauté pour les européens que nous sommes, il est difficile de percevoir l'intérêt de ce troisième volet. Les mécaniques semblent rouillées. Attention : le gameplay reste sympathique si vous appréciez les jeux de baston non "prise-de-tête". Seulement le jeu est vendu plein pot et la concurrence est tout de même présente, le manque d'évolution de la série ne peut qu'inquiéter. En terme de jouabilité, la saga semble même se mordre la queue (de renard) puisque les anciens épisodes sont devenus, en raison de leurs prix, des concurrents sérieux pour ce Clash of Ninja Revolution 3. Une hypothèse qui se vérifie lorsque vous jettez un oeil au contenu.

Le mode en ligne représente la grosse nouveauté de cette opus.

Un Contenu solide... mais qui a du mal à faire la différence

Pour justifier l'achat du soft Tomy mise plus ou moins sur le contenu, et notamment sur la mention Shippuden présente dans le titre. Pour les trois du fond qui lisent ce test sans connaître le manga de Kishimoto, Shippuden équivaut au deuxième cycle de Naruto. Cette partie propose des personnages plus matures et s'apparente en quelque sorte à ce que fut Dragon Ball Z par rapport à Dragon Ball. Après avoir sorti un premier épisode repartant de zéro et nous proposant seulement une vingtaine de personnages, Clash of Ninja Revolution 2 avait porté le nombre de protagonistes à trente-cinq. Il est possible donc de croire naïvement que la liste va encore augmenter de façon significative pour ce troisième volet, mais il n'en est rien. Comptez une quarantaine de personnages, tous issus de la partie Shippuden. Dites bonjour (entre autre) à Hidan, Kakuzu, Chiyo, Sai, Yamato tandis qu'Ino nous quitte, tout comme certaines versions alternatives de personnages comme Sasuke. Alors certes, les personnages ont été mis à la sauce Shippuden, mais avouoez qu'en terme de roster, c'est presque du pareil au même par rapport au jeu précédent. Pour trouver de la nouveauté, il nous faut regarder les menus pour voir l'apparition d'un mode en ligne avec classement. Un ajout bienvenu mais qui pâtit de temps de latence déstabilisants. Vous comprenez donc que le multi-joueurs local (jusque quatre) reste le point fort du titre pour ceux qui n'aiment pas les jeux de baston véritablement poussés. Les habituels modes Mission, Chrono, Versus, Survie et Kumite, jouables à deux, sont eux aussi toujours de la partie. Intrinsèquement, le contenu de Clash of Ninja Revolution 3 est donc tout à fait honnête, mais la comparaison avec son prédécesseur ne joue assurément pas en sa faveur. Pour ce qui est du son, les fans seront furieux d'apprendre que les voix des protagonistes sont en anglais dans les cinématiques et menus. D'un autre côté, les combats sont en japonais. Ceci donne l'impression que la localisation a été faite à la va-vite. Enfin, finissons sur une bonne note en disant que les musiques sont dans l'esprit de la série et collent bien aux affrontements. Une bonne chose pour finir.
Les Plus
  • Naruto Shippuden, il était temps !
  • Plus ou moins l'histoire du manga
  • Un contenu tout de même honnête pour ceux qui n'ont pas fait les précédents volets
  • Sympa entre potes
  • Les musiques, sympathiques
Les Moins
  • Des graphismes qui stagnent
  • Un gameplay qui stagne
  • Une mise en scène dépassée
  • Mode solo rébarbatif
  • Le combo Wiimote/Nunchuk toujours décevant
  • Frustrant par moment
  • Un nombre de personnages à peine plus élevé que pour l'opus précédent
  • C'est long de tout débloquer... trop long
  • Les voix anglaises lors des cinématiques et dans les menus
  • Des temps de latence en ligne